SSII et le télétravail

La compatibilité télétravail et SSII

À l’heure de l’effervescence du travail à domicile, les SSII peuvent aussi proposer le travail à distance. Plus qu’une démarche professionnelle, il s’agit d’une véritable innovation. Un projet traité dans le domaine informatique peut parfaitement être mené à terme sans nécessairement passer par les locaux de l’employeur. Bien entendu, cela dépend du projet en cours.

Tant pour la société que pour le client, le télétravail contribue tout autant à l’appréciation qualitative de la prestation fournie. Quel en est le concept ? Quels en sont les thèmes informatiques abordables ? Les salariés sont-ils les seuls à pouvoir en tirer des avantages ?

Le télétravail, qu’est-ce que c’est ?

D’après le Code du travail, est appelé télétravail toute activité effectuée à l’extérieur des locaux de l’entreprise employeur, (domicile du salarié, transports, lieux publics…) alors qu’elle aurait pu y être réalisée à l’intérieur.

En SSII comme dans toutes les autres entreprises, l’exécution de ce travail doit se faire de façon courante et volontaire, via les TIC (technologies de l’information et de la communication).

Enfin, la clause doit figurer dans le contrat de travail ou, le cas échéant, dans l’un de ses avenants.
 Autrement dit, ce statut permet à tout salarié (ou freelance) de répondre aux tâches qui lui incombent depuis n’importe quel site géographique, à condition qu’il y ait un accès à internet. Qu’il s’agisse de son domicile, de son bar préféré ou même encore de son autobus quotidien, il lui est en tout temps et en tout lieu possible de poursuivre sa mission.

Est-ce possible dans une SSII ?

L’interaction entre client et prestataire demeure primordiale. L’échange entre les deux parties l’emporte sur le schéma organisationnel et procédurier de la société d’ingénierie informatique.

Ainsi, puisque la priorité repose sur la relation établie entre le projet du client et les prestations de l’intervenant, la proximité humaine est favorisée et les rapports hiérarchiques minimisés. 
 Au-delà des potentielles interventions chez le client, le conseil reste le domaine de prédilection. L’infogérance ou l’assistanat à distance font leur preuve et terminent de convaincre bon nombre d’entreprises et de salariés. Les téléconférences par webcam, par exemple, maintiennent le lien entre employeur et employé et limitent de ce fait le détachement permanent.

Les points forts du télétravail

Lorsqu’une SSII souhaite d’internationaliser les services de sa société et de ses collaborateurs, cette démarche semble finalement être la solution économique et financière.

En cela, cette dernière devient évidemment possible, voire même judicieuse :

  • La SSII touche une cible plus large. En sollicitant des salariés partout à travers le monde, elle propose ses services auprès d’une segmentation clientèle plus étendue.
  • Les coûts en matière de ressources humaines s’amenuisent, il devient facile de se concentrer sur des thématiques entrepreneuriales plus importantes.
  • L’auto-organisation, l’autonomie, la liberté de gérer le planning à sa guise représentent les éléments novateurs pour les salariés qui rejoignent cette catégorie de travailleurs.
  • Un gain de temps non négligeable. Les transports, les retards, les imprévus de la vie privée ne gêneront plus le déroulement journalier.

La mondialisation des prestations et l’indépendance des salariés ne sont pas les uniques attraits des télétravailleurs. En tant que SSII, l’infogérance, le conseil, ainsi que d’autres prestations permettent la possibilité de réaliser une partie de ses missions à distance tout en bénéficiant des points positifs régis par ce statut professionnel.

#notetassii