“Je le ferai jamais”

Manon Cousin Glorieux
May 15 · 4 min read

Phrase que j’ai dite, juste avant de le faire.

Il y a quelques temps, j’avais commencé à écrire un article intitulé “Je hais les sensations fortes” et en le relisant, il m’a auto-inspirée. Comme quoi…
Je me suis rendue compte que le titre, bien qu’accrocheur, n’était pas détaillé dans mon article. Pourtant, je déteste vraiment les sensations fortes, c’est presque une phobie. J’ai donc décidé de vous raconter les expériences les plus sensationnelles (littéralement) que j’ai pu vivre.

Mon baptême de saut à l’élastique

Je ne comprendrai sans doute jamais ce qui attire tant les gens à dépenser des fortunes pour se laisser tomber d’un pont sans savoir si l’élastique qui tient leurs pieds va résister à ce yoyo. Je vous laisse donc imaginer ce que je pense de ceux qui sautent en parachute… Non mais sérieusement, pourquoi ??? Rien que la sensation de tomber de mon lit quand je m’endors me terrifie !

Lors de l’été 2013, je suis partie en famille au Cap d’Agde (pas vers les plages naturistes, de l’autre côté). Un soir où nous nous promenions, nous sommes passés dans ce fameux parc d’attractions pour une sortie en famille. Jusque là, tout va bien. Mais c’était avant que nous passions devant… Une attraction affreuse, qui ressemble à un saut à l’élastique, mais au lieu de faire le yoyo, vous vous balancez d’avant en arrière. Il était hors de question que je monte dedans, mais ça me fascinait d’observer les autres : “C’est horrible je ferai jamais un truc comme ça !”.

Cette attraction de l’enfer portait bien son nom : l’Adrénaline. Mon père, qui se sent généralement mal après un tour de carroussel, a voulu monter dedans. Il fallait être deux, et je ne sais comment, je me suis retrouvée accrochée à côté de lui avant même de comprendre ce qu’il allait se passer. J’ai réalisé seulement quand le forain m’a dit “Quand vous serez en haut et que tu verras la lumière rouge, tu tires sur la corde, et c’est parti”. Après un rire nerveux, je donne la corde à mon père, sachant pertinemment que je n’oserai JAMAIS tirer dessus une fois en haut. Accrochés ensemble, on monte à je ne sais combien de haut, et la lumière s’allume. Complètement paniquée, je dis à mon père “Non mais je peux pas le faiiiiiiiiireeeeeeeeaaaaahaaaaaaaaaahhhh”. Trop tard, j’ai pas eu le choix.

Lui riait : il avait fait la même chose pour son EVG. Moi, j’ai encore une vidéo de mon cousin qui nous filme et commente “Manon elle hurle !”. Je suis traumatisée et je pense aller voir un psy.

Plus sérieusement, je ne pensais jamais combattre ma peur de l’adrénaline comme ça. Et puis, poussée par mes proches, je l’ai fait.

Le rollercoaster de l’enfer

Plus récemment, j’ai été dans un parc d’attractions en Espagne. Je vous jure que je ne cherche pas les sensations fortes, moi j’y vais juste pour faire un tour de balançoire. Forcément, il y avait là aussi une attraction phare : un grand huit avec loopings, vrilles, virages serrés, la totale. Et comme si ça ne suffisait pas, vous avez les pieds dans le vide.

En arrivant devant j’ai ri et dit “mdr alors ça c’est sûr je le ferai ja-mais”. Merci bien, mais faire 2h de queue pour se retourner le coeur dans des montagnes russes, très peu pour moi. Mon amie me demande de faire la queue avec elle, et au dernier moment, réussi à me convaincre de monter dans le train. Je suis trop influençable bordel ! Résultat ? Elle a cru que j’allais m’évanouir avant même que ça commence. J’étais blanche, paralysée, même pas de rire nerveux possible, j’ai cru que j’allais vomir.

Une fois dedans, je pense que je n’étais pas vraiment consciente, mais après les quelques secondes d’horreur, je suis sortie vivante (et encore une fois traumatisée). Pourquoi les gens rient autant quand j’ai l’impression de mourir ? Aucune idée. En tout cas, je l’ai fait.

Cool ta vie mais où veux-tu en venir ?

La leçon que j’ai tirée de ces histoires, c’est de ne jamais dire jamais. Bon ça, c’est pas nouveau. Mais dépasser mes limites m’a permis de prendre confiance en moi : j’ai surmonté deux fois une peur que je n’aurais jamais pensé pouvoir combattre. Je me suis surprise et impressionnée moi-même. Il en faut parfois peu pour prendre confiance. On a souvent tendance à se dévaloriser, à se sous-estimer, mais nous sommes capables de faire tant de choses. Et cette leçon s’applique à tous les domaines.

Pour aider cette prise de conscience, je ne peux pas vous donner de meilleur conseil que de faire chaque jour quelque chose que vous n’avez jamais fait. sortir de votre zone de confort. Visiter un nouveau musée ou manger un aliment inconnu, peu importe, profitez de chaque journée comme d’une opportunité pour vous surprendre et être fier d’accomplir quelque chose de nouveau.

Manon Cousin Glorieux

Passionnée par l’écriture depuis toujours, je me suis enfin décidée à partager mes textes. Mêlants humour, nostalgie et réflexion, ces écrits vous intrigueront chaque semaine.

Manon Cousin Glorieux

Written by

J’ai encore oublié d’aller au sport aujourd’hui. Ça fait 3 ans de suite.

Manon Cousin Glorieux

Passionnée par l’écriture depuis toujours, je me suis enfin décidée à partager mes textes. Mêlants humour, nostalgie et réflexion, ces écrits vous intrigueront chaque semaine.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade