🌈 L’identité toute en couleurs

Point de vue 👀

La communauté LGBTQ (Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Queer), ou MOGAI (Marginalized Orientations, Gender identities, And Intersex), pour n’omettre personne sans multiplier les lettres, est riche seulement par sa diversité. Pourquoi en parler ? “Ils ont eu le mariage, je ne vois pas ce qu’ils pourraient demander de plus”. 
Parce que l’égalité en droits ne se limite pas au juridique — quand bien même il y a encore du travail — et n’est certainement pas contenue entre le PACS de 1999 et le mariage pour tous de 2013
L’égalité en droits, c’est aussi l’accès à la visibilité. Ceci, toute la communauté le nécessite, mais certaines capitales de l’acronyme en manquent bien plus que d’autres. Car au-delà du format 2 minutes que nous offre pudiquement David chaque troisième samedi du mois de juin sur les gays et les lesbiennes, ils se trouvent des individus précarisés de mille façons, à commencer par le silence. En particulier, le t de LGBTQ tente de s’élever comme il le peut. 
Cela dit, cet ensemble et cette lutte n’est ni parfaite ni isolée, et ses membres, même certains de ses acteurs feraient bien de se le voir rappeler. Il existe aussi des discriminations chez les MOGAI entre eux, peut-être d’ailleurs plus vicieuses que celles qui prennent place en dehors du safe heaven des quartiers gays. La communauté sait être fortement raciste. Elle exclue souvent ses membres non-blancs autant que leur autre appartenance minoritaire peut le faire, alors même que ces derniers mènent un combat double et d’autant plus délicat
Dire tout cela est nécessaire, mais quelle est la finalité et quelle forme prend cette égalité réelle ? Peut-être pas celle vers laquelle nous nous dirigeons à court-terme. Le chemin est encore long et sûrement sinueux.

Récap des liens 👇

  1. Regardez-nous — chronologie
  2. Identités et géopolitiques — texte, 8 min
  3. Parcours d’une transexuée — texte, 35 min
  4. Doublement minoritaires — compte Twitter
  5. De honte à fierté, des paillettes — texte, 10 min

Récits 🎞

Publié initialement le 5 avril 2017