Trois graines de croissance pour les PME, à semer ensemble

Quand il se prépare à des courses de fond, le marathonien s’entraîne tout à la fois mentalement et physiquement. De plus il alloue à son projet la part de budget qui lui est nécessaire pour bien s’équiper tout au long de l’épreuve et de sa préparation. Ce triptyque est le même pour le dirigeant qui veut accélérer le développement de son entreprise : il doit veiller au bon financement de son entreprise ; il doit structurer son entreprise pour qu’elle soit apte à se transformer ; il doit aussi développer ses capacités personnelles à orchestrer la transformation. Je fais ici le point de ces trois dimensions, critiques à la croissance de l’entreprise, et j’évoque les avantages que le dirigeant peut trouver à se faire accompagner dans chacune d’entre elles.

Photo by Christian Joudrey on Unsplash

C’est ainsi : une PME qui ne grandit pas, bien souvent, meurt. Quant à celui qui la dirige, il ressent la plupart du temps un grand sentiment de solitude quand il s’agit pour lui de prendre du recul sur les choses, et de choisir les options qui se présentent à lui d’un point de vue du business.

C’est à trois niveaux que le dirigeant doit veiller au développement de son entreprise :

  • il doit assurer la capacité financière de son entreprise à soutenir la croissance de l’activité, la réalisation des projets…
  • il doit garantir la faculté de l’organisation à actionner les projets, à les faire aboutir vite et bien
  • il doit aussi porter toute son attention à son aptitude personnelle à “grandir” au fur et à mesure que son activité croît : dans sa confiance en soi, dans sa vision à long terme, dans son leadership, dans sa maîtrise toujours plus large et systémique de son entreprise, de son marché…

Dès qu’il envisage d’opérer une action majeure de transformation ou de développement de son entreprise, le dirigeant se doit de prendre l’option qui consiste à se faire accompagner, et ce à trois niveaux :

  • afin d’envisager, et de peut-être opérer des levées de fonds
  • afin de définir puis d’actionner ses projets de transformation
  • afin de se faire coacher en tant que dirigeant

L’accompagnement en levée de fonds consiste à bien préparer le projet, puis à en assurer la parfaite exécution. Le conseiller en levée de fonds est à même de tout d’abord aider le dirigeant à inscrire le projet dans la stratégie globale de l’entreprise, puis à mener la réflexion nécessaire pour adopter la meilleure stratégie de financement. Il permettra au dirigeant d’identifier tous les acteurs de capital investissement dont la stratégie s’inscrit dans la sienne, et de sélectionner ceux qui sont les plus appropriés. Il l’assistera activement dans la préparation de la documentation nécessaire aux investisseurs. Il assurera la mise en relation avec les fonds et l’accompagnera aux différents rendez-vous avec chacun des investisseurs intéressés dans son projet. Il l’épaulera dans la négociation de la lettre d’intention puis l’accompagnera jusqu’au closing final.

Envisager une levée de fonds permet au dirigeant de se donner l’opportunité de faire entrer au capital de sa société un investisseur à valeur ajoutée. En se faisant accompagner dans ce projet :

  • il réduit, en moyenne par deux, le délai nécessaire à sa réalisation,
  • il maîtrise mieux les conditions liées à la valorisation de son entreprise, et celles liées à la négociation du pacte d’actionnaires,
  • et plus généralement, il augmente les chances de succès de son projet.

L’aide qu’un dirigeant d’entreprise peut trouver pour se faire accompagner dans ses projets de transformation est multiple :

  • il peut obtenir des recommandations en termes de méthodes, d’approches, d’orientations à adopter dans la conduite de son projet
  • il peut trouver une expertise et un retour sur expérience pour solutionner un problème qu’il rencontre
  • il peut s’allouer des ressources complémentaires aux siennes propres, qui viennent appuyer ses équipes dans la conduite du projet.

L’expérience montre que seuls 30% des projets aboutissent dans les objectifs impartis, qu’il s’agisse d’objectifs de résultats, de délais ou de coûts. En se faisant aider par un conseil externe, le dirigeant augmente ses chances de succès ; il évite les balbutiements du démarrage, qui sont inévitables au débutant ; il alloue mieux les moyens de son entreprise à ses projets de transformation et au maintien de ses activités courantes.

Enfin, en se faisant accompagner par un coach professionnel, le dirigeant brise sa solitude quand il s’agit de faire un point sur sa situation professionnelle, de développer sa capacité à diriger son entreprise, et de gagner en compétences. Avec l’aide d’un coach, il est possible d’identifier ses qualités profondes et de bien les capitaliser, tout comme il est possible de discerner les appréhensions, les manques de compétences qui freinent son efficacité en tant que dirigeant, et qui limitent son épanouissement professionnel. Le coach permet de prendre pleinement conscience de son potentiel émotionnel et intellectuel, cela a un effet positif sur la façon qu’a le dirigeant de gérer son entreprise et de la faire évoluer.

Aide dans le financement de l’entreprise, conseil dans la réalisation des projets de transformation, coaching personnel….. il est rare qu’un dirigeant de PME puisse trouver tout cela auprès d’un même interlocuteur, au sein d’un même organisme. Le dirigeant peut donc être amené à faire interagir autour de son projet de développement trois différents organes de conseil, et il est important de veiller à ce que chacun d’eux se connaissent, se coordonnent au mieux.

C’est l’une des propositions de valeur de l’écosystème Merakin que de mettre à la disposition des entreprises l’ensemble des acteurs qui lui sont nécessaires dans sa transformation, tout en assurant leur capacité collective à travailler de concert, sur la base de protocoles communs.

Pour une PME, le recours au conseil est rarement spontané et naturel. S’il est difficile, ce n’est pas par manque de consultants compétents, mais principalement parce que l’attitude et la posture du consultant font peur aux équipes, et aussi parce que les équipes, en interne de l’entreprise, ne sont pas préparées au changement. Chez Merakin, nous travaillons également ces deux points, que ce soit au sein de notre communauté de consultants et de coachs, ou que ce soit dans la préparation que nous faisons avec nos clients des actions nécessaires à garantir le succès de ses projets de transformation.


Il n’est de vie sans métamorphose. Tout est transformation. Les entreprises en ont conscience et même si le mot « transformation » est à la mode nous savons tous que ce qui ne change pas est voué à disparaître. Chaque entreprise y va de sa stratégie de transformation mais beaucoup de ces stratégies pêchent, par défaut d’exécution. Avec Merakin, vous avez la solution pour réussir ; nous vous guidons vers l’Excellence de vos Projets de Transformation.


J’ai écrit cet article en écoutant Proud Mary. N’hésitez pas à réagir, j’adore refaire le monde avec des gens passionnés !