Pourquoi j’ai appris à coder ?

Après 10 ans de création de sites internet (sans jamais coder une seul ligne) pour tester des idées, je décide d’apprendre à coder. Après avoir fait le tour des CMS, outils Saas et autres logiciels de création de site internet (cela dit en passant, il sont tous plus géniaux les uns que les autres !), je décide de ne plus commencer un seul projet en étant résigner à dépenser des centaines d’euros par an inutilement.

Création de MPV

Une bière entre amis, un café avec ma chérie, un film inspirant, … Une idée qui vient et ensuite c’est toujours la même histoire trouver et acheter un nom de domaine. Je ne compte plus les fois où j’ai eu une idée de création d’une activité basé sur un site web. De façon systématique, j’achetais un nom de domaine avec un hébergement, installais et paramêtrais un Wordpress et recherchais un thème pour montrer au grand jour cette super idée.

Lacé de passer des heures à configurer l’hébergement, la base de données, le CMS, le thème … payer un an d’hébergement pour un projet qui meurt quelques mois plus tard quand il n’atteint pas le marché. Je décide un jour de tester strikingly, squarespace, wix … Connecter mon site avec des services comme Zapier, prendre un abonnement mensuel pour chacun de ces services… Les mois passent, les factures s’accumulent, le business modèle ne se valide pas, et “flop”, un autre projet qui n’a pas atteint son équilibre financier au cimetière.

HTML 5

C’est le moment de bootstrapper

Vient encore une énième idée… F***ck ! Un instant de frustration en visualisant les ressources engagées avant même de passer à l’exécution: le temps, l’argent.

BREF ! Motivé, le couteau entre les dents, un matin, je prends le taureau par les cornes. J’ouvre safari, j’arrête de taper dans le moteur de recherche “comparatif création de site internet” pour utiliser le meilleur outil du moment et je tape à la place “apprendre à coder”.

Et là, c’est l’évidence, c’est la JUNGLE!! Des langages, toujours plus de langages… STOP ! Il faut se structurer! Je retiens qu’il faut connaitre trois langages basiques pour faire des landing pages statiques: HTML, CSS, Javascript et pour les dynamiques: PHP et mySQL. J’ouvre une note et je me crée mon fil rouge.

Je commence par le HTML5 “finger in the nose”. Il faut dire que les années à retoucher les thèmes Wordpress m’ont bien aidé. Ensuite, j’enchaîne direct sur le CSS3 découvre “flex” et la création d’un vrai thème responsive. On monte en “difficulté” et on passe à Twitter Bootstrap et fontawesome.

Géniale maintenant, s’en est fini de la recherche DU thème responsive qui me convient, de la vectorisation d’image sur Skecth pour faire des icones qui ressemblent finalement aux standards actuels. Ça devient aussi simple que de se lancer sur squarespace. En plus, comme je comprends mon code, il m’est super simple de le faire évoluer et de l’optimiser.

GITHUB

Vient le moment de publier

C’est cool, j’ai appris à coder une page web statique en même pas un mois. Mon projet prend un mois de retard, la motivation est toujours là: “Celui-là, je le lance” ! Je le bootstrap en 1 heure, j’ai même le temps de configurer au millimètre ma newsletter et de profiter d’une soirée en amoureux. GENIAL !

L’économie de temps: “check” ! Bon, maintenant, il faut aller au bout de l’idée en économisant encore plus de $$$. Je prends un nom de domaine, oui encore, mais c’est inévitable ! Je ne cède pas sur l’hébergement et ne l’ajoute pas à mon panier! Je me dis qu’il doit bien y avoir un moyen de ne pas payer d’hébergement trop cher quand on sait coder.

Je découvre Github et son service Github pages et là c’est la révélation! Je dois rajouter une ligne à mon fil rouge: le versioning ! Car, oui, si l’on peut héberger une page statique avec ce service, ce n’est pas le but premier de celui-ci ! Quelques heures plus tard, les bases de Git et GitHub en poche, le site est en ligne et une nouvelle aventure commence.

NODE JS

Le code c’est cool mais il faut du SWAG !

Je me lance dans Javascript, dur dur les débuts ! De quoi se décourager, mais je reste concentré. Je crée rapidement mon premier algorithme. Découvre les manipulations du DOM. Et je comprends que ce n’est plus simplement du code que je réalise, mais de la “programmation front-end” comme disent les dev’, pluteau SWAG le nom! Mes pages deviennent interactives et je me découvre une nouvelle passion !

En plus, en fouillant, je découvre que le langage Javascript permet de paramétrer un serveur. Du coup, je raille PHP de ma liste et je continue d’apprendre le Javascript en passant coté serveur, avec NodeJS. Je concerve d’ailleur aussi la logique des objets Javascript pour la gestion de la base de données en apprenant à manipuler MongoDB et repoussant l’apprentissage de mySQL.

Trois mois sont passés et je suis autonome dans la mise en page WEB de mes idées, fini la lourdeur des CMS, les risques de piratages du fait d’un code non maitrise, les coût inutiles. Repousser les limites de mes connaissances m’a toujours passionné et ce n’est pas finis. En plus, je dois vous avouer que depuis quelques jours l’envie de me lancer dans l’apprentissage de l’un de ces framework JS monte : React, Vue, Angular…mais le choix est difficile … Que choisiriez-vous?

TO BE CONTINUED …

Ps: j’espère que cela t’inspirera également et t’encouragera à garder le cap du code!

Pense à t’inscrire à la newsletter >> | Mon cv >>

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.