Baobab — Des racines profondément ancrées au service de l’inclusion financière

Microcred connaît un processus de transformation dont la finalité est d’offrir à l’ensemble de la population une gamme de services financiers inclusifs distribués numériquement et via notre réseau d’agents Baobab.


Baobab by Microcred consiste en une solution de services financiers digitaux et un réseau d’agents bancaires pour l’ensemble de la population et spécialement les populations financièrement exclues. Aujourd’hui, Baobab se compose essentiellement d’un réseau d’agents bancaires qui a été créé au début de l’année 2014 au Sénégal et à Madagascar en prolongement des services fournis par les agences de Microcred. Les agents proposent aux clients Microcred d’effectuer des dépôts et retraits d’espèce, ainsi que des transferts d’argent grâce à des dispositifs biométriques et des ordinateurs portables connectés au système de Microcred. Ces transactions incluent le remboursement de prêts, le dépôt ou le retrait d’épargnes ainsi que le transfert d’argent d’un compte à un autre. La vidéo suivante vous offre un aperçu d’un retrait auprès d’un agent Baobab :

Aujourd’hui, le réseau Baobab compte 519 points de services au Sénégal et 321 points à Madagascar. Le réseau fournit l’infrastructure nécessaire pour déployer les services à grande échelle et introduire de nouveaux produits qui profiteront à un éventail plus large de clients dans des lieux éloignés des agences. Les chiffres ci-après illustrent l’activité actuelle des réseaux dans chaque pays.

Actuellement, les clients de Microcred utilisent le réseau Baobab pour un nombre limité de produits qui se traduisent par un nombre limité de transactions pour l’agent. En général ils retirent la totalité de leur prêt dès sa mise à disposition, et de là, procèdent aux remboursements du prêt chaque mois. Grâce à un partenariat avec la Fondation MasterCard, Microcred développe de nouveaux produits digitaux notamment le paiement de factures, le renouvellement automatique de prêts, les nano crédits, le transfert “account to cash”, ou encore pay as you go pour les lampes solaires. Ces produits Baobab permettront d’augmenter le nombre de transactions par agent sur une base mensuelle, améliorant ainsi la viabilité du réseau. Au-delà d’un niveau de transactions optimal grâce à une offre plus large de produits, les agents et la qualité de leur service jouent un rôle essentiel dans le réseau Baobab.

Qui sont donc ces agents Baobab qui soutiennent le réseau ?

Au cours de l’été, j’ai rendu visite à des agents Baobab et à leurs clients à Madagascar. Je voulais connaitre la raison de leur engagement avec Microcred et connaître leur motivation et leurs rêves.

Volatiana fait partie des top 10 agents Baobab de Madagascar. Elle travaille avec son mari qui gère leur quincaillerie dans lequel ils proposent des services financiers Baobab ainsi que des services mobile money de retrait et de dépôt d’argent. Leur boutique bénéficie d’une situation privilégiée sur un rond point très fréquenté à l’intersection de quatre voies dans le sud d’Antananarivo — l’une des voies est la route nationale 1, qui constitue la principale voie menant à l’ouest de Madagascar en partant de la capitale. Tout autour de la boutique, les rues regorgent de petits vendeurs et de dédales de maisons et d’appartements et plusieurs clients de Microcred habitent dans le voisinage. Volatiana et son mari bénéficient des prêts de Microcred depuis 2011 et ont intégré Baobab dans leurs offres en 2014. Leur principale motivation pour intégrer le réseau Baobab était de pouvoir disposer d’une source supplémentaire de revenus à partir des commissions. Ci-après l’activité Baobab de Volatiana illustrée par quelques chiffres:

Le couple a cultivé son succès au cours des années et ouvert un second point de service Baobab avec 3 opérateurs (l’équivalent d’un caissier), en plus d’un service d’autobus avec 5 bus qui sillonnent régulièrement les provinces. Manifestement, ils sont animés par la volonté de servir au mieux les clients.

Lorsque je leur ai demandé quels conseils donner aux nouveaux agents Baobab, Volatiana a répondu :

« Vous devez vous concentrer sur les clients et créer un lien de confiance avec eux. »

Pour leurs projets futurs, elle et son mari souhaiteraient ouvrir un 3e point de service Baobab mais ils estiment qu’ils ne pourront pas assumer davantage d’activités et devraient plutôt se concentrer sur le développement et l’amélioration de leurs activités actuelles.

Suivez Microcred on a Mission pour la suite de ce post sur l’expérience des clients Baobab à Madagascar.

Restez connecté en vous abonnant à la Microcred eLetter ou aimez notre page Facebook

Si vous avez aimé ce poste, n’hésitez pas à le recommander en cliquant❤