Première édition d’un learning trip étudiant innovant : le Smartour

2018 marque pour l’association SmartUP une période décisive dans sa volonté de passer à la vitesse supérieure. L’association d’entrepreneuriat et d’innovation d’emlyon business school et de l’École centrale de Lyon était déterminée à concevoir de nouveaux projets associatifs en connectant les étudiants avec de nouveaux acteurs. La création du Smartour est l’un des fruits de cette ambition.

Le contexte du projet

Nos écosystèmes évoluent rapidement et les acteurs économiques doivent sans cesse se re-questionner et se ré-inventer pour s’adapter aux enjeux du marché. Bien souvent, nous manquons de regarder ce qu’il se passe à côté de nous. Nos pays voisins, eux aussi, inspirent des entrepreneurs, font bouger les lignes et n’hésitent pas à rompre avec leurs systèmes traditionnels. C’est dans ce contexte que nous avons souhaité éveiller la curiosité des étudiants français en organisant des learning trips dans les grands pôles d’innovation européens. Une expérience unique, vouée à développer, inspirer et connecter les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain.

Le choix de la thématique

Pour cette première édition, nous nous sommes intéressés à un défi primordial à relever pour les villes de demain : la mobilité urbaine.

En effet, les systèmes de mobilité existants s’essoufflent et peine à répondre aux besoins des utilisateurs. En 2050, la population vivant dans les zones urbaines devrait atteindre 67% de la population totale contre 53% aujourd’hui. En parallèle, la quantité totale de kilomètres parcourus en milieu urbain devrait tripler d’ici 2050.

Outre la demande croissante de mobilité urbaine, les besoins des usagers évoluent. Aujourd’hui, une interface mobile suffit pour se connecter au monde entier et avoir tout, plus vite, moins cher et mieux. Les nouveaux modes de transports humains et logistiques évoluent donc pour s’adapter à ces pratiques. Néanmoins, les défis auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés intègrent désormais d’autres variables : écologique, éthique, sociale etc..

Ces différents facteurs de développement impliquent de repenser nos systèmes, de remettre en cause les business models des acteurs de la mobilité et d’unifier les forces de chacun dans le but de converger vers de nouveaux produits & services adaptés. Nous avons un rôle certain à jouer dans cet environnement, pourquoi ne pas devenir un acteur de la mobilité de demain ?

De l’idée à l’action

C’est dans cette démarche engagée que nous nous sommes lancés le défi de répondre à une problématique d’un grand groupe automobile. Ainsi, au mois de mai, nous avons signé un partenariat avec la direction innovation produit du Groupe Renault. Ce partenariat a marqué la concrétisation d’un projet d’envergure, soutenu par l’école et nos partenaires.

Le Smartour

Tous deux issus du Programme Grande Ecole d’emlyon business school — Parcours IDEA, Thomas Randolph, président de l’association SmartUP ainsi que Paul-Alexis PIERRE se sont inspirés de méthodologies innovantes (design thinking et design sprint) pour construire une méthode mêlant à la fois une phase de veille, des interviews utilisateurs, du brainstorm de solutions, du prototypage, des tests utilisateurs etc…

5 étudiants de l’école ont ensuite été sélectionnés en septembre parmi de nombreux postulants pour rejoindre l’aventure. La pluralité des profils était un critère essentiel pour constituer un groupe de travail créatif et efficient :

Flavie Rollin et Gauthier Finance, tous deux issu d’une classe préparatoire ECE, Victor Obled, issu d’une classe préparatoire scientifique, Laurence Goigoux, auparavant étudiante en pharmacie et Martin Mothe, étudiant en 3 ème année du programme grande école à emlyon business school.

Cette méthodologie, qui est amenée à évoluer et se perfectionner au fil des éditions, est constituée de 3 phases : Veille et formation ; learning trip ; restitution.

Phase de veille et formation

La première étape consistait à diffuser auprès des participants un brief rédigé conjointement avec Renault contenant une documentation pluridisciplinaire sous différents formats : conférences vidéo, articles de revues scientifiques, extraits d’ouvrages anthropologiques…

De plus, des formations/conférences ont été dispensées par les partenaires du Smartour :

  • Exoflow : Première approche du design thinking et implémentation de la méthode dans un contexte professionnel.
  • Supraways : conférence et table ronde autour d’une problématique : Comment un projet novateur, jugé trop futuriste, peut-il se concrétiser et révolutionner notre façon de voyager ?
  • Le Wagon : apprendre à prototyper visuellement une application mobile pour la tester rapidement auprès de l’utilisateur.
  • SmartUP : les membres de l’association ont dispensé des formations à la découpe laser et aux imprimantes 3D pour permettre aux participants de construire un prototype tangible.

L’objectif de cette phase de veille était de ne pas influencer leur réflexion, et, ainsi, laisser mûrir leurs idées avant le départ. Les étudiants ont pu explorer l’univers de la mobilité et cerner ses enjeux, découvrir différents outils pour mettre en forme leurs idées et apprendre à se connaître pour former un groupe soudé !

Jour J, départ Lyon-Amsterdam en bus

Avant le départ, les participants ont donc effectué une veille : cette phase amont leur a permis de recueillir de l’information et d’intégrer des méthodes mobilisables durant le Smartour.

Le vendredi 26 au soir, les 5 étudiants et Thomas, encadrant le groupe sur toute la semaine ont pris la route pour Amsterdam. Paul-Alexis, resté à distance avait pour rôle de suivre le Smartour : le recul permettant d’évaluer de façon objective l’avancée du projet.

Un Learning Trip innovant

Chaque jour, les étudiants ont participé à un challenge dans le but de répondre à des objectifs définis :

Interview utilisateur dans les rues de Amsterdam

J1 : Comprendre et analyser la problématique, définir l’utilisateur et son système, choisir la cible.

J2 : Comprendre et analyser les besoins de la cible en terme de mobilité.

J3 : Trouver des pistes de solution pour répondre à la problématique de l’utilisateur cible.

Journée prototypage au motion lab

J4 : Créer un prototype fonctionnel.

J5 : Tester la solution et recueillir les feedbacks des utilisateurs.

Entre espace de co-working, fablab de la mobilité et déplacements dans les villes, les participants se sont laissés guider par la méthodologie qui prévoyait un rythme soutenu et séquencé.

La principale difficulté était de réussir à freiner les idées précoces de chacun afin de conserver une dynamique de réflexion globale sur la durée.

“If you freeze an idea too quickly, you fall in love with it. If you refine it too quickly, you become attached to it and it becomes very hard to keep exploring, to keep looking for better. The crudeness of the early models in particular is very deliberate.”

Jim GLYMPH — Gehry Partners — Cabinet d’architectes

Le fait de visiter ces 3 villes et les différents espaces leur a permis de s’imprégner d’une inspiration originale et exclusive provenant de ce qu’ils pouvaient voir, lire, entendre et ressentir.

Restitution du projet

À travers ce learning trip ayant pour thème la mobilité et le futur des villes sans voiture, plusieurs grandes idées se dégagent pour répondre aux enjeux de demain. Un livrable et une présentation orale restituant les différentes phases ainsi que les pistes de solutions retenues ont été présentés aux équipe produit du groupe Renault.

Présentation du Smartour devant les équipes Renault au techno-centre de guyancourt

Les businesses models des constructeurs automobiles sont en pleine mutation. Après une ère de production de masse liée à l’industrialisation, leur offre comprend désormais une palette de services en adéquation avec l’évolution digitale des modes de consommation.

Il est plus que jamais nécessaire pour les acteurs de ce secteur de prendre le virage de la mobilité. La convergence de l’industrie et des services est devenue le nouveau paradigme de nos écosystèmes.

L’édition 2019 est d’ores et déjà en préparation : une méthodologie renforcée par les enseignements d’une première application, un réseau fédéré autour du projet, une attractivité grandissante et une ambition amplifiée par la pédagogie inhérente à emlyon business school “learning by doing”.

La recherche de partenariat est ouverte pour la prochaine édition. N’hésitez pas à contacter l’association ! contact@wearesmartup.com

Thomas Randolph