Candice Gasperini : “Ne rien regretter à 40 ans”

Écouter l’épisode :

Ecoutez c’est super

Je me souviens de la première fois que j’ai essayé d’apprendre à coder. C’était du chinois. J’ai fait tous les langages sur Codecademy, un par un, pour finalement n’en comprendre aucun.

Je ne sais rien faire. Je n’y arriverai jamais. Je ne suis pas ingénieur de toute façon.

Après des années passées sur les bancs de l’école, je ne me sentais pas capable d’apprendre quelque chose de nouveau et vraiment différent.

Je devais apprendre à apprendre.

En rentrant à Paris, je me suis inscrit au Wagon pour apprendre à coder. Je ne peux pas exagérer l’effet que ces deux mois ont eu sur ma vie.

Candice raconte une histoire similaire. À 33 ans, après 9 ans passés dans un travail qui ne lui permettrait jamais de s’accomplir vraiment, et avec une fille à charge, elle décide de tout plaquer pour aller coder au Wagon. Elle aussi va apprendre à apprendre.

Ils m’ont dit “C’est quoi ton projet ?”. J’ai dit “Comment ça ? Je peux faire ce que je veux ?”.

C’est ce déclic qui change tout dans nos vies respectives.

On peut faire ce qu’on veut. Il suffit d’apprendre.

En l’espace de 3 ans, Candice retourne vivre chez sa mère, apprend à coder, suit une formation en growth hacking chez TheFamily, lance sa startup Bricool, puis la vend.

Ma mère m’avait dit de tout faire pour ne pas avoir de regrets.

Et quelle meilleure manière que de tout essayer ?

Vous pouvez vous abonner à Nouvelle École en cliquant sur ce lien :

Sont évoqués dans cette interview :