Louis Thauron — Un fil conducteur sur la glace et dans la vie : portrait d’un participant de l’Executive Master Management général Online

emlyon business school
Jan 15 · 6 min read
Image for post
Image for post

De la vitesse, de la technicité, de la maîtrise dans les enchaînements de combinaisons, le tout couplé à une synergie éclatante avec sa partenaire, dressons le portrait d’un virtuose de la danse sur glace et étudiant emlyon business school.

À travers ce deuxième portrait, nous retrouvons Louis Thauron que nous avions interviewé en avril 2020 lors du premier confinement : Louis Thauron, la danse…et la finance ?

Louis veut reproduire dans son parcours académique ce qu’il réalise sur la glace. Après un bac S mention Très Bien, il suit dès 2013 un premier cycle d’études en ingénierie à l’INSA Lyon, où il réalise les années 2 et 3 exclusivement à distance. En septembre 2019, il intègre la première promotion du Programme General de Management Online (PGMO) devenu à présent l’Executive Master Management General Online. Là encore, il rayonne par sa faculté à concilier études 100% à distance et sport professionnel à très haut niveau. Il enchaîne avec brio les certificats sans concéder le moindre retard, avec pour objectif finir le programme fin 2020.

Cette double compétence ingénierie-management dans son parcours académique, Louis Thauron l’envisage dès la sortie du lycée. Doté d’une certaine appétence pour les Sciences, inspiré et « en admiration du parcours de Nathalie Péchalat » selon ses mots, il souhaite d’abord réaliser une Licence, puis rejoindre emlyon business school en Master. Ainsi, le choix d’emlyon a été naturel pour lui, à cela s’ajoute le facteur chance, car l’école ouvre le programme Executive Master Management General Online. Une formation executive dispensée 100% en distanciel, avec la possibilité d’échelonner son cursus en fonction de ses objectifs professionnels, un choix qui sonne comme une évidence.

Image for post
Image for post

En effet, la formation en distanciel n’est pas une option pour le jeune homme qui évolue rapidement dans le monde de la glace, passant de Viry-Châtillon en région parisienne, au CSG de Lyon durant sa 1ère année à l’INSA. Louis se remémore son approche loisir de la danse sur glace « A l’époque, je ne me rendais pas compte ». C’est en prenant la décision de changer de structure, en accord avec la Fédération Française des Sports de Glace, après deux années passées dans la capitale des Gaules, que Louis et sa partenaire de l’époque Angélique Abachkina s’établissent à Detroit (Etats-Unis) pour s’entrainer. Là-bas, ils côtoient les meilleurs athlètes et entraîneurs du monde en danse sur glace pendant quatre ans. Suite à leur non-sélection pour les JO 2018 de PyeongChang (Corée du Sud), Louis quitte les Etats-Unis pour rejoindre Moscou (Russie) et sa partenaire actuelle la franco-russe Adelina Galyavieva, et leur coach Angelika Krylova.

Nous voici en 2020, les Championnats d’Europe de janvier laissent place à l’incertitude suite à l’annulation des Championnats du Monde en mars et aux annonces du premier confinement. Louis et sa partenaire Adelina, prennent alors très rapidement des décisions cruciales. C’est ainsi qu’ils sont confinés ensemble chez les parents de Louis. Avec une aide à distance de leur coach ils continuent de se perfectionner sur des éléments majeurs de la danse sur glace (chorégraphie, musiques, portés, mouvements), à défaut de pouvoir retrouver les chemins de la patinoire pendant 3 mois.

Suite à cette période de turbulence, partagée par l’ensemble de la planète « Sport », Adelina et Louis rejoignent Milan et le centre Lombard en accord avec la Fédération (FFSG), pour retrouver des conditions d’entraînement idéales, compte tenu du contexte. Ils y retrouvent Barbara Fusar Poli — Championne du Monde de Danse sur glace en 2001 — qui devient l’entraîneur référente du couple Galyavieva-Thauron.

Louis revient sur cette période d’instabilité et sur sa gestion de l’incertitude qu’il a vécu aux côtés d’Adelina durant cette saison 2020. Il raconte que cela fut très dur au quotidien : « C’est compliqué de se battre à 100% pour une compétition dont tu ne sais pas si elle va avoir lieu, car tout est mis en œuvre pour obtenir un résultat à un moment donné. ».

Et ce ne sont pas les échéances à court terme qui vont lui donner tort. Début décembre, le couple Galyavieva-Thauron et les autres danseurs, ne savaient toujours pas si les Championnats d’Europe de janvier 2021 se tiendront. (ndlr : les Championnats d’Europe ont été annulés une semaine après cette interview).

Pour tenir le cap dans ce contexte inédit, Louis préfère se focaliser sur le long terme plutôt que de se laisser perturber par l’incertitude. Le vrai objectif, ce sont les Jeux olympiques de Pékin en 2022 où Louis et Adelina comptent se qualifier et performer.

L’objectif de la saison 2021 reste les Championnats du Monde prévue en mars. Cette compétition reste le rendez-vous majeur pour se positionner en vue de la qualification olympique. L’objectif : se qualifier en tant que 2ème couple français derrière le couple Papadakis-Cizeron, quadruple champion du monde de la discipline.

Une fois qu’il aura raccroché les patins — le plus tard possible — Louis se projette sur son avenir professionnel. Il souhaite avoir une certaine liberté géographique en travaillant de n’importe où, et ne pas être dépendant d’un unique travail, pour ainsi combiner les expériences et rester proche de sa discipline. « J’ai envie de rendre ce qu’on m’a donné » témoigne-t-il.

Pour se faire, Louis souhaite mettre du sens et de la continuité dans ses projets, et une fois encore il n’hésite pas à prendre en exemple Nathalie Péchalat, qui mena plusieurs projets de front pour anticiper l’après-carrière. Ce n’est pas un hasard si aujourd’hui l’ex-patineuse internationale alumni emlyon business school et invitée en 2017 par la tribune étudiante Forum emlyon, est devenue la première femme Présidente de la Fédération Française des Sports de Glace en mars dernier.

En anticipant à seulement 25 ans son après-carrière, Louis Thauron prépare l’avenir, et souhaite donner du sens à ses projets en mettant en exergue ses qualités et ses passions. Un discours largement partagé par Mickaël Romezy, Directeur du Sport Makers emlyon.

Pour l’instant, Louis travaille avec sa sœur à la création d’une boutique e-commerce, qu’ils souhaitent lancer au cours du premier semestre 2021. En parallèle, Louis a rejoint le programme « Jeune talent », en collaborant avec l’équipementier Fusalp à l’instar de Sacha Theocharis, également étudiant de l’Executive Master Management General Online d’emlyon business school. Pour étendre sa marque, l’équipementier français souhaite s’associer à des sportifs aux parcours atypiques comme Louis et Sacha, qui mènent parallèlement sport de haut niveau et études supérieures.

En attendant, cette saison 2021 se présente comme une saison préolympique particulière, où le couple Galyavieva-Thauron continue de peaufiner ses programmes et tente d’innover sur les plans du style, des portés et des transitions. Ils auront ensuite le temps de structurer ces nouveautés lors de la phase de consolidation, qui correspond à la période de préparation pour l’année olympique qui les mènera à Pékin 2022.

À en analyser ces échéances d’une vision globale, du monde de la glace à celui du management, il n’y a, pour Louis, vraisemblablement que la largeur d’une lame de patin.

Image for post
Image for post

makerstories

early makers stories by emlyon business school

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store