Mobile first, unité, contenu et évolutivité : les maîtres mots de la nouvelle version d’Ijsberg

Aujourd’hui marque le début du développement de la nouvelle version d’Ijsberg. Presque deux ans après la construction de la première version, nous rouvrons le capot pour la première grande évolution du site depuis son lancement. Cette phase de développement doit durer un mois. Elle sera suivie par une phase de bêta privée, puis publique, avant un lancement de cette version 2 à la fin du premier trimestre 2016.

Comme pour la version 1, nous produirons le site nous-mêmes. Cette année, comme nous l’avions fait en 2014, nous voulons vous impliquer dans le développement. Chaque semaine, nous tâcherons de rendre compte de nos avancées et tâtonnements. Pour inaugurer ce carnet de route, petit inventaire des grands changements qui nous attendent.

1. Notre site sera mobile first

Ceci est une révolution. Ijsberg, le média de l’image et du format long, se réinvente par la contrainte mobile. Longtemps vos critiques ont concerné le comportement d’Ijsberg sur vos écrans de smartphones. Bien que nous ayons procédé à des modifications en ce sens, au long court, le schéma de construction de notre version 2 prendra le contre-pied le plus total : elle sera mobile first.

Le plus gros de notre réflexion a été de parvenir à concilier nos standards de narration — initialement pensés pour des écrans larges — et de les adapter à des supports plus restreints. Depuis un an et demi, la part des visites depuis un smartphone a cru, jusqu’à dépasser celle des visiteurs sur ordinateurs. Nous ne dérogeons pas à cette règle. C’est pourquoi une expérience optimale sur mobile est devenu notre priorité : oui, même pour les longs-formats. Ce nouveau site sera extrêmement léger et fera la part belle à la fluidité de navigation. L’émergence de Facebook Instant Articles et le projet AMP de Google poursuivent un but commun : accélérer le web mobile. En attendant leur généralisation, nous allons tout faire pour que notre site soit le plus rapide et léger possible.

Le web mobile se base aussi sur la verticalité. Nous aimons scroller et le défilement des articles. Nous avons fait en sorte que nos contenus se basent sur ces comportements. Exemple d’une toute nouvelle fonctionnalité : arrivé à la fin d’un article, le suivant sera déjà chargé et prêt pour lecture.

Nous avons travaillé d’arrache-pied pour concilier nos ambitions narratives avec votre expérience de lecture sur mobile, par l’emploi d’un design épuré et efficace. Le nouveau rendu nous rend très enthousiastes, nous espérons qu’il vous plaira. Quoi qu’il en soit, nous solliciterons le retour de quelques-uns d’entre vous en phase bêta.

Mobile first, certes, mais nous n’en oublions par les visiteurs sur tablettes ou ordinateurs pour autant. Ils ne seront pas lésés ! Nous allons continuer à laisser une grande part à l’image sur ces supports et les grands écrans permettront d’en profiter pleinement.

2. Notre site aura une unité, mais chaque temps aura son format propre

Jusqu’à présent, les trois temps étaient d’apparence très différents. C’était nécessaire : il fallait montrer leurs intérêts et leurs spécificités. Dans cette nouvelle version, chaque temps gardera un univers graphique propre, mais plus unifié. Nous avons également donné notre meilleur pour optimiser le passage de l’un à l’autre, rendant l’expérience plus fluide et donc plus agréable.

Éditorialement, ces trois temps seront plus affirmés. Chacun possédera des formats propres. Un Promptement ne raconte jamais la même histoire qu’un Calmement. Surtout, il ne le fait pas de la même manière. Forts de ces enseignements, nous avons pu concevoir un design qui retranscrit efficacement les différents formats et modes narratifs.

Pour les journalistes, c’est la garantie de se projeter plus facilement dans le rendu final de l’article. Pour les lecteurs, c’est la certitude de naviguer en terrain connu, quelle que soit la page du site.

3. Le contenu et le lecteur sont rois

Nous vous en parlions dans l’article de mise à jour de notre modèle économique, nous avons choisi de ne pas afficher de publicité sur le site. Bonne nouvelle : ce sera toujours le cas en version 2. Nous pouvons pleinement laisser libre place au contenu : nous n’avons, en théorie, aucun impératif sur les pages, exceptés ceux que nous déterminons pour rendre votre expérience plus satisfaisante. Nous nous sommes uniquement focalisés sur ce qui a trait au contenu ou est nécessaire au lecteur. Les questions qui ont animé nos séances de travail sont simples : est-ce vraiment nécessaire au contenu ? Le lecteur voit-il une utilité à cela ? Comment me comporterais-je si je tombais sur une page telle ?

4. Notre site sera évolutif

Les habitudes évoluent rapidement. Les normes d’Internet aussi. Le nouveau site est construit avec l’idée qu’il ne sera jamais en version définitive. Nous ne voulons pas fournir le site parfait au moment de sa sortie, mais le meilleur site possible, capable de le rester dans la durée.

Nous menons plusieurs projets à la fois. Mais nous sommes peu, trop peu pour garantir leur parfaite simultanéité. Le site sortira avant la fin du premier trimestre. Certaines fonctionnalités excitantes s’ajouteront dans la foulée.

En attendant, c’est ici que nous vous donnons rendez-vous, chaque semaine, pour partager nos petites joies et galères, dans le développement d’Ijsberg version 2. À la semaine prochaine !