MM RADIO : LECTURE — “DANS LES COULISSES DE L’EDITION” : CHEZ L’HARMATTAN

“Les signatures fonctionnent mieux en province,” Marie-Anne Meunier.

Dernière conversation de la série “Dans Les Coulisses de L’Edition” de l’émission LECTURE sur MM Radio, complétée par la découverte du métier de libraire.

C’est celui de Marie-Anne Meunier, depuis 15 ans responsable d’une des 6 librairies de L’Harmattan. “Il y a des petites choses que l’on ne fait pas mais on travaille comme n’importe quelle librairie. C’est-à-dire que l’on passe des commandes, on enrichit notre fond on commande en fonction de ce qui nous intéresse mais on a une particularité, c’est qu’on ne fait quasiment pas de retour chez les éditeurs. C’est-à-dire que quand on commande, on garde. La plupart des libraires retourne un ouvrage chez un éditeur quand il ne l’a pas vendu au bout de 3 semaines, 3 mois ou 6 mois, ça dépend. Dans le meilleur des cas, nous, on garde tout le stock. Donc, quand quelqu’un vient chercher un ouvrage au bout de 5 ans, nous, on l’a toujours,” explique-t-elle à Angela Peauty durant cette conversation dans l’une des librairies de la rue des Ecoles à Paris.

Libraire-éditeur atypique, L’Harmattan publie et distribue depuis 42 ans des guides, thèses, romans, biographies et études internationaux vendus naturellement dans leurs librairies dont chacune porte sur une thématique. “La librairie des sciences humaines dont s’occupe Françoise, qui, comme son nom l’indique, travaille sur non pas de la philo mais la psychanalyse, le droit, l’histoire, la politique etc. Ici, vous avez une librairie entièrement L’Harmattan, c’est-à-dire qu’on ne vend que des ouvrages de L’Harmattan, sur la littérature, l’art, la philo — 21 bis, rue des Ecoles. En face, vous avez la librairie principale au 16, rues des Ecoles, qui est la grande librairie de référence de L’Harmattan, qui travaille sur tous les pays étrangers donc Afrique Subsaharienne, Asie, Amérique Latine, les pays du nord, les pays de l’est.”

Marie-Anne Meunier explique la spécialité de la librairie dont elle est en charge, située 7, rue des Carmes. “On s’est monté spécifiquement avec cet institut de recherche, en 2011. On a créé un monde Arabe, Maghreb, Moyen-Orient avec un institut de recherche qui s’appelle iRemmo et qui travaille spécifiquement sur la méditerranée, qui a été créé par un de nos directeurs de collection qui s’appelle Jean-Paul Chagnollaud. Et donc, on s’est monté vraiment pour faire un lieu à la fois institut de recherche-librairie parce que ça me semblait cohérent justement de pouvoir offrir des publications à un public de clients qui ne venait pas avant, qui ne fréquentait pas à la librairie avant, mais qui est venu grâce à l’institut, dans l’une des conférences, des rencontres. […] Si l’institut ne s’était pas montée avec nous, je pense qu’on aurait pas monté cette librairie parce que c’est très difficile de tenir en tant que librairie spécialisée sur un domaine aussi spécifique.”

Elle explique sa relation avec les journalistes. “J’ai très peu à faire aux journalistes en tant que clients. Après, comme on édite effectivement des choses sur ces thématiques-là, on a forcément des demandes des services de presse, bien évidemment. On a beaucoup de médias comme France Culture par exemple. Régulièrement ils parlent de nous, ils nous invitent dans “Culture Monde”, dans des émissions comme ça et puis, parce que parfois ils ne trouvent pas vraiment d’autres auteurs ou d’autres ouvrages sur une certaine thématique parce que nous, on a quand même des niches un petit peu, on édite beaucoup de sciences humaines, on publie beaucoup de thèses aussi et donc parfois les éditeurs ne se sont jamais penchés sur tel et tel sujet et donc les journalistes se retrouvent à demander, à venir vers nous.”

La lecture avant achat est bienvenue chez L’Harmattan. “On a des chaises qui sont installées en permanence pour les conférences, donc moi j’incite même les gens. Alors bon, évidemment, si une personne vient tous les jours pendant 2 heures lire le même livre, voilà il y a un petit souci mais sinon, bien au contraire, j’incite même les gens à rester un petit peu, à regarder de quoi parle le livre parce que ça ne va pas forcément les intéresser. Je ne pousse pas du tout à l’achat, j’essaye de conseiller au mieux et puis de dire, ‘ça, c’est redondant, vous n’avez pas besoin de prendre les deux peut-être, vous trouverez les mêmes choses.’ Si, si, je pense que c’est important et du coup, les gens se sentent bien. En plus, on vient de changer les chaises, elles sont beaucoup plus confortables que celles d’avant.”

Depuis 10 ans, L’Harmattan est absent du salon Livre Paris, dont l’édition 2017 sera pourtant centrée sur le Maghreb. “Depuis plusieurs années, nous n’y allons pas, comme d’ailleurs un certain nombre d’éditeurs maintenant qui se désengagent du Salon du Livre, parce que c’est un peu cher. C’est cher, il y a peu de visibilité. Nous, vu le nombre de publications que nous avons, on aurait un tout petit stand et donc dans la masse, on est noyé. C’est vrai que c’est un peu la grosse machinerie le Salon du Livre.”

Marie-Anne Meunier révèle sa formation qui n’est pas celle d’un libraire type. “Je n’ai absolument pas eu une formation de libraires avant d’arriver à L’Harmattan. J’ai fait tout autre chose. J’étais plutôt destiné à l’enseignement. […] Tout simplement, j’avais une envie de travailler, j’ai toujours été entouré de livres, donc j’étais intéressée par le fond. Je connaissais déjà des choses avant d’arriver dans cette librairie et puis on se forme au fur et à mesure. Je pense aussi que c’est le meilleur moyen parce que les écoles peuvent aussi déformées parfois. Et puis je pense que les écoles, c’est bien pour travailler dans un certain type de librairies classiques. A L’Harmattan, je pense que ça ne m’aurait pas forcément servi.”

Ecoutez la série de conversations “Dans Les Coulisses de L’Edition” de l’émission LECTURE sur MM Radio.

LECTURE, c’est deux lundis par mois sur MM RADIO ! #Lecture
Mais également sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.


Vous pouvez écouter les émissions du bouquet MM RADIO sur votre ordinateur, votre smartphone, votre tablette, et votre Smart TV, via votre casque ou votre haut-parleur, au bureau, en voiture, dans les transports… bref, n’importe où !

Les Citations des auteurs et invités sont partagées sur nos réseaux sociaux.

©MasterMINDER Entertainment


Suivez nos actualités et productions à venir.
MM RADIO
| MM TV

Ainsi qu’à travers les réseaux sociaux !
Twitter
Instagram 
Facebook
Tumblr
LinkedIn