Ma carte bancaire a été piratée. Que dois-je faire ?

Sur Internet, les fraudeurs achètent facilement des numéros de cartes volés et les utilisent pour effectuer des achats en ligne. Vous pensez avoir été victime d’une fraude à la carte bancaire sur Internet ? Voici comment réagir.

Avant de commencer, sachez que si des achats ont été effectués sur Internet à votre insu et que vous êtes toujours en possession de votre carte bancaire, votre banque est tenue de vous rembourser l’intégralité des sommes débitées frauduleusement. D’autres conditions s’appliquent si vous avez perdu ou si vous vous êtes fait voler votre carte bancaire.

Pour commencer, donnez-vous le temps de la réflexion, en bloquant temporairement votre carte. Certaines banques permettent de bloquer l’utilisation partielle (sur Internet) ou totale de votre carte bancaire. La carte ne pourra plus être utilisée par le fraudeur mais vous pourrez la réactiver ensuite si vous vous rendez compte qu’il s’agissait d’un paiement de votre part et non d’un paiement frauduleux.

⚠️ Vous pouvez avoir l’impression d’être victime d’une fraude à la carte bancaire sans l’être réellement. Par exemple lorsque :
- Sur votre relevé bancaire, l’intitulé de la transaction est différent du nom du commerçant que vous croyez avoir réglé. C’est très fréquent ;
- Le commerçant vous débite plusieurs semaines après l’acte d’achat.

Il se peut en réalité que vous soyez bien à l’origine du paiement. Quelques conseils pratiques donc avant d’aller plus loin :

  • Vérifiez bien les montants, dates et libellés de chaque paiement concerné (il peut s’agir d’un paiement en plusieurs fois ou d’un paiement différé) ;
  • Remémorez-vous les paiements que vous avez effectué au cours des semaines précédant la transaction concernée.

Si vous avez un doute sur un paiement, n’hésitez pas à contacter l’entreprise concernée ou à la rechercher sur Google. Cela en a sauvé plus d’un.
Cette étape est donc importante.

Si vous annulez une transaction à tort, le commerçant concerné par votre réclamation pourra vous demander des frais de gestion et de réparation qui peuvent atteindre 100 €.

Vous avez effectué ces vérifications et êtes toujours convaincu que vous êtes victime d’une fraude à la carte bancaire ? Alors on continue.


1. Faites opposition

  • En contactant le service opposition de votre banque
    Le numéro figure sur le site Internet de votre banque ; sur vos tickets de retrait d’argent ; sur les écrans des distributeurs automatiques de billets de votre banque ; ainsi que sur votre contrat de carte bancaire.

ou

  • Depuis l’application mobile de votre banque
    Certaines banques permettent de faire opposition à votre carte en ligne en vous connectant à votre compte.

ou

  • En contactant le Serveur interbancaire d’opposition à carte bancaire au 0 892 705 705
    Il s’agit d’un service national disponible 24h/24 et 7j/7. Ce service est toutefois payant (0,34 € par minute de communication).

Dans tous les cas, demandez un document écrit (par email ou par courrier) indiquant la date à laquelle vous avez fait opposition. Ce document servira de preuve pour appuyer votre demande de remboursement.

2. Déposez une plainte en ligne

C’est une étape sous-estimée par les victimes de fraudes à la carte bancaire en ligne. Pourtant, même si elles n’ont pas le droit de l’imposer, de plus en plus de banques demandent la preuve d’un dépôt de plainte avant d’effectuer un quelconque remboursement.

Grâce à la plateforme Perceval mise en place par le gouvernement, tout s’effectue en ligne, en quelques minutes seulement. Plus besoin de se rendre au commissariat.

Capture d’écran du site Internet service-public.fr
  1. Cliquez ici pour vous rendre sur la plate-forme Service Public Perceval ;
  2. Créez un compte “France Connect” (ou identifiez-vous avec votre compte des Impôts ou votre compte Ameli.fr) pour vous identifier ;
  3. Rendez-vous sur le formulaire de dépôt de plainte en cliquant sur les rubriques “Argent”, “Moyens de Paiement”, “Services en ligne et formulaires”, puis “Signaler une fraude à la carte bancaire (Perceval)” ;
  4. Munissez-vous de votre carte bancaire : ses numéros vous seront demandés ;
  5. Déposez la plainte, en décrivant les circonstances précises de la fraude constatée (dates, heures, montants…) ;
  6. Validez le dépôt de la plainte et enregistrez le récépissé fourni par la plateforme.

Vous devrez ensuite transmettre ce document à votre banque afin de procéder au remboursement.


3. Demandez à être remboursé

La “loi sécurité quotidienne” du 15 novembre 2001 impose à votre banque de vous rembourser immédiatement l’intégralité des sommes débitées de votre compte et issues d’un paiement frauduleux. Elle doit également vous rembourser tous les frais liés à la fraude dont vous avez été victime (agios, frais d’opposition, etc).

Pour bénéficier d’un remboursement, la meilleure chose à faire est d’adresser une demande à votre banque en lettre recommandée avec accusé de réception. L’enveloppe doit, dans l’idéal, contenir :

  • Une demande de remboursement globale indiquant le montant total demandé ;
  • Un historique des paiements frauduleux et des circonstances dans lesquelles ceux-ci ont été effectués (date, heure, montant, établissement bénéficiaire) ;
  • La preuve datée d’une opposition sur votre carte bancaire ;
  • La preuve d’un dépôt de plainte.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller suite à cet envoi pour accélérer la procédure de remboursement.

Attention : parfois, les conseillers enclenchent cette procédure automatiquement au moment où vous faites opposition. Ces conseillers ont accès à vos comptes et visualisent toutes vos transactions. Pour leur faciliter la tâche, veillez à bien préciser la liste des transactions dont vous n’êtes pas responsable. S’il en manque une, vous risquez de ne pas vous la faire rembourser plus tard. S’il y en a une de trop, vous risquez des complications avec le service de recouvrement du commerçant concerné.

Les exceptions

  • Vous avez 13 mois pour déclarer un usage frauduleux de votre carte bancaire sur Internet. Passé ce délai, vous ne pourrez plus demander de remboursement.
  • Si votre carte bancaire a été perdue ou volée, les 50 premiers euros de paiements frauduleux qui ont eu lieu avant que vous fassiez opposition seront à votre charge.
  • Si vous avez fait preuve d’une négligence manifeste (si vous saviez que vous étiez victime d’une fraude mais que vous n’avez pas fait opposition suffisamment tôt), votre banque est en droit de vous refuser le remboursement.

Conclusion

Dans la plupart des cas, c’est une petite frayeur, de la paperasse, une vie sans carte pendant 10 jours et un trou de caisse le temps que votre banque vous rembourse. Vous ne devriez pas perdre d’argent dans l’affaire.

Mais si l’idée que quelqu’un ait profité de vous vous excède, il y a des solutions simples pour que cette situation ne se reproduise plus. Plusieurs moyens existent pour empêcher pirates et fraudeurs d’obtenir vos numéros de carte bancaire et de les utiliser pour effectuer des achats frauduleux sur Internet.


Pour les découvrir, lisez la suite : Comment me protéger d’une utilisation frauduleuse de ma carte sur Internet ?

Vous voulez savoir comment les fraudeurs ont fait pour obtenir vos numéros de carte ? Cliquez ici.