Disparition du sous-marin argentin : une explosion a bien été enregistrée

Un rapport vient de confirmer le scénario le plus dramatique d’une possible explosion à bord du San Juan, le sous-marin argentin porté disparu depuis de nombreux jours. Les conclusions de ce rapport, reçu ce jeudi par la Marine argentine, font état d’ « un évènement anormal, court, violent, pas d’origine nucléaire, correspondant à une explosion ».

Ces informations ont été dévoilées lors d’un point-presse par le porte-parole de la Marine, Enrique Balbi. Une explosion a donc été enregistrée en mer, dans la zone où se trouvait le sous-marin, le jour de sa disparition. Selon Enrique Balbi, les recherches pour retrouver le sous-marin argentin, disparu depuis une semaine dans l’océan Atlantique, sont entrées dans une « phase critique ». 44 marins étaient à bord du San Juan. Le sous-marin effectuait un trajet entre Ushuaia et Mar del Plata. Le submersible disposait de sept jours de réserves d’oxygène.

La piste de l’explosion confirmée par les autorités en Argentine ?

Mercredi, les autorités argentines avaient indiqué avoir perçu un bruit anormal, trois heures après la dernière communication du submersible. Elles refusaient d’évoquer la possibilité d’une détonation ou d’un incident majeur à bord. La Marine argentine vient donc de communiquer dans la journée de jeudi. Il s’agit bien d’une « explosion », constatée dans la zone de la disparition du San Juan. Le sous-marin et ses 44 membres d’équipage n’ont malheureusement plus donné signe de vie depuis le 15 novembre, selon des informations du Figaro.

Le désespoir des proches des marins du San Juan

À Mar del Plata, les familles et les proches des marins sont dévastés. Ils ont été informés de l’explosion, quelques instants avant l’annonce officielle devant les médias. Les équipes de secours et la communauté internationale se mobilisent activement pour localiser et retrouver au plus vite le sous-marin San Juan, afin de venir en aide aux éventuels survivants.

Des espoirs anéantis en ce jeudi suite aux conclusions d’un rapport

Samedi dernier, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, avait laissé espérer un dénouement heureux dans le cas de la disparition du submersible. Il avait évoqué la présence de « sept signaux d’appel satellitaire qui doivent venir du sous-marin. Nous travaillons d’arrache-pied pour le localiser et nous avons transmis cet espoir aux familles ». Ces appels auraient pu permettre de localiser l’embarcation. Malheureusement, ces signaux ne provenaient pas du San Juan. La Marine argentine a donc reconnu ce jeudi qu’une « explosion » avait été enregistrée en mer, le jour de la disparition du sous-marin. Les familles dévastées étaient nombreuses à s’être massées devant la base militaire de Mar del Plata.

La course contre la montre pour sauver l’équipage du sous-marin San Juan

Jorge Faurie, le ministre des Affaires étrangères argentin, a salué « l’impressionnant appui que l’Argentine reçoit de l’extérieur ». Les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, le Brésil et l’Uruguay participent notamment aux recherches. Près de 4 000 personnes, 31 navires et 16 avions sont engagés dans les opérations de sauvetage. Une mission américaine a d’ailleurs embarqué sur un navire norvégien. Quatre sous-marins automatiques scannent depuis 24 heures les fonds de la zone. Un dispositif impressionnant, permettant de faire remonter l’équipage par groupe de six, est également à bord, afin d’évacuer aussi rapidement que possible les 44 marins argentins. C’est la première fois d’ailleurs que les États-Unis entreprennent une opération de cette envergure.

Les heures et les jours à venir s’annoncent déterminants pour les chances de survie de l’équipage du sous-marin San Juan.

gabriel 
 https://www.minutenews.fr/actualite/monde/disparition-marin-argentin-explosion-a-bien-ete-enregistree-240971.html?utm_source=Medium&utm_medium=internal&utm_campaign=SNAP