MM RADIO : LUNCH SHOW DU 5 MAI 2017 AVEC SABRINA GRIMALDI (PUBLISHROOM) & GREGOIRE BAGGIO (WESWAP)

EN UNE : “Le livre, c’est le produit “culturel” le plus partagé” (S.G.), Facebook prend enfin en main la diffusion live de crimes, “Les bureaux de change dans les aéroports sont probablement les pires” (G.B.)…

Style Tommy Hilfiger

Avant-dernière émission du Lunch Show de la saison sur MM Radio, avec Angela Peauty qui discute aujourd’hui avec Sabrina Grimaldi, fondatrice de Publishroom qui organise le 20 mai la Première Journée des Influenceurs Littéraires et Grégoire Baggio, cofondateur de WeSwap qui lance cette semaine son application iOS en France.
“Le cœur du métier, c’est permettre aux gens d’échanger leur argent, pas cher du tout, grâce justement à la désintermédiation et le fait que si vous voulez échanger 100€ en livres — et vous pouvez faire l’inverse — on vous met ensemble.”

Il fait une démonstration de la plateforme, fondée il y a 5 ans, qui rassemble 250 000 utilisateurs dans le monde et fait environ 1000 transactions par jour. “Quand quelqu’un s’inscrit sur WeSwap, c’est deux choses : un l’accès à l’application — qui est disponible depuis hier sur iOS en France, qui était déjà disponible sur Android — et le site web, qui marche très bien. Donc, il y a cette application qui est vraiment l’outil pour gérer votre portefeuille. Ce portefeuille peut contenir aujourd’hui jusqu’à 18 devises en simultané, ce qui est vraiment une nouveauté.”

Le français qui vit à Londres depuis 8 ans fait une comparaison des taux de change entre les bureaux et WeSwap. “Les bureaux de change, notamment dans les aéroports, sont probablement les pires. Ça va entre 8 et 10% de commission “cachés” parce qu’en général, c’est toujours écrit ‘zéro frais, zéro commission’. En fait, ce qui se passe, il y a un taux de change dans le monde — on va dire qui est le taux de change de référence pour toutes les banques, les institutions financières etc. — et après, tous les opérateurs dans ce marché-là prennent une marge sur ce taux et vous proposent un taux qu’ils ne vous montrent même pas forcément. […] Nous, on prend entre 1 et 1,4%. Au moment où vous demandez d’échanger votre argent, vous avez trois choix. C’est soit un Swap instantané — c’est quelques secondes — ce qui permet de tout de suite échanger votre argent et d’avoir la nouvelle devise disponible sur votre carte et l’argent dans quelques secondes plus tard et prêt à être retiré dans la nouvelle devise ou à être dépensé dans un restaurant. Et la devise est détectée automatiquement. Ça, c’est le premier choix. Après, on a deux autres choix qui sont 3 jours et 7 jours, qui reflètent vraiment le concept de la boîte.”

Grégoire Baggio dévoile les projets de la société british. “Les projets à venir sont vraiment de développer ce côté communautaire. Maintenant, on arrive vraiment à cette taille critique, donc plus de 250 000 utilisateurs. On arrive à faire ressortir beaucoup d’informations sur les comportements de nos utilisateurs — combien ils dépensent quand ils vont dans tel pays ou dans telle ville, si c’est un couple, si c’est un célibataire avec des enfants, est-ce que les gens dépensent plutôt de l’argent dans des restaurants où ça va être plutôt pour payer un hôtel ou une location de voiture. […] On est en train de construire des fonctionnalités dans l’application pour que les gens, un, puissent nous indiquer quand ils partent et où ils partent. Et après évidemment, c’est s’ils le veulent, ils n’ont aucune obligation. A nous de signaler ‘dans tel aéroport vous avez intérêt à retirer de l’argent, à tel endroit parce que c’est pratique ou ne prenez pas de taxi’.”


RÉSUMÉ DES ACTUS DISCUTÉES ET ANALYSÉES DU JOUR

Suite à son désastreux Fyre Festival, les organisateurs se prennent une plainte de 100 millions de dollars.

© Beyoncé

Beyoncé sort “How To Make Lemonade Box Set”, une édition collector limitée de son 6ème album “Lemonade” disponible en précommande pour un montant de $299.99.

© Marcus Ingram/WireImage

Erykah Badu débute aujourd’hui le Badu Vs. Everything World Tour et s’arrêtera en France le 8 juillet au Palais des Sports.

© Facebook

Mark Zuckerberg annonce l’embauche en 2018 de 3000 personnes afin de traiter plus rapidement les vidéos et autres rapports signalés après mise en ligne sur Facebook — et ouvre la plateforme de jeu Instant Games à ses 1.2 milliards d’utilisateurs.

© Balmain

Balmain Paris s’associe à L’Oréal pour créer une collection capsule de rouges à lèvres, en édition limitée, disponible avant la Fashion Week de Paris.

© Audible

Audible propose en exclusivité des sketches, stand-ups et spectacles de comédies produits par le collectif belge Kings of Comedy.

© Netflix

Un hacker diffuse la 5ème saison de “Orange is the New Black” de Netflix un mois avant sa diffusion et annonce l’appropriation de contenus d’ABC, Fox, National Geographic et IFC.

© Beth Dubber/Netflix

Suite à de nombreuses demandes, Netflix ajoute de nouveaux avertissements et des ressources d’aides psychologiques, pour sa nouvelle série “13 Reasons Why”, coproduite par Selena Gomez.

© Showtime

Le groupe CanalPlus et CBS signent un accord exclusif de licence et de marque pour développer la marque Showtime en France et diffuser ses centaines d’heures de production.

© Jacopo Raule/Getty Images

Kim Kardashian West s’associe à la chaîne câblée américaine Lifetime pour coproduire une compétition intitulée “Glam Masters” où s’affronteront des blogueurs beauté afin de faire partie de son équipe.

© Marvel

Marvel ajoute un nouveau diffuseur, Hulu, pour coproduire sa prochaine série dramatique “Runaways” qui débutera en 2018 et dévoile la première bande-annonce de sa nouvelle série “The Defenders” diffusée le 18 août 2017 sur Netflix.

© 20th Century Fox

Ridley Scott déchante les fans lorsqu’il annonce la fin du projet de suite des premiers films “Alien” avec Sigourney Weaver.


Sabrina Grimaldi parle des actions de PublishRoom. “On fait tout le travail d’édition, c’est-à-dire depuis la relecture, critique du manuscrit avec une vraie fiche jusqu’à la promotion, en passant par la diffusion en librairie, toute la phase impression etc.”

La fondatrice de la maison d’auto-édition présente le programme de la Première Journée des Influenceurs Littéraires organisée le 20 mai au Pavillon des Lettres à Paris. “Les invités, ce sont les start-ups de l’édition. Il y en a plusieurs : il y a via Fabula qui fait des livres qui vont changer en fonction de la météo, de sa personnalité, c’est du livre numérique. B.Sensory, on a Boom Box qui fait de la boxe de livres de poche qu’on choisit en fonction d’un certain nombre de thématiques. On a un truc très sympa qui est L’Indéprimeuse et Les Dilettantes qui viennent ensemble. L’Indéprimeuse fait des livres qui ne sont pas fait pour être lus. […] Ça se passe dans un hôtel. C’est un grand salon, il y aura donc ces start-ups qui vont présenter ce qu’elles font et des thématiques, des espèces d’ateliers autour de la couverture, autour de l’auto-édition, autour de l’édition numérique, du livre enrichi et avec des intervenants. Plus, les blogueuses et notamment les booktubeuses, qui vont être présentes aussi et intervenir, pour les plus connues. […] Notre idée, c’est de dire qu’aujourd’hui, on découvre un livre parce qu’on a lu un commentaire qui nous a plu, parce qu’on a lu un article sur un blog et qu’on ne lit plus Le Monde et Libé pour savoir ce que l’on va acheter comme livre — comme on ne le fait plus pour le cinoche d’ailleurs. L’idée, c’est que c’est gens-là sont hyper importants et ils diffusent très bien l’info. Et en plus, ils n’ont pas cette problématique de ne parler que des livres qui sont sortis chez Gallimard ou Flammarion.”

Elle fait la comparaison sur les taux de revenus entre Publishroom et les plateformes qui proposent de l’auto-édition. “On reverse 40% sur les revenus de vente du livre, le prix public hors-taxes de chaque livre. Quand on est en direct sur Amazon, ils touchent 70%, ils touchent plus que chez nous, mais ça n’est pas du tout le même travail. Nous, on fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail autour du livre. On a des livres numériques qui sont vendus à 1000, 2000 exemplaires en quelques mois.”

Sabrina Grimaldi explique pourquoi les maisons d’édition françaises publient peu au format numérique. “Numériser le fond, c’est compliqué, il y a des financements. Mais avant 2011, tous les fichiers étaient faits sur des logiciels qu’on utilise toujours — de type InDesign etc. — et souvent, les éditeurs ne les ont plus, c’est parti chez l’imprimeur, ça a été perdu etc. Donc, c’est un peu compliqué. Après, il y a une stratégie des grands éditeurs de ne pas développer trop l’édition numérique parce que surtout, ça remet en question toute la chaîne. C’est-à-dire que le grand éditeur, lui, vit quand même beaucoup sur la vente en librairie et sur son lien avec la librairie. Gallimard, Flammarion, Hachette, 60% du chiffre d’affaires de la chaîne du livre, c’est la distribution et donc c’est la distribution papier.”


LE LIVRE DE LA SEMAINE

“Je vais présenter [celui] de Cecile Delacroix. Ça s’appelle “Ça Va Etre Ta Fête !” Alors, pour deux choses, d’abord parce que ce sont des nouvelles et que les livres de nouvelles, il n’y en pas beaucoup. Ce livre de nouvelles, c’est bien, parce que c’est un livre de nouvelles un peu féministes écrit par Cecile qui considérait qu’elle en avait un peu marre, disons, d’avoir tous ces hommes qui nous expliquent tout le temps comment est-ce qu’on doit vivre ou faire et qui n’ont pas de très bonnes intentions. Donc elle a écrit un truc dans une forme de dérision, parfois un peu cynique, très drôle…,” Sabrina Grimaldi.

“En anglais, c’est “Barbarian Days”, donc “Les Jours Barbares”. Ma femme l’a rapporté — c’était “Buy One, Get One Free” — en me disant ‘tiens, voilà un livre sur le surf, ça devrait intéresser’. Il a gagné le Pulitzer Biographie 2016 et en fait, je me suis complètement laisser embarquer. Donc, c’est la biographie de William Finnegan dans les années 50, aux États-Unis, qui a vécu entre Hawaï et la Californie, qui s’est mis au surf. Evidemment, c’est devenu une passion dévorante pour lui et il raconte tout le long de sa vie, tous les voyages qu’il a fait autour du surf…,” Grégoire Baggio.

Style Tommy Hilfiger

“J’ai choisi “Zéro Gaspi !”, un livre de Marie-Louise Bruyère et Yoneko Nurtantio, une mère et fille qui ont lancé un projet qui s’appelle Nurtantio-Projects.com. Et du coup, ce petit livre très intéressant, va vous donner plein d’astuces pour faire moins de dépenses inutiles sur les courses. Donc, ça débute avec un questionnaire sur la manière dont vous faites vos courses chaque semaine et comment vous mangez. Et après avoir fait ce questionnaire, il va vous indiquer plein de conseils pour mieux dépenser sur les courses, moins jeter à la poubelle du coup, mieux garder vos aliments au frigidaire…,” Angela Peauty.


PLANS DE LA SEMAINE

Ouverture de la boutique éphémère Maison Carte d’Or, du 5 mai au 30 juillet, pour déguster les créations glacées du chef pâtissier Yannick Tranchant. 18, rue de Turenne, Paris 4

4ème édition de La Journée Evasion qui, le 10 mai, Fête Les Jeux, au Stade de France, à l’occasion de la candidature olympique et paralympique Paris 2024.


Vous pouvez écouter les émissions du bouquet MM RADIO sur votre ordinateur, votre smartphone, votre tablette, et votre Smart TV, via votre casque ou votre haut-parleur, au bureau, en voiture, dans les transports… bref, n’importe où !

©MasterMINDER Entertainment

LUNCH SHOW, c’est tous les vendredis sur MM RADIO ! #LunchShow
Mais également sur TUNEIN, ACAST et STITCHER.


Suivez nos actualités et productions à venir.
MM RADIO | MM TV

Ainsi qu’à travers les réseaux sociaux !
Twitter
Instagram 
Facebook
Tumblr
LinkedIn