On Purpose Paris
Apr 23 · 4 min read

Quelle était ta vie d’avant ?

J’ai fait un master d’Affaires publiques à Sciences Po qui m’a conduite à commencer ma carrière de manière assez classique, dans le conseil. J’étais dans un cabinet d’ingénierie culturelle : on accompagnait des musées et divers acteurs de la culture. Un an plus tard j’ai poursuivi dans un autre cabinet de conseil, cette fois-ci positionné sur les enjeux des personnes éloignées de l’emploi. Rien à voir avec les musées, mais toujours en cohérence avec mes valeurs. Je travaillais principalement sur des missions d’accompagnement de politiques d’emploi des personnes handicapées. Un créneau bien spécifique, et très complexe pour qui n’y a jamais mis les pieds !… J’ai beaucoup appris et c’est également une période où j’ai commencé à côtoyer des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Ce point me distingue de ceux qui ont entrepris un gros changement dans leur vie : depuis que j’ai commencé à travailler, je ne me suis jamais demandé : « qu’est-ce que je fais là ? ». L’environnement engagé dans lequel j’ai grandi y est aussi pour quelque chose.

Après quatre ans dans cette structure, j’ai souhaité passer à autre chose. J’étais de plus en plus attirée par les initiatives ESS que je voyais autour de moi et j’ai voulu m’y investir au-delà de mon engagement associatif.

L’élément déclencheur ?

Plus qu’un élément déclencheur, ça a été un peu comme un alignement des planètes. J’ai obtenu une rupture conventionnelle, et dans mon premier mois de recherche j’ai vu passer une annonce concernant le Programme Associé d’On Purpose. J’étais à la fois très intriguée et un peu dubitative : quel crédit donner aux arguments alléchants de cet “ovni” On Purpose ? Pouvais-je envisager, aussi bien techniquement que psychologiquement, une baisse significative de mon revenu pendant un an ? En creusant un peu j’ai découvert que trois de mes proches connaissaient des personnes engagées dans le Programme. J’ai pu échanger avec ces dernières, valider à la fois la solidité du dispositif mais aussi à quel point celui-ci les avait aidées dans leur cheminement professionnel et personnel. J’ai compris qu’il s’agissait d’une superbe opportunité pour moi : j’allais pouvoir apprendre, me questionner, explorer.

J’ai postulé et j’ai été retenue pour intégrer le Programme Associé en avril 2017. J’avais entre-temps choisi de ne plus consulter les offres d’emploi classiques, et par ailleurs, j’avais découvert l’existence du dispositif d’incitation au retour à l’emploi de Pôle emploi (complétant le revenu On Purpose).

Cette année a été d’une grande richesse sur beaucoup de plans, au-delà de ce que j’avais pu imaginer. L’une de mes attentes était de pouvoir tester via mes placements deux environnements de travail très différents, tant sur le secteur d’activité que sur la taille et l’ancienneté des structures. J’ai été servie ! Ma première mission s’est déroulée chez VoisinMalin, association de moins de dix ans à taille humaine ; et la deuxième chez Aurore, grosse structure plus que centenaire. Ces deux semestres ont été des expériences géniales, sur des projets qui n’avaient rien à voir mais qui m’ont tous deux permis d’apprendre et de mettre à profit mes compétences d’ “avant”. Une des forces du Programme Associé On Purpose !

Et maintenant ?

Encore une fois, les choses se sont bien goupillées pour moi. Travailler au fil des mois pour mieux comprendre mes envies et le type de poste recherché me ramenait souvent à mon premier placement chez VoisinMalin. J’y avais déployé le projet “Voisins Connectés”, volet numérique de l’association, qui agit pour le lien social dans les quartiers populaires (minute promotionnelle ici). Mon retour chez eux n’était pas gagné d’avance, pour différentes raisons, mais j’ai finalement pu me positionner sur le poste qu’ils pérennisaient en même temps que notre année On Purpose prenait fin. Tout s’est passé vite, je n’ai pas eu le temps de me poser trop de questions !

Je suis donc revenue en tant que Responsable digital de VoisinMalin en mai 2018, pour une durée indéterminée cette fois-ci. Puisque nous nous connaissions déjà, nous nous sommes fait confiance au sujet des contours encore mouvants du poste que je prenais. Un autre point positif de l’expérience On Purpose ! Aujourd’hui je partage mon temps entre les activités Support et Développement de l’association, ce qui se traduit par une grande diversité de missions. Je saute de l’opérationnel au stratégique, je perçois les évolutions et les impacts du projet, j’adore mes collègues… c’est génial. Tout n’est pas rose pour autant, mais j’ai la chance d’être au clair sur ce que m’apporte mon travail, les raisons pour lesquelles je trouve mon équilibre professionnel et personnel chez VoisinMalin. Et si vous me croisez par hasard, voyez l’enthousiasme avec lequel je parle de mon boulot ;-)

Propos de Camille Balmand recueillis par Florian D’Inca

Cet article a été initialement rédigé pour Fuyons la Défense, média et job board pour trouver un travail qui a du sens. Fuyons la Défense est partenaire d’On Purpose.

On Purpose Paris  —  Témoignages

Associés et Fellows nous racontent l’histoire de leur transition de carrière et leur expérience du Programme Associé

On Purpose Paris

Written by

Nous sommes une communauté de professionnels qui placent le sens avant le profit et n’envisagent jamais leur travail comme ‘juste un boulot’ : onpurpose.org/fr

On Purpose Paris  —  Témoignages

Associés et Fellows nous racontent l’histoire de leur transition de carrière et leur expérience du Programme Associé

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade