MasterMINDER Ent.
Jul 10 · 12 min read

“Je ne veux pas lire pour la quantité mais plus pour la qualité,” Cindy Juspin.

MM RADIO peut aussi être écoutée sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.


BOUTS DE LECTURE, l’émission book club estival, fait son retour sur MM RADIO et pour une 3ème saison. L’émission invite deux nouveaux invités qui vont vous aider à ouvrir au moins un livre cet été, à découvrir de nouvelles lectures et en savoir plus sur ceux qui les lisent.

Dans un parc, comme chaque saison, Angela Peauty débute la conversation légère et littéraire au parc de Monceau, avec Nadège Kitumu — chargée d’affaires de systèmes de certification au sein d’Apave, directrice de l’agence événementielle KyNa Agency, directrice de l’association Between_Us Event et présidente de l’association humanitaire, Les Diamants Oubliés.
Elle explique comment elle trouve le temps de lire.
“J’ai un BAC littéraire. Depuis très petite, j’aime lire. J’ai toujours été très curieuse, donc la lecture, pour moi, c’est comme une seconde nature. Je trouve tout le temps le temps de lire. […] Le matin, quand je me réveille, j’aime bien. Surtout les week-ends. Avant de commencer à travailler, j’essaye d’avancer au moins dans un chapitre parce que je suis passionnée. J’ai toujours envie de savoir ce qu’il va arriver au chapitre suivant. Quand je suis dans les transports aussi. Alors, j’essaye, dans les transports, le premier métro, je prends mon roman et le deuxième, mes tests sur le permis.”

“Il m’arrive de dévorer des livres de 800 pages, en 2 jours, quand je suis captivée par l’histoire.”

Pour cet été, Nadège Kitumu poursuit sa lecture de la saga “La Chronique des Bridgerton” de Julia Quinn — dont une adaptation TV par Shonda Rhimes, via son studio Shondaland, est prévue pour Netflix en 2020. “Je les ai commencés un peu en désordre. Je suis tombée dessus par hasard. Je crois que c’était le tome 3. Il faut savoir qu’on n’a pas besoin de les lire dans l’ordre pour les comprendre. C’est l’histoire d’une famille, les Bridgerton, il y a 6 enfants ou 7 — si je ne me trompe pas, et les chroniques tournent autour des aînés. Chaque enfant va vivre une histoire d’amour très différente.”

Autre livre débuté et à terminer cet été, le tome 1 “Le Royaume des Rêves” de la série “Oniria” de B. F. Parry. “Ça traite d’un garçon dont le père va tomber malade. Et en parlant avec sa grand-mère, il va se rendre compte que son père était piégé, éventuellement, dans un monde de rêve. Et donc, pour sauver son père, il va falloir qu’il se projette dans le monde des rêves.”

Nadège explique comment elle est tombée sur cette série. “C’était un cadeau d’un pot de départ. Ce n’est pas récent, ça date. J’ai mis du temps à le lire. Je l’avais oublié. J’ai accumulé tellement de livres qu’un jour, je n’avais plus rien à lire, j’ai regardé dans ma commode à livres, j’ai vu ça et je m’en suis rappelée. Du coup, j’ai commencé et je ne l’ai plus lâché.”

“Je suis très fan, aussi, de livres fantastiques. On va dire que je suis quand même restée une grande enfant.”

Pour la suite de l’été, Nadège prévoit de débuter une autre série de livres, “Les Animaux Fantastiques” de J. K. Rowling. Elle raconte ce qui l’a influencé. “La saga Harry Potter, parce que forcément, j’aime l’auteur donc, je voulais avoir un aperçu des suites, de ce qu’elle avait fait. Mais le film (“Les Animaux Fantastiques”, ndlr) aussi, parce que j’ai compris, avec J. K. Rowling, que les réalisations des films ne traduisent pas forcément ce qu’elle a écrit.”

L’entrepreneuse explique la raison derrière cette passion pour les sagas littéraires. “C’est un hasard et j’aime beaucoup aussi parce que je me dis que c’est une continuité. J’aime bien la continuité, plutôt que de lire un livre et avoir l’histoire qui se termine. Ça te donne un arrière-goût. Tu as l’impression d’une histoire inachevée. Le fait de lire une saga, ça permet de mieux cerner les personnages.”

“J’ai beaucoup d’amis qui lisent sur des eBooks mais moi, je suis vieux jeu, je suis de l’ancienne école, j’aime bien le papier.”

Nadège révèle les livres que l’on peut trouver dans sa bibliothèque. “Un peu de tout. “Harry Potter”, “Percy Jackson”, ‘les Bridgerton’, toute la saga. […] Beaucoup de communication événementielle. Comme en ce moment je prépare des événements, j’essaye de rester informée sur tout ce qui se passe. […] Et j’essaye de m’imprégner de tout type de lectures. Je ne me base pas que sur des livres pour adultes ou que sur des livres de stratégie commerciale. Ça permet, exactement, de m’évader.”

Où achète-t-elle ses livres ? “La Fnac, celui de Bercy du coup, à Cour Saint Emilion. Je fonctionne beaucoup au coup de cœur. Là, j’ai acheté un roman policier et un autre d’aventure, juste en fonction de la couverture.”


“Je le connaissais petite, je pense, mais il ne me paraissait pas aussi grand. Je vois que ça s’est installé, ils ont même fait des gites pour insectes.”

Autre BOUTS DE LECTURE, cette fois-ci au parc de Bercy, avec Cindy Juspin — assistante de service social dans le service public, “j’accompagne les agences et pôles personnels à mieux être dans la jonction vie professionnelle et vie privée puisque la vie privée a parfois un impact dans la vie professionnelle. Quand on a des soucis — alors, ce n’est pas forcément que des soucis — quand on a des questionnements, ça peut impacter notre vie professionnelle d’une façon ou d’une autre. Donc, j’essaye d’aider au mieux,” également chantre, “j’aime le chant depuis que je suis petite, donc c’est une évolution, je pense, parce que je ne savais pas qu’on avait une mission sur terre pour Dieu et j’ai compris que c’était vraiment ma mission pour Dieu, il y a peut-être 4 ans, 5 ans max.”

© Fayard

Un des livres qu’elle a dernièrement terminés, “Devenir” (en anglais, “Becoming”) de Michelle Obama. Elle raconte. “Tout simplement, c’est son autobiographie, de sa vie, de son parcours, de l’enfance jusqu’à maintenant, je dirais. Que ça soit le côté professionnel, que du côté personnel, en tant qu’épouse, en tant que mère et en tant que première dame des États-Unis, quand même. Elle nous raconte tout ça de façon assez, j’ai envie de dire, transparente, même si je ne suis pas naïve, en me disant, quand même, qu’il y a peut-être des choses non dites où édulcorées parce que c’est quand même lisse. Et en même temps, c’est quand même sincère, je trouve, dans sa façon d’écrire.”

Lu en audio, Cindy Juspin raconte son expérience. “Je me suis remise à la lecture grâce à ton émission d’ailleurs et c’est vrai que ça peut être impressionnant de voir le pavé. En plus, le sujet, à la base, ne m’attirait pas. Donc, c’est vrai que quand on n’aime pas lire ou quand on reprend, comme moi, on a envie de reprendre le goût de la lecture, je me suis dit ‘pourquoi ne pas tester en audio ?’ Et je n’ai pas eu tort. […] Déjà, je l’écoutais souvent dans les transports, matin ou soir, et j’ai kiffé ! Dans les transports, j’avais l’impression d’être dans un autre univers, parce que la narratrice — dont je ne me souviens pas le nom, je suis désolée pour elle ! — elle lit le livre de façon tellement… J’avais l’impression que c’était un film devant moi. Et c’est génial.”

“Certes, elle a un regard de femme mais aussi sur les femmes, sur les filles et en tant qu’épouse. Donc, que les hommes soient conscients du rôle d’une épouse. Que derrière un grand homme, il y a une grande femme.”

Elle explique ce qu’elle retient de “Devenir” de Michelle Obama. “Je garde que j’aime bien Michelle Obama. De ce que je connais d’elle, maintenant. Femme très inspirante mais en tant qu’épouse et mère. En tout cas, c’est ce que j’ai retenu. Je ne suis pas encore maman mais il y a une phrase qu’elle a dit dans son livre, qui m’a marquée. Elle a dit “je n’élève pas des enfants, j’élève des futurs adultes”. Et j’aimerais avoir, demain, pour mes enfants, cette phrase aussi. De ne pas les “enfantiser”, forcément, mais aussi de leur donner tous les bagages pour affronter la vie, surtout si ce sont des filles, puisqu’elle a vraiment œuvré pour les femmes, dans le monde entier d’ailleurs, et pour ses filles d’abord, je pense. Donc, c’est important.”

“Au début, j’ai essayé le livre papier (de la Bible, ndlr) mais des fois, c’est contraignant, selon mon sac à main que j’ai, selon l’endroit où je me trouve, etc.”

© YouVersion

Autre livre que Cindy continuera de lire cet été, la Bible, plus en profondeur. “J’ai l’impression que du fait de l’été, j’aurais plus de temps, parce que tout le monde est en vacances, sauf moi. Moi, ce n’est pas le 1er janvier, c’est le 1er juillet.”

Elle révèle de quelle manière elle lit la Bible, particulièrement en vacances. “Je ne veux pas lire pour la quantité mais plus la qualité. Un passage, je peux le garder une semaine. Alors, ça dépend, il y a méditer et méditer, pour moi. Il y a méditer, juste réfléchir, à savoir ‘est-ce que je peux le mettre en parallèle dans ma vie ? Est-ce que ça me parle ? Comment ? Etc. Et des fois, c’est décortiquer. C’est-à-dire que je vais prendre un dictionnaire biblique parce qu’il y a un mot qui m’a interpellé ou une chose ou une histoire ou un personnage. Et puis, prier, toujours, parce que, des fois, on a l’impression que ça ne nous concerne pas ou que c’est à l’époque de la Bible. Maintenant, j’ai appris que ça nous concerne toujours. Mais de toute façon, ça doit avoir un impact. Donc, je prends le temps.”

Le livre que Cindy prévoit de lire pour la suite de l’été, “Steve Jobs” de Walter Isaacson. “A la base, ça ne m’intéressait pas, parce que moi, la vie des gens… Déjà, dans mon boulot, j’en connais pas mal et je ne vois pas l’intérêt de lire des biographies. Et finalement, il y a des personnes sur terre qui sont quand même impactantes. Et en ce moment, j’ai envie de lire pour apprendre quelque chose sur certains domaines qui m’intéressent et je ne sais pas pourquoi, je pense que le livre de Michelle Obama a impacté. Steve Jobs m’a toujours interpellée parce que j’ai entendu, ou lu quelque part, qu’il s’habillait toujours de la même façon.”

Elle hésite sur le choix de la suite littéraire à “Steve Jobs”. “J’en ai entendu un dans ton émission qui s’appelle “Père Riche, Père Pauvre”. Celui-là, je l’ai acheté, je ne sais pas encore si je suis prête à le lire pour l’instant, je vais voir. Et sinon, il y en a un autre. Alors là, c’est en format digital parce qu’en ce moment, je suis beaucoup d’Instagrammeuses sur tout ce qui est rangement, organisation — ce n’est pas que je ne sais pas ranger, même si je pense que ça s’apprend toujours — et il y en a une qui a sorti un livre digital, très récemment, il n’y a pas beaucoup de pages, ça s’appelle “Le Chemin du Rangement”. C’est plus, ‘pourquoi le rangement que vous avez mis en place ne fonctionne pas ?’ Il y a une partie aussi, “Survivre avec quelqu’un de bordélique”. Il s’agit plus de questionnements parce que je me pose la question depuis que je suis mariée.”

“Je n’ai pas de libraires parce que sinon, j’aurais bien voulu aller dans, tu sais, les vieilles librairies, comme avant. Mais je n’en ai pas près de chez moi.”

Pour garder le rythme de la lecture, Cindy Juspin dévoile le pas qu’elle a entrepris dans cette direction. “Je me suis inscrite à la bibliothèque. Ouais, c’est un grand pas. Bon, en même temps, en face de chez moi, je n’avais aucune excuse. Et je me suis dit que je vais peut-être essayer de me laisser tenter par plus, des romans, des choses comme ça. Mais pour l’instant, je ne suis pas convaincue. […] Quand on veut lire, quand on a soif de lecture, je me dis que c’est un budget, quand même, conséquent et la bibliothèque peut aider à amoindrir son budget. Surtout que maintenant, ils font même des formats audio, ils font tous les styles.”


La conversation littéraire estivale avec Cindy Juspin se termine avec Angela Peauty — qui favorise les romans en été — qui révèle les livres de son été 2019.

© J’ai Lu

(Terminé) — “La Fabrique des Coïncidences” de Yoav Blum. “Je me suis toujours posée des questions sur les coïncidences. Je me suis demandé si c’est quelque chose que nous créons selon nos décisions, est-ce que c’est quelque chose de divin, est-ce que nous subissons les conséquences à cause des décisions des autres ? Et là, c’est une version romancée. Ce sont des personnes, on ne peut pas les appeler des anges ou je-ne-sais-quoi mais, ce sont des personnes qui en font leur métier, qui ne sont ni humains, ni je-ne-sais-quoi mais qui créent des coïncidences dans la vie d’humains, selon leur destinée.”

Cindy : Est-ce que tu as ta réponse ?
“Oui, on va dire ça. Pas une réponse définitive mais ça me laisse un choix de réponses. Est-ce qu’on manque nos chemins de vie, par exemple, en faisant des choix qui nous en éloignent ou des choix qui nous rapprochent ? Je ne sais pas, donc c’est intéressant.”

© J’ai Lu

(En cours de lecture) — “La Librairie de la Place aux Herbes” d’Eric de Kermel. “C’est une histoire assez intéressante parce que, bien sûr, j’aime les livres et j’aime les librairies, je me suis dit que ça va m’intéresser. Mais, en plus, c’est une très belle histoire parce qu’il s’agit d’une femme, ancienne institutrice qui, avec son mari, déménage, un truc comme et elle décide de racheter une librairie. Elle refait toute la librairie et ce que j’aime beaucoup, c’est que dans le livre, chaque chapitre a le titre d’une personne qu’elle rencontre. Et donc, aussi bien elle rentre dans leur vie que ces personnes rentrent dans sa vie. Elle leur conseille des livres et puis, elle attrape des petits bouts de leur vie, elle apprend à les connaître et à élargir aussi son état d’esprit, elle revit aussi des choses de son passé, de sa relation avec son mari, ses enfants, et c’est doux à lire.”

© HC Editions

(En cours de lecture durant le tournage de l’émission et terminé à ce jour) — “Un Monde à l’Autre”, Tome 1 (sur 9), “Les Chroniques de St Mary” de Jodi Taylor. “Je me dépêche de le finir pour entamer le tome 2 que j’ai chez moi, qui me regarde tous les jours. Le tome 2 est sorti fin 2018 en France. Bien sûr, c’est la version traduite. Il y a tout ce que j’aime, enfin, en termes de livres et de films d’ailleurs aussi, science-fiction et aventure. C’est génial ! C’est l’histoire d’une ancienne étudiante qui se fait recruter par sa professeure qui l’a influencée et qui, grâce à elle, a pu changer de carrière, enfin, de direction de vie et qui se retrouve, on va dire, dans cette école qui a une partie un peu laboratoire et qui explore le temps. Ils font des voyages dans le temps. Et ce qui est intéressant, c’est que non seulement donc, il y a tous ces voyages d’histoire dans le temps, mais c’est beaucoup une histoire d’êtres humains.”

Un Bel Eté littéraire à tous !


Vous pouvez écouter les émissions du bouquet MM RADIO sur votre ordinateur, votre smartphone, votre tablette, et votre Smart TV, via votre casque ou votre haut-parleur, au bureau, en voiture, dans les transports… bref, n’importe où !

BOUTS DE LECTURE, c’est, en 2019, 1 émission estivale pour deux invités, sur MM RADIO ! #BoutsdeLecture
Mais également sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.


Suivez nos actualités et productions à venir.
MM RADIO | MM TV

Ainsi qu’à travers les réseaux sociaux !
Twitter
Instagram
Facebook
Tumblr
LinkedIn

© MasterMINDER Entertainment

MasterMINDEREntertainment

MasterMINDER Entertainment is the new identity that brings together the entities MM RADIO - the pack of Infotainment shows and programs, and MM TV - the home of lifestyle contents and original creations. Follow our upcoming news and productions.

MasterMINDER Ent.

Written by

We Tell Stories

MasterMINDEREntertainment

MasterMINDER Entertainment is the new identity that brings together the entities MM RADIO - the pack of Infotainment shows and programs, and MM TV - the home of lifestyle contents and original creations. Follow our upcoming news and productions.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade