Mixlab, le site de rencontre pour partager ses connaissances

MATRICE
MATRICE
Jun 3 · 4 min read

La nouvelle plateforme met en relation les membres d’une organisation pour partager leurs savoirs et leurs expériences autour de centres d’intérêts communs. Elle a débarqué à Matrice en avril et fait partie des 6 startups de la nouvelle promotion de l’incubateur.

Sur la plateforme, à côté du logo en forme de cône de glace multicolore, la vignette Matrice vient d’apparaître. A peine la communauté créée, des “tribus”, ces groupes constitués autour d’intérêts communs, ont fait leur apparition, suivies aussitôt par les premiers ateliers des nouveaux membres. De 14h à 16h, ce mardi 16 avril, Jules propose son workshop Python. “Indice TIOBE”, “C”, “JAVA”, “REPL”, “scripting”… Au premier abord, le sujet a l’air un peu technique. Mais Jules s’y engage en description : “Cet atelier est un atelier débutant. Il sera donc lent et explicatif sur les bases de la programmation et de Python en général”. De quoi rassurer les membres de Matrice qui ne partagent pas ses compétences de codeur…

Capture d’écran de l’espace Matrice sur le site de Mixlab

Heureusement, grâce à Mixlab, ça ne saurait tarder ! Car le site a justement été pensé pour permettre aux membres d’une même communauté, aux profils très différents — comme ceux que l’on croise à Matrice — de se rencontrer et de transmettre leurs connaissances. Concrètement, la plateforme permet, comme sur l’espace de travail partagé Slack, de créer des communautés fermées. Elles peuvent correspondre par exemple aux collaborateurs d’une même entreprise ou aux étudiants d’une même faculté. Mais là où Slack est orienté digital, et s’apparente davantage à une salle de réunion en ligne, Mixlab veut ajouter une dimension humaine concrète aux discussions. La plateforme se positionne ainsi sur une logique de rencontres physiques, afin de faciliter les échanges de compétences, et de recréer du lien au sein de la communauté. “ Nous avons remarqué que dans les grandes organisations, des talents avec des connaissances très diversifiées se croisent tous les jours sans jamais se rencontrer…”, raconte Julien Birch, l’un des fondateurs. “L’objectif de Mixlab, c’est d’encourager les gens à partager leurs connaissances pour créer de la valeur collective, tout en cassant la glace”, développe-t-il. Une allusion à leur logo ? “Non, mais ça aurait pu ! En fait on voulait surtout symboliser un moment agréable”, répond l’entrepreneur.

“Ce que j’aime dans Mixlab, c’est ce côté peer-to-peer, et absolument sans obligation. Ce n’est pas un cours !” - Jules, de la matrice Patrimoine.

Et pour l’instant ça marche ! Le site internet, lancé fin 2018, a déjà été implanté dans plusieurs structures, comme 42, l’école des développeurs, Matrice, le programme qui lie entrepreneuriat et numérique, mais aussi l’incubateur Station F. A terme, les fondateurs espèrent diversifier les connexions possibles et créer des liens entre plusieurs communautés qui évolueraient dans une même zone géographique, à l’échelle d’un quartier, ou d’une ville. Puis ils entendent donner une dimension internationale au projet. En ce qui concerne le développement informatique, Julien Birch et son associé Emeric Spiroux travaillent à la construction d’un tableau de bord, qui permettra aux administrateurs de piloter leurs communautés grâce à des indicateurs précis. Chaque Mixlab est personnalisable aux couleurs de l’organisation, pour que la plateforme devienne un espace porteur des valeurs communes de l’entreprise.

Julien Birch et Emeric Spiroux, les deux cofondateurs de Mixlab

“Ce que j’aime dans Mixlab, c’est ce côté peer-to-peer, et absolument sans obligation. Ce n’est pas un cours !”, sourit Jules, qui le jour de son atelier Python, se tient posté devant son vidéoprojecteur, prêt à noter les absences, non sans un petit air espiègle. Le compte est vite fait, tous les inscrits sont là. “C’est cool de voir des gens intéressés par le Python, moi, c’est ma passion !”, lance alors l’ancien codeur de 42, en introduction. Les six membres présents partagent une même curiosité pour ce langage encore méconnu, mais qui suscite un intérêt croissant. En 2018, les développeurs Python talonnent les amateurs du célèbre JAVA, avec plus de 6,3 millions de codeurs dans le monde, d’après une étude du cabinet Slash Data. Cette croissance s’explique par le développement des technologies de machine learning, pour lequel le Python offre de meilleures fonctionnalités… Et qui sont d’ailleurs au cœur de nombreuses solutions imaginées par les matriciens et les entrepreneurs de notre programme.

“Cela répond à un besoin chez Matrice”, analyse Stéphanie Durr, CTO de l’association qui a contribué à mettre en place l’outil relationnel à l’intérieur de Matrice. “Des gens viennent souvent me voir avec des problèmes sur des compétences spécifiques, et avant je devais me charger de les renvoyer moi-même vers d’autres personnes”, poursuit-elle. Mais cet aspect pratique n’est pas la seule raison qui rend pertinente la présence de Mixlab à Matrice. Dans sa vision comme dans la solution qu’il propose, le site a de quoi séduire. Face à l’internet social et ultra-connecté des dix dernières années, prôné par les Facebook, Twitter ou Instagram, Mixlab veut créer une nouvelle façon de s’approprier le numérique. “A l’ère de la digitalisation et du tout connecté, on a besoin de solutions pour continuer à entretenir des connexions humaines”, soulignent les fondateurs. Une philosophie qu’ils entendent appliquer dans leur parcours d’entrepreneurs. Julien et Emeric proposent eux-mêmes des ateliers pour tester les prochaines fonctionnalités du site, récolter des feedbacks et être à l’écoute des utilisateurs. Et en prime lors de ces rencontres, des bonbons Mixlab sont offerts aux participants. Au moins aussi agréables qu’une glace !

MATRICE Journal

Porter l'innovation dans des mondes complexes

MATRICE

Written by

MATRICE

Porter l'innovation dans des mondes complexes. https://matrice.io

MATRICE Journal

Porter l'innovation dans des mondes complexes