“Comme un lundi au bureau”, le livre décalé qui donne le sourire au boulot !

Le “Bureau”, parfois c’est cool, souvent synonyme d’obligation mais rarement associé au fun et à la pleine rigolade. Pourtant, il existe un livre magique qui donne le pouvoir du “smile” et de la bonne humeur au travail. Comme un lundi au bureau d’Hortense Bender est une invitation à la dédramatisation et à la prise de recul. Bienveillant, frais et de surcroît drôle, ce livre vous fera certainement du bien. Vous ne verrez plus votre vie au bureau de la même manière.


“Comme une lundi au bureau”, plus qu’un livre, un refuge !

Si l’on devait faire un top 10 des expressions les plus utilisées au boulot, le “ça va… comme un lundi”, en ferait certainement partie. (D’ailleurs, vous pouvez aussi consulter ce livre de Quentin Perinel, Les 100 expressions à éviter au bureau et ailleurs). Réflexe de politesse, réponse tiroir, le “comme un lundi” est LA réponse incarnant par excellence le sentiment de routine, parfois morose, souvent stérile. C’est ce même train-train qui se construit autour de notre vie professionnelle qu’Hortense Bender veut dédramatiser dans son livre Comme un lundi au bureau.

Illustratrice de métier, Hortense a d’abord travaillé en open space pendant 6 ans. Elle décide alors de suivre son conjoint. Cette décision lui permettra de changer de vie et de pays. Aujourd’hui, Hortense vit à Hong Kong en tant que freelance.

Grâce à ce changement d’air, Hortense fait le point (car quoi de mieux qu’un nouveau départ pour se recentrer sur soi ;)). C’est alors qu’elle décide de se lancer dans la création d’un blog, Latte sans sucre, pendant 3 ans. Par la suite, cela donnera naissance au livre.

Ce blog devient alors un espace d’expression, mi-exutoire, mi-refuge, où l’on dédramatise avec humour des petits tracas et situations du quotidien au travail (comme ce fameux lundi, après être rentré de vacances…).

“Quand j’étais en pause, le premier truc que je faisais, c’était d’aller sur des blogs pour m’évader un peu. J’aurais vraiment aimé pouvoir tomber sur un blog sur le travail qui me permette de prendre ça avec le sourire.”

Alliant humour et créativité, Hortense nous fait prendre conscience à travers ses articles de deux choses. La première étant que nous vivons tous les mêmes situations (les pots de départs parfois maladroits, les soirées de Noël qui n’en finissent plus, les pauses café/ragots etc.) et que nous travaillons avec les mêmes types de collègues (“le collègue lèche-bottes”, “la reine de l’open-space”, “le blagueur” etc.). Nous connaissons ces situations, elles nous parlent en tant que salarié et être humain. Et la seconde est, qu’au final, on se rend compte que ce n’est pas si grave que ça la vie en communauté au bureau. On apprend à dédramatiser, à en rire et ça fait du bien car le travail c’est avant tout une question d’humains…

L’allégorie du mouton… en réunion !

En feuilletant le livre, nous sommes tombés sur le thème des réunions (forcément !). Dans l’article “DIY des pires réunions au travail”, Hortense tire le portrait des 5 types de réunions existantes, la pire étant celle politique, celle qui doit “faire bien” à laquelle TOUT LE MONDE (on dit bien tout le monde) doit absolument y participer. Rien de mieux pour nous interpeller !

La réunion, (ou de son petit nom “la réu”), se caractérise par un taux de popularité avoisinant les 0%. C’est l’un des problèmes les plus emblématique du monde du travail, certains la qualifient même de “fléau”. Elle opère en secret, s’immisce dans nos emplois du temps, elle est chronique et chronophage voir parfois même, inutile.

Selon l’auteure, cette folie des réunions découlerait de cette volonté de vouloir fédérer par tous les moyens possibles, les collaborateurs de la boîte. On veut que tout le monde se sentent concernés donc, on invite tout le monde à des réunions, longues, très longues… Malheureusement, pour le moment, nous n’avons pas trouvé de remède miracle à cette tendance.

C’est d’ailleurs pour illustrer ce phénomène — des réunions chronophages qui touchent chaque salarié — que la figure du mouton a été choisi pour accompagner l’article “DIY des pires réunions au travail”.

Selon l’auteure, cette représentation illustre surtout notre sentiment d’impuissance face aux réunions, au système, aux procédures internes, aux hiérarchies… Face à tout cela, nous agissons comme des moutons car notre marge de manoeuvre est très limitée. On se laisse embarquer et porter par le courant des process habituels, sur un même et seul bateau sans savoir comment faire pour amarrer ce navire au quai du changement… On suit et on perpétue les traditions.


Ce que l’on retient de cette rencontre et de ce livre, c’est ce rappel : le travail, c’est avant tout une histoire d’humains, de collègues qui passent 5 jours par semaine ensemble soit globalement 40 heures au boulot et qui partagent beaucoup de choses ensemble. Et on doit en rire car cela fait partie du jeu.

Nous avons tous nos petites astuces pour faire avancer les choses, pour aller mieux, pour s’épanouir au boulot et HEUREUSEMENT ! Mais puisque le business du développement personnel possède déjà les experts qu’il faut et que c’est assez accessible à tous, il serait peut être temps de vraiment commencer à insuffler de nouveaux réflexes, de nouveaux schémas de pensée pour faire changer les choses au boulot petit à petit.

Et si vous aussi vous êtes de cet avis, que vous souhaitez améliorer votre quotidien au travail, que vous pensez que certaines de vos méthodes sont à revoir, alors :

👉 Vous pouvez d’ores et déjà commencer par télécharger ce petit outil pour estimer le temps que vous pourriez gagner en organisant autrement vos réunions ;).

👉 Commencer à transformer vos pratiques petit à petit et de manière concrète grâce aux 50 activités de The Good Meeting !


Pour initier le changement chez vous, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des astuces, des freemiums, des contenus inspirants etc. http://makestorming.com/