Photo by Spenser H on Unsplash

🚨 La police, de conteneur à producteur de violence

Point de vue 👀

Une police chargée de nous maintenir en ordre, en réalité donc de maintenir l’ordre établi qu’il soit social politique ou économique, est une police dont le rôle est de ne pas permettre les expressions du changement. On comprend alors qu’elle est l’institution rempart à toutes les autres et que pour ça l’usage de la répression est le moyen le plus sûr de contrôler la population. 
Et cela quand bien même des méthodes plus efficaces et moins couteuses en violence sont adoptées ailleurs.
Il est donc d’un coté la police, protégeant les intérêts d’un pouvoir et répondant à des logiques d’efficacité ; et de l’autre les populations, qui pour celles dont la société a cessé de se préoccuper sont en confrontation directe et constante avec les forces de l’ordre. S’installe alors entre les deux une réalité propre aux individus qui l’habitent.
Cette mutation de l’institution policière protectrice des individus, en un marché de la sécurité au service du système en place et de ceux qui en bénéficient, pourrait voir sont salue si une autre mutation venait de l’intérieur même des corps syndicaux de police qui voudraient bien avoir les moyens de servir celles et ceux pour qui ils se sont engagés.

Récap des liens 👇

  1. La violence policière comme arme des puissants — texte, 9 min
  2. Un made in France bien has been — texte, 17 min
  3. La BAC, milice de quartier — texte, 9 min
  4. Dans la vie d’un flic — audio, 31 min
  5. D’un bon usage de la police — vidéo, 45 min

Pour les téméraires 💪

Publié initialement le 23 février 2017