NUMA lance un accélérateur dédié aux startups IoT avec NUMA Angers IoT

C’est parti ! À partir de ce lundi 8 janvier et jusqu’au 21 février, les startups IoT peuvent officiellement postuler pour rejoindre la première saison de notre nouveau programme d’accélération : NUMA Angers IoT.

Un accélérateur de startups IoT B2B

L’accélérateur NUMA Angers IoT a été spécialement conçu pour des startups IoT B2B européennes ayant un prototype fonctionnel, souhaitant un accompagnement pour réaliser leur pré-série industrielle.

Focus : Business et Production

Notre ambition est d’accompagner des futurs champions européens de l’IoT grâce à un double accompagnement : accélération business et accélération industrielle. L’objectif du programme, qui se déroulera sur 5 mois à partir de mi-avril : permettre aux startups sélectionnées de sécuriser le prototypage, de produire une pré-série industrielle et de structurer leur business avant leur passage à l’échelle.

D’un côté, les startups profiteront du savoir-faire de NUMA en matière d’accélération business : développement commercial, analyse du business model, développement marketing… Les startups seront accompagnées par une équipe dédiée à Angers d’experts locaux et nationaux ; et de l’accès au réseau de mentors NUMA. Maxime Giraux, actuel Entrepreneur en Résidence de l’accélérateur de l’Ecole Polytechnique, sera le Managing Director de NUMA Angers IoT.

En parallèle, les startups bénéficieront d’un accès à un parc de machines industrielles, et à l’expertise IoT de partenaires au sein de la WISE’Factory à Angers, lieu emblématique de l’IoT : la Cité de l’objet connecté, les réseaux WeNetwork et Captronic.

Afin d’accompagner le financement de la pré-série industrielle et de sécuriser les coûts liés à l’industrialisation, NUMA investira 80K€ dans les 8 startups sélectionnées. Ce fonds d’amorçage réunit une vingtaine d’entrepreneurs et investisseurs de l’écosystème IoT, dont Eric Carreel, fondateur de Withings, Sculpteo et Invoxia, ou encore Emmanuel Picot, fondateur d’Evolis. Ce réseau constituera un fort levier de croissance pour les startups.

La “Death Valley” du hardware

Il existe une étape particulièrement risquée dans le développement des startups IoT : c’est ce que Christopher Quintero appelle “la Death Valley des startups hardware” dans un post Linkedin.

“Les startups pre-money lèvent des fonds avec des histoires de potentiel illimité, de croissance exponentielle[…]. Les startups post-revenu n’ont pas ce luxe. Elles doivent montrer de la croissance, des revenus, des marges élevées et de la traction. Elles ont besoin de chiffres pour prouver leurs croissance. Cette transition est difficile car elle se situe généralement à la fin de leur première ou deuxième série de production. Elles sont à la fois dans l’enfer de la levée de fonds et de l’industrialisation.”

C’est en partant de ce constat que nous avons développé NUMA Angers IoT : pour fournir aux startups IoT toutes les ressources nécessaires pour aborder sereinement leur production industrielle et leur croissance.

Angers : une ville reconnue dans l’écosystème IoT

Pôle historique de l’électronique en France, Angers dispose d’un savoir-faire indéniable et d’un portage régional important en la matière : 25% des salariés de l’électronique en France sont en effet concentrés dans la région angevine, qui rassemble près de 900 entreprises de la filière numérique et électronique française.

Les startups IoT parmi les Alumni NUMA

De gauche à droite : Smiirl, Qleek, Drust

Bien que NUMA Angers IoT soit le premier accélérateur de NUMA entièrement dédié à une thématique, nous avons accompagné de nombreux projets IoT au long de notre histoire :

  • Avec 1,2M$ auprès de 12 800 personnes, Lima (NUMA Paris Saison 2) a bouclé l’une des plus importantes campagnes de crowdfunding en France sur Kickstarter en 2013. La startup avait par la suite levé près de 2,5M$.
  • Après une campagne de crowdfunding réussie auprès de 600 personnes, Drust (NUMA Paris Saison 6) a levé 3M€ en 2016 pour lancer la commercialisation de son boitier automobile connecté AKOLYT.
  • Vaonis (NUMA Montpellier Saison 1) a annoncé le 5 janvier dernier avoir levé 1,7M€ pour son téléscope connecté Stellina.
  • Qleek, Smiirl, ou encore Energysquare comptent également parmi les startups Alumni NUMA dans l’IoT.

Entrepreneurs de l’IoT, postulez via angers-iot.numa.co jusqu’au 21 février 2018.

Vous avez des questions ? Envoyez nous un mail sur le formulaire de contact via le site.

À bientôt !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.