Pourquoi les sportifs de haut niveau séduisent autant les entreprises ?

emlyon business school
Jun 3 · 5 min read
Image for post
Image for post

Les sportifs de haut niveau seraient chaque année près de 3.000 à se lancer sur le chemin de la reconversion. Par leur expérience, leur goût du challenge, leur résilience et résistance au stress, les athlètes sont des cibles de choix pour les entreprises, à la fois comme instrument de mobilisation des ressources humaines, voire comme futurs salariés. Mais qu’en est-il de l’intégration à proprement parler ? Enquête.

Ces vingt dernières années ont marqué une nette accélération des interconnexions entre le monde sportif et celui de l’entreprise. Ces dernières n’hésitent plus à faire des athlètes des références managériales, sollicitant les sportifs pour des ateliers afin d’inspirer les équipes, voire en les intégrant comme salariés afin de bénéficier de toute l’expérience professionnelle acquise dans la pratique sportive à haut niveau. Gérard Houllier, ancien manager de Liverpool, indiquait lui-même dans la préface d’un livre au début des années 2000 que « le monde du sport en général (…) constitue une référence possible pour les cadres et les dirigeants, que l’on peut étendre à l’ensemble des membres de l’entreprise. »

Savoir affronter les défis

« Rigueur, résilience face à l’adversité, rapport à l’effort, goût du risque » sont quelques-unes des nombreuses aptitudes que les sportifs apportent à l’entreprise, indique Alassane Gueye, cofondateur de Sparring Partners Conseil. Ce cabinet de conseil en management, qui aide les managers à améliorer leur stratégie d’encadrement à travers le sport et la rencontre de sportifs de haut niveau, voit dans les athlètes de formidables pourvoyeurs de solutions. La récente crise du Covid-19 en est un parfait exemple. « Les entreprises ont été profondément chahutées, certaines ont été obligées de fermer temporairement, en mettant leurs salariés en activité partielle. Une situation inédite pour elles mais pas pour les sportifs de haut niveau. De nombreux athlètes connaissent en effet des saisons blanches, soit parce qu’ils ont été blessés, ou parce qu’ils ne sont pas sélectionnés, pour finalement revenir la saison suivante en pleine possession de leurs moyens, se surpasser, et remporter des trophées », souligne Alassane Gueye.

Résilience et prise de risque

Qu’il s’agisse de surmonter des contraintes opérationnelles pour obtenir de nouvelles parts de marché ou de déjouer la stratégie de l’adversaire sur un terrain de sport, la capacité d’adaptation et de réactivité est un facteur clé de réussite. Rémy Police, Directeur Ressources Humaines adjoint à la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, peut en témoigner.

Il a notamment permis aux sportifs Paoline Salagnac (Asvel féminin) et Loann Goujon (Lou Rugby), tous deux participants du Programme Général de Management Onlined’emlyon business school, un des quatre parcours de formation adaptés aux sportifs, de rejoindre La Caisse d’Epargne Rhône Alpes via le dispositif Sport Inside afin de l’aider à travailler sur des projets liés au partenariat JO Paris 2024 pour Paoline, et à la création d’une structure dédiée à la viticulture pour Loann. « Je suis admiratif car ils font preuve d’une grande adaptabilité face à un environnement qui leur est inconnu et de beaucoup d’humilité dans leur intégration. Ils n’ont pas peur de prendre des risques et de travailler sur des sujets qui sortent de leur zone de confort. C’est également le cas pour leurs études, puisqu’ils ils ont choisi une formation exigeante et une école reconnue pour son excellence académique ».

Compétence innée, mais savoir-faire acquis ?

Car suffit-il d’avoir une compétence, aussi forte soit elle, pour l’appliquer avec sérénité et succès dans une entreprise ? On peut raisonnablement émettre des réserves. C’est là qu’entrent en jeu les structures d’accompagnement qui permettent aux sportifs de professionnaliser leurs ressources pour limiter les risques d’échecs, encore plus graves s’ils surviennent au terme de la carrière sportive.

« Les grands athlètes viennent d’un milieu où la concurrence est féroce et les élus sont peu nombreux, ils ont donc clairement quelque chose en plus » indique Mickael Romezy, Directeur Sport Makers à emlyon business school. « Notre objectif au sein du Sport Institute est de transposer leurs compétences et aptitudes au monde de l’entreprise afin que leur intégration soit parfaitement réussie » poursuit-il. La formation proposée au sein des différents programmes (Executive MBA, Programme Général de Management Online, Global BBA et Programme Grande Ecole) leur permet d’acquérir les outils, les concepts et méthodologies de gestion propres au monde de l’entreprise.

La réussite future se prépare donc au présent !

«Les SHN ont une accoutumance à l’exigence et sont des entrepreneurs à eux tout seuls » confirme Jean-François Thunet, Deputy Chief Executive Officer de MANTU, groupe international de conseil et de services aux entreprises. Et si leur résilience vis-à-vis de l’échec est un grand atout, leur intégration en entreprise peut aussi mal se passer si elle n’a pas été préparée. Une formation adéquate est ainsi le meilleur moyen de préparer les SHN à leur après-carrière et de maximiser leur performance.

« Les sportifs peuvent manquer de certaines connaissances pour comprendre les rouages de l’entreprise, notamment au niveau économique, technologique, ou de marketing pur. C’est une excellente chose qu’emlyon business school puisse proposer au sein de ses programmes des modules de cours répondant aux besoins très opérationnels des entreprises », poursuit Jean-François Thunet.

L’enjeu est de taille donc. Double même, devrions-nous dire !

Il s’agit à la fois de réussir à préparer la reconversion du sportif encore en activité ou qui a mis un terme à sa carrière de haut niveau, mais également de permettre à l’entreprise de bénéficier d’un futur collaborateur opérationnel disposant de compétences clés en management opérationnel. « C’est pour cette raison que nos formations, en plus d’être totalement personnalisables en fonction de l’agenda sportif des SHN, comportent toutes des périodes d’intégration en entreprise », conclue Mickael Romezy.

Cela leur permet d’approcher des métiers très opérationnels et de s’imprégner d’une culture business qui leur permettra, comme à leur entreprise, de construire une nouvelle équipe gagnante !

Vous voudriez en savoir plus ?

· Découvrez le Sport Institute d’emlyon business school

Découvrez nos autres articles sur les SHN

· Le sport au service du changement sociétal !

· Comment anticiper au mieux l’après-carrière des sportifs de haut niveau ?

Image for post
Image for post

makerstories

early makers stories by emlyon business school

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store