Russie : Amnesty International dénonce les conditions inhumaines des prisonniers

L’association demande aux autorités russes de réformer le système pénitentiaire actuellement en vigueur. Ce sont notamment les conditions de transports des prisonniers qui sont fortement dénoncées.

Des conditions terribles pour les prisonniers russes

Il faut en effet savoir que les prisonniers sont transportés à des milliers de kilomètres de chez eux. Ni eux, leur famille ou leur avocat ne sont informés de la destination. De plus, durant tout le trajet, ils ne peuvent donner aucune nouvelle à leurs proches.

Les prisonniers sont transportés vers des zones isolées appelées les colonies correctives. L’ONG de défense des droits de l’homme explique que le voyage se fait en train. Mais les trains ne comportent pas de fenêtre, ni de siège. Les hommes restent debout, et ont un accès très restreint à l’eau potable. Ils n’ont également pas d’accès aux sanitaires et ne peuvent pas se laver.

L’ONG parle de conditions abusives et dégradantes imposées aux détenus, qui sont également des femmes. Ces pratiques sont inspirées du passé soviétique, Amnesty International faisant un parallèle avec les goulags. Il s’agissait des camps de travail créés par les Bolchéviques au début du XXème siècle.

Une dénonciation officielle des abus constatés

Denis Krivosheev, le directeur adjoint du bureau d’Amnesty International pour l’Europe et l’Asie centrale, est sorti du silence pour dénoncer ces abus :

Les prisonniers sont entassés dans des espaces confinés de trains sans ventilation, sans lumière naturelle, peu d’eau et un accès limité aux sanitaires. A la fin de leur voyage, qui peut durer jusqu’à un mois, ils arrivent à destination, à des milliers de kilomètres de leurs familles.

Amnesty International n’est pas la seule ONG à dénoncer les conditions pénitentiaires en Russie. Ainsi par exemple, Human Rights Watch confirme les propos de l’ONG et parle d’un problème extrêmement grave :

La distance est une des façons de fragiliser psychologiquement les prisonniers. Ils sont loin d’un soutien, d’aide.

Une demande claire

Les associations dénoncent les abus, et demandent aux autorités de modifier leur manière de faire. Selon elles, les prisonniers doivent être transportés dans des conditions respectant les lois et les droits de l’homme. Elles estiment notamment que le transport des prisonniers doit être encadré et que les colonies pénitentiaires trop isolées soient définitivement fermées.

Leur appel sera-t-il entendu ? A suivre…

@mélie M 
 https://www.minutenews.fr/actualite/monde/russie-amnesty-international-denonce-conditions-inhumaines-prisonniers-233202.html?utm_source=Medium&utm_medium=internal&utm_campaign=SNAP