La vidéo pour une politique de transparence

© Jean-Pierre Dalbéra | Hôtel de ville de Sens

Alors que le magazine local est répandu, certaines Collectivités Territoriales profitent de la vidéo pour communiquer sur la vie quotidienne de leurs citoyens.

Aujourd’hui, la vidéo constitue un outil de communication plus impactant et plus efficace. Diffuser les conseils des différentes Collectivités Territoriales, que ce soit une commune, une agglomération, un département ou encore une région, peut s’avérer être un incroyable atout pour impliquer davantage les citoyens dans la vie locale.


Que dit la loi ?

La publicité* des décisions prises lors de ces différents conseils est obligatoire : Pour les conseils municipaux par exemple, les procès verbaux doivent être affichés en mairie ou publiés sur le site internet de la commune.

D’après l’article L2121–18 et l’article L2121–16 du Code Général des Collectivités Territoriales, à l’exception des séances à huis clos (décidées par la majorité des membres du conseil ou du Maire ou du Président), les séances des conseils sont publiques et par conséquent, « peuvent être retransmises par les moyens de communication audiovisuelle ». Il est donc légal de retransmettre de manière audio ou vidéo les conseils d’une collectivité.


Les conditions à respecter pour la diffusion de ces conseils

Pour relayer un conseil municipal sur Internet par exemple, il y a quelques conditions à respecter (d’après Emile Gabrié, chef du service régalien et collectivités locales, direction de la conformité CNIL) :

  • L’enregistrement de ces débats ne doit pas troubler l’ordre de la séance, sous peine de l’exercice par le maire de ses pouvoirs de police du conseil municipal.
  • Il convient de respecter le droit à l’image des personnes assistant aux séances publiques. Ainsi, si le consentement préalable des intéressés n’a pas été recueilli, il faut procéder à des plans larges ou éviter de filmer et diffuser les visages de ces derniers, en procédant par exemple au floutage de ces personnes ou en recourant à un faible niveau de zoom.
  • Concernant les élus locaux, ceux-ci intervenant dans l’exercice de leur mandat public, ils n’ont pas à donner leur autorisation préalable à ce filmage. Dans la mesure où l’image et la voix en particulier sont des données personnelles, l’enregistrement et la retransmission audiovisuelle des conseils municipaux relèvent par ailleurs de la loi informatique et libertés. Dès lors la diffusion en ligne des conseils municipaux devra être déclarer auprès de la CNIL et les personnes concernées devront être informées.

Les avantages de la diffusion Live & Replay pour les Collectivités Territoriales

© Conseil Régional ACAL

La diffusion en Live et/ou en Replay sur internet offre de nombreux avantages. Elle permet entre autre :

  • De jouer la carte de la transparence.
  • De réconcilier les citoyens avec la vie politique et de créer une interactivité avec eux. Ce service supplémentaire permet aux habitants de suivre les débats et de prendre connaissance des décisions sur la vie quotidienne du territoire votées par les élus n’importe où. Ainsi les habitants ne sont pas obligés de se rendre aux conseils et peuvent ainsi avoir accès directement et facilement aux informations qui les intéressent et cela, grâce au système de chapitrage.
  • De montrer la modernité de gestion d’une ville, d’un communauté de commune, d’un département ou d’une région.

Les élus ont bien compris les bénéfices de la diffusion Live & Replay puisque depuis quelques années, les grandes villes françaises sont de plus en plus nombreuses à offrir ce service à leurs habitants.


Comment mettre en place la diffusion de conseils municipaux pour une mairie ?

Pour lancer un projet de diffusion vidéo de conseils municipaux, il est nécessaire de faire voter le financement du projet lors d’un conseil municipal. Une fois ce budget voté, il faut trouver un moyen de captation et un moyen de diffusion.

© Ville de Bayonne | Captation du Conseil Municipal

La captation peut se faire de deux manières :

  • La mairie peut le faire en interne en achetant du matériel pour filmer : une ou plusieurs caméras, des micros et un trépied, et en mobilisant une ou plusieurs personnes pour réaliser la production vidéo.
  • La mairie peut faire appel à un acteur externe : une société de production pour réaliser la captation de ses conseils municipaux.

La diffusion quant à elle se fait auprès de plateformes professionnelles offrant un service d’hébergement et de diffusion grâce à un lecteur vidéo. C’est le cas de notre plateforme On Rewind, sur laquelle vous pouvez héberger vos vidéos en toute sécurité et diffuser vos conseils en Live & Replay interactif et chapitré.


La solution de diffusion On Rewind pour les collectivités

On Rewind propose un lecteur vidéo innovant permettant de diffuser simplement en Live et en Replay interactif et chapitré les conseils des collectivités de toutes tailles.

Le lecteur est totalement personnalisable à leurs couleurs et diffuse par défaut les vidéos sans publicité intempestive.

Grâce à un système de chapitrage et à des marqueurs intégrés au lecteur, vous pouvez indexer les différentes délibérations. Les citoyens peuvent ainsi accéder directement aux sujets et débats qui les intéresse. Cette expérience de visionnage, spécifique à On Rewind, permettra donc à l’audience d’être plus engagée.

© On Rewind — All rights reserved

La mairie de Bayonne, entre autres, nous a fait confiance et propose depuis octobre 2015 la possibilité pour ses citoyens de voir et revoir les débats et les délibérations de ses conseils municipaux.

Le Conseil municipal de la ville de Bayonne en Replay chapitré :

Vous souhaitez proposer ce service à vos citoyens ? 
Rendez vous sur : www.onrewind.com/produits/conference

*Publicité : Publication officielle d’une délibération, qui a pour but de faire connaître au citoyen l’économie des débats.