MM RADIO : LECTURE AVEC PIERRE DE BONNEVILLE — “SARTRE ET LES AMOURS CONTINGENTES”

“Sa relation avec Sartre, c’était un malentendu. C’est le mal entendu de [la vie de Simone de Beauvoir]”.

MM RADIO peut aussi être écouté sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.


Notre invité de l’émission LECTURE du mois de novembre est Pierre de Bonneville qui prend l’habitude, chaque année, de décortiquer les relations amoureuses compliquées d’auteurs tels que Céline, Thomas Bernhard, Michel Houellebecq et à présent, Sartre. “Sartre est un intellectuel, il ne fait que penser et donc, il conceptualise tout. Il conceptualise même, dès le départ, sa relation avec Simone de Beauvoir, en inventant le concept d’amours nécessaires et d’amours contingentes. Il vend l’idée à Simone, que lui et elle, c’est un amour nécessaire parce qu’ils se sont trouvés, ils se sont jurés de réussir, de devenir célèbres en devenant écrivains, ce qui arrivera. Ils mettront longtemps mais ça arrivera. Et ensuite, d’émettre qu’à côté des amours nécessaires, comme “son amour” avec Simone et Simone avec lui, il y ait des possibilités de rencontres mais à condition d’une chose, de tout se dire.”

“Chaque année, on s’est donné comme rendez-vous avec une personnalité, un être relativement d’exception si possible, évidemment écrivain et ses relations avec le sexe et notamment avec les femmes.”

Dans “Sartre et Les Amours Contingentes”, le directeur de l’agence de publicité Debonneville-Orlandini détaille l’attraction particulière de Sartre pour Simone de Beauvoir, introduction au cheminement de leur vie commune. “Quand ils se sont rencontrés, ça a été un coup de foudre pour lui, de sa part. C’est-à-dire que c’est c’était une fille qui avait 21 ans, lui en avait 24, une fille absolument très, très belle et qu’il a voulu à tout prix avoir, possédé, comme un homme peut aimer posséder ou vouloir une femme ou une femme aimer un homme et vouloir un homme, pas aimer. C’est autre chose, posséder. Donc, il a voulu posséder cette beauté parce que lui pouvait se juger tellement laid, tellement horrible, sal en plus. Enfin, il n’avait rien pour lui sauf son intellect.”

“Ce qui l’intéressait chez les femmes, c’est leur pomper leur affect, leur pomper leur sensibilité, leur façon d’être intelligente avec de la sensibilité. Ce qu’il n’avait pas.”

Et c’est sur son intellect que Jean-Paul Sartre va miser, tout sa vie, pour attirer femmes comme hommes dans sa toile, particulièrement les jeunes. “De toute façon, Simone et Sartre ne s’intéressent qu’aux jeunes. […] Parce qu’on a l’impression, surtout quand ils partagent vos idées, que ce sont des gens qui vous continuent, ils sont admiratifs. Oui, ils sont faciles à guider, ils sont initiés.”

“Sartre n’a aucune affection pour personne, il pense, c’est un intellectuel pur mais à un point inimaginable.”

L’argent, tout autant. “Il le dit, il paye. Il paye pour ça. Il les entretient. Un appartement, une voiture, des vacances ou tout simplement, des rôles dans des pièces de théâtre etc. Tous les avantages qu’un homme qui a les moyens, qui a réussi, qui n’a pas de problème de cet ordre-là et qui n’a que cet avantage-là, en dehors de son intellect. C’est sa gloire, sa notoriété. C’est mieux d’être avec quelqu’un de connu qu’avec un sinistre con, abruti et pauvre qui n’est pas connu.”

“On peut dire que Sartre et Simone ont, à la fois, vécu leur livre et écrit leur vie.”

Pierre de Bonneville raconte l’héritage qu’a laissé Sartre finalement. “Sartre laisse l’illusion d’une gauche généreuse, l’illusion d’une gauche humaniste — bien qu’il soit existentialiste et pas humaniste mais quoi que l’existentialiste soit un humaniste, disait-il. Bref, Sartre complet les gauchistes à gauche et montre aux gens qui sont un peu plus neutres, disons, que la manipulation est universelle et que la façon dont on manipule une opinion et dont l’opinion est manipulée, encore et toujours, par les journaux, par les journalistes, par une pensée de gauche. En France, en tout cas. C’est ignoble, voilà.”
Quant à Simone de Beauvoir, “Simone de Beauvoir laisse comme héritage, effectivement, “Le Deuxième Sexe”, qui est un ouvrage de compilations, qui est, là aussi, conceptualisé. C’est-à-dire qu’elle a, en 47–48, décidé de devenir un peu plus célèbre qu’elle ne l’était parce que Sartre avait vraiment posé son pavé. Ça y est, il prenait toute la place. Le pape de l’existentialisme, c’est lui.”

Pour “Sartre et Les Amours Contingentes”, Pierre de Bonneville s’est, à nouveau, gardé de rencontrer des proches du personnage dont il a peint les relations. “Je n’aime pas rencontrer parce que ce sont des inconditionnels. Mais, j’ai des amis parmi ces gens. Il y en a un, quand il a lu le livre, fini, terminer, il me déteste maintenant mais parce qu’il est parti pris alors que moi, je n’ai pas de partie. Quand j’étais jeune, je préférais, effectivement, Camus parce que Camus est un joueur de foot, donc il avait un jeu collectif, il avait un sens du jeu et de la vie collective que Sartre, évidemment, n’avait pas.”

“Ce sont les gens qui existent qui m’intéressent. C’est leur vérité telle que je la perçois.”

Pierre de Bonneville avance déjà sur son prochain auteur, cette fois, féminin. “Le prochain, ça sera Marguerite Duras et les hommes, au mois de septembre prochain. […] Marguerite Duras, parce qu’elle est, effectivement, dans la même mouvance que Sartre — gauchiste, machin, soi-disant libertaire, pfff.”

Il parle de son rythme d’écriture annuel. “Le plus dur, c’est l’incubation. C’est de tout lire, de se faire une opinion, d’avoir un parti pris et ensuite, mettre en ordre. Mais quand vous savez ce que vous voulez dire, c’est plus facile d’aller vite.”

Découvrez un extrait audio imagé de la conversation Lecture.

Bonne écoute et bonne Lecture !


Vous pouvez écouter les émissions du bouquet MM RADIO sur votre ordinateur, votre smartphone, votre tablette, et votre Smart TV, via votre casque ou votre haut-parleur, au bureau, en voiture, dans les transports… bref, n’importe où !


LECTURE est une émission mensuelle de MM RADIO ! #Lecture
Egalement sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.

Les Citations des invités sont partagées sur nos réseaux sociaux.

©MasterMINDER Entertainment


Suivez nos actualités et productions à venir.
MM RADIO | MM TV

Ainsi qu’à travers les réseaux sociaux !
Twitter
Instagram 
Facebook
Tumblr
LinkedIn