L’arbre d’hypothèses, l’atelier des Product Managers qui expérimentent

Christopher Parola
Feb 6 · 4 min read

On peut distinguer deux grands types d’hypothèses que tout Product Manager doit poser : les hypothèses Produit et les hypothèses de Fonctionnalité.

Les hypothèses Produit peuvent être parfaitement matérialisées par des outils tels que le Lean Canvas et le Business Model Canvas. On parle dans ce cas de Produit au sens large, c’est à dire toutes ses composantes et pas uniquement quelques fonctionnalités (pour les amateurs de cet outil, l’ensemble du Lean Canvas représente le Produit, et non uniquement la case solution). Les hypothèses de Fonctionnalités concernent des modifications plus légères d’un existant sur lequel on peut itérer. J’avais déjà proposé cette distinction dans « gros sujets et les petites fonctionnalités » dans cet article et avait recommandé de documenter les expérimentations dans un Experiment Report.

Quand je parle de l’importance d’expérimenter avec d’autres Product Manager, on me demande toujours:

C’est pour structurer cette idéation que j’utilise l’Arbre d’Hypothèses.

L’Arbre d’Hypothèses s’inspire de l’Impact Mapping : tout part d’un objectif à atteindre. On va lister des hypothèses pour atteindre cet objectif et lister des expérimentations pour valider ces hypothèses (les branches de l’arbre).

Les objectifs peuvent être listés sous forme de question, par exemple : « pourquoi le Call To Action de ma page d’accueil ne convertit qu’à 10% ? » ou sous forme d’affirmation : « je veux augmenter de 30% la conversion de cette page ».

Partant de là, on peut supposer que le bouton n’est pas assez voyant, son texte n’est pas compréhensible ou que l’on rencontre des difficultés sur mobile où le bouton peut se trouver sous la ligne de flottaison. Ces suppositions ne sont pas encore des hypothèses. Une bonne hypothèse se structure en trois parties :

Ainsi nos trois suppositions deviennent :

  • Si le bouton avait un impact visuel plus fort (couleur, taille) alors il serait plus cliqué parce que mes tests utilisateurs m’ont montré qu’un utilisateur sur deux ne le voit pas.
  • Si je change le texte du bouton en « rechercher » au lieu de « trouver » alors il sera plus cliqué parce que je sais que le terme « rechercher » est un standard pour les boutons de recherche.
  • Si je remonte le bouton sur mobile alors il sera plus cliqué parce que … mince, je n’ai aucune supposition : cette hypothèse est disqualifiée.

Vous l’aurez compris, la troisième clause, se trouvant après le « parce que » est la plus complexe à déterminer. Sans cela, on peut avoir des dizaines et des dizaines d’idées qui n’auront probablement aucun impact et on peut passer des semaines, des mois, des années à essayer d’améliorer des taux de conversions en réalisant des expérimentations inutiles.

Une fois ces hypothèses posées, on peut maintenant lister des idées de tests à mener. Par exemple :

  • Faire un AB test avec le bouton en bleu
  • Faire un AB test avec le bouton plus gros
  • Faire un AB test avec différents textes de bouton
Arbre d’hypothèses complet

A ce stade, ces tests ne sont pas encore des expérimentations mais seulement une liste d’idées ! On peut s’appuyer sur l’Experiment Report proposé par Ash Maurya ou son adaptation au sein de MeilleursAgents pour rédiger une vraie expérimentation.

Carnet d’expérimentation chez MeilleursAgents

Sur la partie gauche figure la maquette ou la description du test réalisé. Sur la partie droite on retrouve l’hypothèse, les faits qui nous donnent confiance en cette hypothèse, le test qui sera mené et le résultat de celui-ci. Toutes ces expérimentations sont sauvegardées et nous permettent de créer un véritable carnet d’expérimentation.

Un atelier « Arbre d’hypothèse » est plutôt simple à animer : l’essentiel est de ne pas se précipiter à aller au bout des branches mais bien de remplir l’arbre en étapes : l’impact, les suppositions qui deviennent ensuite des hypothèses bien formulées une fois re-travaillées et les expérimentations associées.

Si vous voulez découvrir cet atelier, rendez-vous le 13 février à la School Of PO ou sur Medium d’ici fin février où je publierai un guide d’animation de l’atelier.

MeilleursAgents Engineering

MeilleursAgents Engineering Teams (Product, Web & Data Teams)

Thanks to Nicolas Foulon, Laure NILLES, and Adriano Di Marco.

Christopher Parola

Written by

VP Product @MeilleursAgents. Product enthusiastic. Former-CEO of elCurator. Speaker on PM events.

MeilleursAgents Engineering

MeilleursAgents Engineering Teams (Product, Web & Data Teams)