La rentrée en balado

Petite sélection de balados pour la rentrée

À la radio, c’est aussi la rentrée. Voici une sélection de ce qui compose notre agenda cet automne, pas si loin des bancs d’école… Hors-champ, Laure Adler reçoit Édouard Louis : l’auteur de En finir avec Eddy Bellegueule et Histoire de la violence s’installe au micro de la grande Laure Adler, parce qu’on aime entendre les voix singulières, mystérieuses, brillantes, de ces précieux intellectuels devenus romanciers.

Beaux jeunes monstres, une fiction radiophonique de Florent Barat et Sébastien Schmitz, en 5 courts épisodes. L’histoire d’un jeune handicapé qui convoite la liberté, et qui s’adresse à nous à travers sa voix imaginaire. Le voilà qui observe le monde et le critique, puis soudain, le voilà poète. En terme de son, c’est une véritable prouesse qui en appelle à toute notre imagination. À lire dans Syntone.fr :

«Beaux Jeunes Monstres utilise cette puissance d’exorcisme de la poésie, pour combattre nos maux et nos misères et créer du lien par-delà les catégories d’une société aliénante qui relègue les individus dans des cases, des cellules, des catégories froides de la pensée.»

La rentrée au Collège de France : ne faites pas la queue pour entrer à la leçon inaugurale d’Antoine Compagnon ! Oubliez les bancs de classes, c’est une rentrée sans amphithéâtre que propose cette émission. Antoine Compagnon, élève et ami de Roland Barthes, réfléchit à la littérature, et confirme : «la littérature ne permet pas de marcher, mais de respirer.»

Sur les docks : pour redécouvrir avec plaisir toute la puissance du documentaire sonore ! Il y en a là pour tous les goûts : on y traite d’une variété de sujets fascinants, et jamais on ne néglige l’esthétique de la création, pour ajouter au plaisir de connaître…

Et à découvrir pour les amoureux du son : PHAUNE RADIO, c’est fou, éclaté, décalé. Ça donne dans la création sonore, et c’est une invitation à explorer l’animalité et ses univers sonores. Là où le naturel devient surnaturel.