Transforming Early Makers : 12 semaines pour tout changer !

Bonjour, je m’appelle Julia, j’ai 24 ans, ingénieure génie civil dans une première vie, actuellement étudiante en Mastère Spécialisé Stratégie Internationale et Marketing BtoB (aujourd’hui Mastère Spécialisé ® Transformation Digitale, Marketing & Stratégie), et j’ai participé à la dernière édition de Transforming Early Makers.

TEM est une vraie aventure. On commence par quelques chiffres pour donner le ton ? 233 étudiants, 5 mastères spécialisés, 12 thématiques différentes, 12 semaines de travail acharné… Voilà, ça donne le ton ;)

Dès le premier jour de la rentrée, nous étions lancés dedans : constituer des groupes alors qu’on ne se connaissait pas, choisir un cluster et construire un appel à idée pour 3 clusters, le tout en 5 jours. Notre premier choix a été retenu. Il s’appelait « Génération Soli-Care » et avait Pierre Agullo comme Porteur de Cluster. Ensuite c’est une routine qui s’installe, sauf qu’elle ne laisse pas le temps de s’ennuyer ! Lundi conférence, mercredi soir table ronde et vendredi matin coaching avec le Porteur de Cluster.

Découvrez le film de Transforming Early Makers

Toutes les semaines, dans mon cluster, nous rendions 2 livrables. Le travail vendredi était finalement indispensable car il faut savoir que les livrables sont quelque chose d’assez spécial, dont on ne comprend pas forcément tout, ni l’intérêt sur le moment. Le porteur du Cluster nous aide donc à y voir plus clair. Merci à lui!

À la moitié du programme, j’ai pris le rôle de responsable du cluster. Autant vous dire que les 2/3 semaines qui ont suivi ont été compliquées! Car oui, les difficultés sont allées crescendo. Nous n’arrivions pas à aller dans le fond du concept, nous tournions en rond… Jusqu’au déclic ! La découverte d’un concurrent qui faisait exactement la même chose. C’est à ce moment, que nous avons trouvé le concept avec une différenciation intéressante : le majordome, c’est-à-dire un service dédié à la personne âgée qui regroupe tout ce dont elle pourrait avoir besoin : ménage, courses, infirmière, transport etc.

Il fallait ensuite de rattraper le temps perdu notamment dans la rédaction du Business Plan. Disons-le franchement, l’harmonisation de l’écriture a été prise de tête… Sans parler des chiffres, pour lesquels notre team money a passé plusieurs nuits blanches. Autre grosse partie, se préparer pour l’événement final, le Disruption Day, où nous devrions présenter une video d’introduction et effectuer un pitch devant un jury composé de professeurs et entrepreneurs.

La vidéo s’est faite plutôt rapidement, mais le pitch a été plus laborieux car il était essentiel que nous arrivions à faire comprendre la teneur de notre projet. Visiblement, on a assez bien réussi puisque nous avons été récompensés par une place au MindFhack* organisé par Groupama. Sans oublier le Grand Prix du Jury! Donc une double récompense…

Ah oui, et j’ai oublié de vous dire qu’en parallèle de mon travail dans ce cluster, j’étais aussi responsable de l’organisation du jour de représentation de TEM! Comme si je n’avais pas assez à faire déjà, mais bon, c’est ça qui est drôle aussi ;) Vous voulez des chiffres encore? 24 étudiants, 2 community managers et un super professeur : Stéphane Delmon, responsable de TEM et qui était comme nous mobilisé à 200% pour que cet évènement se déroule sans accroc le jour J.

Ensemble, nous avons tout créé : l’univers, le logo, le nom, la communication et les animations. L’événement se déroulait sur une matinée au cours de laquelle nous allions devoir faire passer 12 vidéos et pitchs, ainsi que sept remises des prix. Il était donc vital d’avoir des personnes dynamiques pour l’animation de l’ensemble. C’est pourquoi j’ai décidé d’organiser un casting ouvert à tous les MS. Grâce à cela nous avons eu 2 duos brillants et qui ont réalisé un énorme travail : Noreen Louis (MS SDAI) et Benjamin Mouchet (MS MAEVA) puis Maxime Marie (MS EMI) et Zacharie Thiery (MS EMI).

Vous l’aurez compris, TEM est une expérience inoubliable qui m’a permis de gérer plusieurs projets en même temps, et de me découvrir par la même occasion. Je sais d’expérience maintenant que l’organisation c’est bien, mais l’agilité, c’est tellement mieux…

* MindFhack : 54H pour penser l’impact de la robotique et de l’Intelligence Artificielle sur la société et les métiers, et créer des projets positifs pour l’avenir.