Garder une âme de touriste

Alice Moitié est dans Nouvelle École

“J’adore ces lunettes”, m’a dit Alice Moitié.

C’étaient des lunettes un peu moches avec des verres orange. Elle m’a fait essayer et tout était en couleur. Ça m’a rappelé les journées au ski quand j’étais gamin. Il y avait un côté enfantin dans sa façon d’en parler, émerveillé.

“Ça détend, le orange”.

Elle nous a servi du thé sur un plateau qu’elle avait ramené d’une brocante. “J’adore les brocantes”. Je me suis demandé depuis combien d’années je n’étais pas allé à une brocante regarder des objets.

Tous les dimanches, Alice découvre Paris, sa ville.

Le lendemain de l’interview, elle devait d’aller à un festival pour chien d’aveugles.

“Tu vis comme une touriste, en fait” lui ai-je fait remarquer.

“Bah oui ! Une ville c’est comme un couple, si tu fais pas d’efforts et que tu baises plus et que tu pètes sous la couette tu deviens pote avec ton mec.”

Alice a décidé de ne pas devenir pote avec sa ville.

Ca m’a fait réfléchir. Je vis à Paris mais je l’oublie tout le temps.

Quand je passe devant le Petit Palais il y a des couples asiatiques qui prennent des photos en tenue de mariés. Ils sont émerveillés comme des enfants à Disney Land. Des touristes à Paris.

C’est mon parcours de jogging. Je passe devant l’Elysée, le Grand Palais, les quais, la place de la Concorde et l’Assemblée Nationale. Mais je m’en fous. Je pense à mes problèmes. Combien d’écoutes sur Nouvelle École cette semaine ?

Je me blase. J’oublie la nouveauté des premiers jours et je traite mes journées comme le reste. Comme acquises.

Mais rien n’est acquis.

Ni Paris, ni mes occupations, ni les gens autour de moi. J’avais besoin d’un petit rappel. Une paire de lunettes orange que tu mets sur le nez pour voir les journées en couleur.

Et ne pas devenir pote avec ta vie.

Si cet épisode t’a plu, abonne toi à Nouvelle École