Apprendre le Product Management chez MeilleursAgents

Théo Lion
Nov 23, 2018 · 8 min read

Mon nom est Théo Lion, et j’ai rejoint MeilleursAgents (MA) en stage de Product Owner (PO) en juin 2018 pour mon année de césure dans le cadre de ma scolarité à HEC. Pour ces 6 premiers mois, je cherchais une porte d’entrée sur le monde du Web et l’opportunité d’évoluer dans un environnement très tech. Choisir l’angle du Produit chez un acteur Web important comme MA m’a permis d’apprendre les méthodes produits tout en évoluant dans un écosystème très stimulant car très connecté à tous les pôles de l’entreprise. Dans cet article je souhaite aborder la place accordée au PO en stage et en quoi elle permet une montée en compétence rapide et intelligente.

UN ONBOARDING EFFICACE

Un accent particulier est mis sur l’onboarding chez MA. Il est notamment dû à la complexité globale des offres proposées (l’offre a depuis été simplifiée, j’ai notamment pu assister à sa mise en place mais nous n’en parlerons pas dans cet article).

Le premier jour a pour but de donner une vision macro de l’entreprise, comprendre son organisation, son business model et ses enjeux. Ce premier contact avec MA s’effectue avec Yann dont le rôle est de prendre en charge l’arrivée des nouveaux collaborateurs, et donner, en une matinée, une vue d’ensemble du mode de fonctionnement de la boîte (l’onboarding a entre temps été perfectionné, il varie désormais selon les fonctions dans l’entreprise). S’ensuit alors une demi-journée de “double écoute” dont le concept est simple : accompagner un membre de chaque équipe du pôle opération (conquête de nouvelles agences, onboarding, upsell etc). Cette après-midi d’observation est à la formation de Yann ce que l’exemple est à l’idée, c’est une opportunité de toucher à chaque rouage de la mécanique de MA. Cela permet aussi d’établir un premier lien avec les opérations, qui seront très affectées par les produits que l’on délivrera durant ces 6 mois. On commence déjà à comprendre que chaque action de l’équipe produit aura un impact sur le travail de toute l’entreprise, qu’il s’agisse du lancement d’un nouveau produit ou de la mise à jour d’une fonctionnalité.

Le résultat de cet onboarding est qu’avant même d’avoir commencé à découvrir le métier de Product Owner, on a une compréhension des dynamiques de base de l’entreprise et des problématiques du moment. Cette première journée va permettre d’orienter nos questions lors des premières semaines, on ne se demande plus quels sont les produits, mais pourquoi et comment on les réalise.

AGILE ET PRODUIT CHEZ MA

Impact teams

L’une des raisons qui a motivé mon choix pour ce stage est le fonctionnement de l’équipe produit. Le produit chez MeilleursAgents est organisé en Impact Teams. Chez MA les équipes sont pluridisciplinaires (PM, UX, dév front, dév back) et dotées d’une grande liberté, chacune travaille dans le but de remplir des KR (Key Results) eux même issus d’OKR (Objective Key Results) qui sont déterminés par le comité de pilotage. A une échelle plus fine ceci s’organise sous forme de sprints de 15 jours avec des objectifs précis qui contribuent à l’avancement vers le KR. Concrètement ça se traduit de la façon suivante : pour l’OKR “Efficacité de la plateforme”, on choisit de traiter le sujet de la recommandation des agences sur le site pour augmenter de X% le taux d’accès aux vitrines agences (KR, celui ci sera traité en un certain nombre de sprints) et l’objectif du premier sprint est de développer l’algorithme de recommandation. De ceci va découler plusieurs problématiques : que doit-on recommander? Où veut-on recommander des agences ? Les recommandations doivent-elles être les mêmes partout sur le site ?

Ces mécanismes sont la base du fonctionnement interne de l’équipe et présentent beaucoup d’avantages. Pour en citer quelques uns : motivation de l’équipe pour remplir son OKR, flexibilité à travers le fonctionnement en sprints, montée en compétence par le contact avec des métiers différents du sien (UX, dev front, dev back, data) etc.

Amélioration continue

Globalement, les pratiques agiles sont bien en place chez MA, on itère et apprend sur le produit mais aussi sur nos façons de procéder. Il y a ainsi beaucoup de rituels qui visent à s’améliorer en tant qu’équipe. Par exemple, chaque matin a lieu le standup meeting durant lequel chaque membre de la team fait un récap du travail effectué la veille et de ce qu’il va effectuer ce jour, c’est aussi l’occasion de demander de l’aide. Un bon exemple de l’amélioration continue est que nous améliorons même notre pratique des rituels agile : au début de mon stage ces standups avaient lieu en cercle, autour des bureaux, puis, suite à des soucis d’efficacité, nous sommes passés à un cercle autour du kanban du sprint pour illustrer les propos de chacun, jusqu’à finir par l’utiliser comme base pour le meeting, profitant du standup pour passer sur chaque ticket afin de rajouter une vue macro de l’avancement du sprint. Au standup viennent s’ajouter d’autres rituels (rétrospective, besoins designs, bac vert/rouge, synchro produit etc), tous ces rituels peuvent être améliorés (durée, contenu, participants …) ou mêmes supprimés s’ils sont jugés redondants ou inefficaces par l’équipe.

La rétrospective

La rétrospective illustre aussi parfaitement cette idée. Elle a lieu en fin de chaque sprint et permet de faire un bilan de ce qui a bien ou mal été fait. Là aussi les méthodes utilisées ne sont pas figées. Si la norme chez MA est d’utiliser la méthode Keep/Drop/Start, nous avons aussi pu en essayer d’autres comme celle des 3 petits cochons.

Une partie du stage consiste donc à découvrir et apprendre à maîtriser tous ces rituels agiles car ils sont très souvent animés par les PM/PO. Ils sont très important et vont permettre d’améliorer la vitesse de la montée en compétence. Tous les 15 jours (durée d’un sprint) on sait ce qui a été bien fait et les axes de progression.

UNE MONTEE EN COMPETENCE INTELLIGENTE

Il serait bien trop long et compliqué d’aborder tout ce que j’ai pu apprendre en 6 mois, il me semble en revanche intéressant de parler de la façon de faire progresser les stagiaires chez MA, j’utiliserai pour cela des exemples de sujets que j’ai eu l’occasion de traiter.

Comprendre la tech

Issu d’une école de commerce, le principal défi, une fois l’offre de MA comprise, fut de comprendre tous les sujets tech dont il était question. Pour tirer le maximum de ce stage il faut donc être très curieux et assimiler rapidement les concepts et outils de base utilisés. Par exemple, une des premières compétences de ce stage est de savoir réaliser une User Story (détail ici). Si l’on se familiarise assez facilement avec la forme des tickets JIRA, certains sujets nécessitent d’être découpés en plusieurs User Stories et impliquent donc un minimum de connaissance technique pour savoir comment s’y prendre. Parmi les premières questions qui viennent on a donc les domaines d’action des développeurs back et front puis une multitude de questions sur le vocabulaire (endpoint, pull request github, QA etc). Le fait d’avoir une proximité spatiale avec les développeurs permet d’avoir des réponses rapides et facilite donc grandement l’apprentissage

Progresser en tant que PO

Le travail du PO est de maximiser la valeur pour les utilisateurs ou plus largement des produits qui sont délivrés, ces produits/fonctionnalités découlent des priorités de l’entreprise. Par exemple, si les commerciaux ont du mal à atteindre leurs objectifs de CA, c’est aux PMs, plus concentrés sur l’aspect stratégique, de trouver un produit qui correspond aux attentes des utilisateurs (discovery, pas central dans le stage) et aux PO d’organiser sa réalisation et de faire en sorte qu’il donne la plus grande valeur possible aux utilisateurs (delivery). Il s’agit donc d’apprendre les méthodes qui permettent de livrer un produit performant dans un laps de temps donné. J’ai ainsi très vite participé à des ateliers Storymap, design studio et bien d’autres, ce qui m’a permis de rapidement progresser sur les compétences (article rédigé par Nicolas, PO chez MA) nécessaires pour en animer à mon tour, ce que j’ai pu faire après seulement 2 mois de stage.

Chez MA, on confie des tâches de plus en plus responsabilisantes en fonction de la progression du stagiaire. On commence d’abord par assister un PO/PM dans la réalisation d’User Stories assez simples, puis une fois la méthode assimilée on participe au delivery des projets Roadmap qui sont stratégiques pour l’entreprise, enfin on m’a confié des sujets bruts qui m’ont permis de voir une grande quantité d’aspects du métier de PO. C’est à ce titre que j’emploie le mot intelligent pour décrire la montée en compétence car elle se fait à un rythme personnalisé qui dépend de la perception du stagiaire et de celle du maître de stage. Le système d’O3 (one on one) hebdomadaire permet de discuter de l’avancement du stage, des points sur lesquels on souhaite progresser, des sujets qu’on aimerait traiter, les PM chez MA sont prêts à donner des responsabilités s’ils en sentent le stagiaire capable. Par exemple, après 3 mois de stage j’ai pris en charge le sujet de la refonte de nos pages prix immobiliers sur les sites d’information partenaires de MA. Ce sujet m’a fait gagner en autonomie et progresser sur plusieurs domaines : découpage en User Story, QA (quality assurance), gestion de sprints, tagging Google analytics, communication avec les différents partis impliqués en interne (marketing et comité de direction) etc.

Cette montée en compétence est permise par une atmosphère positive et des managers à l’écoute. Pour en témoigner, il est fréquent que le lead PM, Christopher Parola, annonce au standup avoir une partie de son temps disponible pour aider les membres de l’équipe.

Pour conclure, l’apprentissage chez MA se fait rapidement et intelligemment, le tout dans un environnement ultra stimulant et propice à la progression. Cette atmosphère positive est aussi présente à l’échelle de l’entreprise, la preuve en est le prix Happy Trainees qui récompense les meilleurs entreprises dans lesquelles faire un stage (voir photo). Je recommande donc vivement ce stage à quiconque souhaite découvrir le product management dans une entreprise très orientée tech.

MeilleursAgents Engineering

MeilleursAgents Engineering Teams (Product, Web & Data Teams)

Théo Lion

Written by

MeilleursAgents Engineering

MeilleursAgents Engineering Teams (Product, Web & Data Teams)