Facilitation Graphique : bullshit or what ?

nod-A
nod-A
Oct 11, 2017 · 6 min read

Depuis quelques temps, une expression revient assez fréquemment sur la toile : la facilitation graphique. Un beau buzzword comme on adore et dont on a du mal à comprendre toutes les subtilités et utilités qui se cachent derrière… “car après tout, ça ne reste que du dessin, voyons !” Contrairement aux préjugés, ce domaine d’activité est une compétence reconnue dans le milieu de la facilitation — et est de plus en plus recherchée.

Facilitation graphique, une nouvelle expression tendance au sein des entreprises

  1. La facilitation, une question de patience

Allez, on se concentre. Avant de définir ce qu’est la facilitation graphique, il est important de faire un petit rappel sur ce qu’est la facilitation de manière générale, histoire de contextualiser tout ça. Cette dernière est considérée comme un domaine d’activité regroupant de nombreuses pratiques qui ont pour but d’aider les différents membres d’un groupe à bien travailler ensemble — par exemple pour trouver la solution ou l’idée la plus adéquate par rapport à leur problème. En d’autres termes, faciliter une équipe revient à endosser à la fois une casquette de médiateur et d’animateur, une sorte de Pascal le grand frère du monde du travail. Un sacré combo !

2. C’est quoi la facilitation graphique ?

Image for post
Image for post

Alors, que vient faire la fameuse facilitation graphique dans tout cela ? Et quelle est sa réelle utilité ?

Comme nous le disions dans le paragraphe précédent, la facilitation se nourrit de plusieurs pratiques dont la facilitation graphique. Ce domaine d’activité encore très peu connue en France consiste à retranscrire de manière plus ou moins objective un moment, une réunion, une conversation etc. sous une forme plus visuelle et donc, plus facilement mémorisable ou compréhensible.

La facilitation graphique n’est pas un exercice d’illustration à proprement parler, c’est surtout un outil d’accompagnement des projets collaboratifs. Néanmoins, le facilitateur graphique peut soit faire de la retranscription pure et simple, soit apporter un éclairage différent à l’information retranscrite tout en tentant de rester objectif dans son approche. Donc, non, ce n’est pas un prétexte pour dessiner en pleine réunion ! C’est un vrai job, certes très fun, mais un vrai job quand même. “Mais alors, si c’est une vraie compétence, un vrai travail, quelle(s) formations doit-on suivre pour devenir facilitateur graphique” demanderont certains ? Pour le moment, aucune dans le monde académique ; seuls quelques facilitateurs graphiques proposent des formations ou des ateliers d’initiation en France comme Romain Couturier.

C’est exactement ce qu’a fait Karine Vendas, qui s’est fait embarquée petit à petit dans cette aventure. En effet, actuellement chez BNP Paribas, Karine a pu au sein de son entreprise utiliser ses talents pour développer ses compétences pour devenir, enfin, une sketchnoteuse active et passionnée.

“BNP Paribas est convaincu de l’intérêt de la facilitation graphique depuis plusieurs années. En effet, des collaborateurs intrapreneurs font profiter le Groupe et ses filiales de leurs talents de facilitateurs graphiques lors d’événements en lien avec l’innovation de type Hackathon, Barcamp, etc. La facilitation graphique est particulièrement utile lors des phases de prototypage d’idées, non seulement pour créer une représentation visuelle simple de l’idée — et partagée par tous — mais aussi pour la challenger. Cette modélisation (scribing) rend également le pitch plus impactant (“une image vaut mille mot” — Confucius).”

Derrière l’effet “Wahouuuuu” se cache un réel outil de travail !

Où travaillez-vous ?

Actuellement, je suis travaille chez BNP Paribas

Quel est votre rapport à la facilitation graphique ?

Pendant des années, j’ai fait du dessin. Je voulais faire une école d’art mais j’ai finalement fait compta — convaincue par tous les clichés possibles sur le fait de ne pas pouvoir gagner sa vie. Au fil du temps, j’ai complètement lâché le dessin ! Je n’avais plus le temps avec mon taff…. À un moment donné, je pensais partir car je trouvais la bureaucratie vraiment pénible ! Donc j’ai cherché des choses qui pourraient me ressourcer.

Je m’intéressais beaucoup au graphisme et petit à petit , j’ai commencé à remarquer que de plus en plus de gens utilisaient le dessin pour accompagner leur boulot, pour communiquer etc. Je me suis donc renseignée sur les ouvrages de Mike Rhodes et Isabelle Pailleau dans un premier temps. Puis, j’ai commencé moi-même à faciliter. Je me suis testée avec des notes de meeting et maintenant, je prends toujours mes notes comme ça en illustrant avec des effets “whaou”. Au début, c’était pour me réconcilier à avec le dessin mais aussi avec mon job. Aujourd’hui, c’est fait et toutes mes notes, mêmes mes planifications, sont facilitées graphiquement. Cela fait que quelques mois que je fais ça et franchement, j’apprécie et mes collègues aussi !

Plus précisément, comment avez-vous découvert la facilitation graphique ?

En prenant mes fonctions, je m’en souviens, j’ai fait le point sur les projets. Pour comprendre les projets difficiles, j’ai dû faire un dessin et j’ai envoyé ce dessin aux collègues pour que chacun comprennent la même info. On n’est pas fait pour résumé tout par des listes, on a besoin de dimension, je dirais même de raisonner sur plusieurs dimensions pour voir et mieux comprendre les liens entre les sujets. En fait, à une époque, avant mes cahiers de sketchnoting, c’était dégueulasse, mes notes ne ressemblaient à rien et maintenant, les gens regardent mes prises de notes et trouvent ça beau ! C’est à la fois plus lisible et propres aussi ! D’ailleurs, le service a contacté Céline Pernot-Burlet (facilitatrice graphique) pour animer un atelier de facilitation graphique et par son contact, on a su que Mike Rohde allait venir à la fin du mois.

Selon vous, existe t-il des spécialisations dans la facilitation graphique ?

Oui, selon moi le sketchnoting, c’est personnel, c’est plus pour toi, contrairement au scribing. La différence avec le sketchnoting, c’est que quand tu fais du scribing, tu retranscris en direct pendant un event. Tu doit être objectif, tu dois rendre compte de façon factuelle, une restitution globale sans jugement comme si tu faisais une photo de l’événement.

Que pensez-vous du fait que beaucoup des gens pensent que la facilitation graphique n’est qu’une tendance et que ce n’est pas forcément utile ?

Il faut reconnaître qu’il y a des effets de mode dans les modes de travail et c’est compréhensible que certaines personnes n’accrochent pas, ne comprennent pas l’outil. En fait, il n’y a pas forcément de continuité lorsqu’on amène de nouveaux usages, pas de mise en pratique donc ça crée du ras-le-bol. Mais il faut garder à l’esprit qu’entre “être sérieux” et “se prendre en sérieux”, il y a une différence, il faut faire la part des choses pour ne pas être chiant !

Image for post
Image for post
Illustration de Karine Vendas

Si vous aussi, comme Karine, vous souhaitez changer votre quotidien et travailler autrement en utilisant l’art du dessin et de la facilitation, nous vous proposons ces quelques ressources :

Site web d’illustrations journalières : Un picto par jour

Blog sur le sujet : https://julieboiveau.wordpress.com/

Livres :

Image for post
Image for post
Mike Rohde “The sketchnote handbook”
Image for post
Image for post
Isabelle Pailleau “Travailler avec le sketchnoting : comment gagner en efficacité et en sérénité”

Pour initier le changement chez vous, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des astuces, des freemiums, des contenus inspirants etc. http://makestorming.com/

Makestorming

Makestorming brings a new way of thinking to big…

nod-A

Written by

nod-A

We design Sprints, distribute tools and provide training. This enable transformation while releasing the full capacity of teams and individuals #Makestorming

Makestorming

Makestorming brings a new way of thinking to big organizations, while introducing new skills and culture from the Start-Up perspective, Design Thinking and FabLab's world.

nod-A

Written by

nod-A

We design Sprints, distribute tools and provide training. This enable transformation while releasing the full capacity of teams and individuals #Makestorming

Makestorming

Makestorming brings a new way of thinking to big organizations, while introducing new skills and culture from the Start-Up perspective, Design Thinking and FabLab's world.

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store