Julie Poupat
Sep 13, 2018 · 6 min read

Spoiler : un test utilisateur se passe toujours bien, sauf quand on ne prépare pas bien la session.

Chez OMTS, notre métier, c’est de réaliser des apps mobile canons, et toute notre vision est centrée sur l’utilisateur : son parcours, sa manière d’interagir avec les différentes fonctionnalités, etc.

Un des mythes de l’UX raconte que si l’on est un expert, on a pas besoin de faire tester son app’.

Un autre mythe très très tenace raconte que les gens utilisent toujours une app tel que vous l’avez imaginée.

C’est faux.

C’est si faux que cela provoque généralement le même résultat sur bien des apps des différents stores : personne ne les utilise, car personne ne comprend comment les utiliser.

La plupart des applications mobiles développées et mises en ligne sur les stores n’ont été testées que par leurs créateurs, ou que par la grand-mère et le beau-frère du créateur, “qui trouve ça trop cool, continue !”, et dans les faits, non, ce n’est pas trop cool. L’app tombe dans les abysses des stores et le temps et éventuellement l’argent investis sont gâchés.

Bon … tout n’est pas perdu, restons positifs : il existe une solution pour parer à ce problème, car OUI, ne pas faire tester son application est un problème.

Laissez-moi vous présenter …

LES TESTS UTILISATEURS !

Les tests utilisateurs, c’est une des étapes de la réalisation d’une app mobile, et elle est obligatoire. Elle permet au concepteur de l’app (ou à l’agence qui crée l’app pour le créateur) de valider un parcours utilisateur, et de voir en direct comment l’utilisateur final de l’application interagit avec les différents éléments qui la composent.

En regardant comment l’utilisateur final réagit face à l’application, le créateur / l’UX designer peut voir quels sont les points de difficultés qui seront rencontrés, les hésitations, les blocages. Et il peut aussi valider certaines actions, certains boutons, certains wordings de l’app.

Si le mobinaute bloque face à un écran de l’application durant la séance de test utilisateur, le créateur peut analyser ce qui ne va pas et corriger le problème, pour qu’aucun mobinaute ne soit plus jamais bloqué dans l’utilisation de l’app.

Imaginez la même situation avec l’app sur le store, sans tests préalables. le mobinaute télécharge l’app, il bloque sur un écran. Il ne peut pas passer à l’étape suivante : il supprime l’app. Game over. X mois de développement et d’investissements réduits à néant à cause d’un blocage dans le parcours utilisateur. Vous ne méritez pas cela.

Question suivante ! Comment organise t-on un test utilisateur ?

Excellente question !

Chez OMTS, les tests utilisateurs, on connaît bien. Déjà parce que c’est notre métier, et que tous les mois, on organise un événement qui s’appelle User Speed testing, qui permet aux startups de faire tester leurs apps, et à des personnes intéressées, de se prêter au jeu du testeur.

Le déroulement de l’événement est simple et ludique :

Sur chaque table, les startups mettent à disposition un device qui permet de tester l’app : un iPhone, un Android, mais elles peuvent aussi faire tester leur app sur le device de l’utilisateur. Celui-ci est déjà habitué à son téléphone, il le connait par coeur et pourra éventuellement utiliser l’authentification Facebook lié à son compte par exemple.

Le testeur vient donc à la table de la startup et prend le device en main.

La startup indique au testeur de manière assez concise ce que fait son app, et lui donne un angle d’attaque :

Exemple : “Mon app permet de créer des recettes à partir de ce qu’il y a dans ton frigo. Tu es végétarien.ne et tu veux préparer à manger pour ce soir. Il reste des courgettes dans le frigo, et il faut les manger tout de suite sinon elles ne seront plus bonnes.”.

C’est tout. Il ne faut pas en dire plus, pour ne pas influencer le testeur, et fausser le test. Si la startup veut étudier un aspect plus précis de son application, elle donnera plus d’informations et de contexte.

La startup donne un rôle au testeur bien défini, et qui va conditionner l’utilisation de l’app. Ici, le fait d’être végétarien, et que les courgettes seront bientôt dépassées, par exemple.

Le testeur teste l’app en prenant en compte ce brief, et c’est parti. Durant le test, la startup note TOUUUUT ce que le testeur est en train de faire : son regard, ses grimaces, ses hésitations, quelles étapes il fait en premier, où va-t-il sur l’app ? Où ne va-t-il pas ? Est-ce qu’il rate des étapes ? Est-ce qu’il n’a pas tout compris ? Est-ce qu’il a tout compris ? Est-ce qu’il est énervé parce qu’il n’arrive pas à faire telle ou telle action ? Etc.

C’est un exercice technique, mais au final très psychologique ;-)

Un test utilisateur dure environ 20 minutes. Au bout de ces 20 minutes, la startup passe à un autre testeur. Durant notre événement, la startup dispose de 5 séances de tests. Mais en dehors de l’événement, elle peut faire tester son app à autant de testeurs qu’elle le souhaite.

Que se passe t-il une fois que l’on a fait tester son app ?

C’est la partie la plus pertinente ! Vous avez fait tester votre app à 10 personnes : vous avez donc 10 comptes rendu remplis de remarques, que vous allez maintenant pouvoir décortiquer et hiérarchiser, dans un tableau excel par exemple.

Exemple : Sur les 10 tests, 8 mobinautes ont bloqué au moment de l’inscription. C’est très handicapant comme problème, car ils ne peuvent même pas utiliser le service. Top priorité pour se pencher sur ce problème.

Sur 10 tests, 5 mobinautes ont eu du mal à trouver une fonctionnalité importante. Priorité normale pour se pencher sur ce problème.

Sur les 10 tests, 1 mobinaute trouve que le bouton vert est moche et l’empêche d’utiliser l’app correctement. La résolution de ce point n’est pas vraiment fondée, et n’est donc pas un problème.

Une fois que vous avez centralisé et hiérarchisé tous les problèmes rencontrés par les mobinautes sur l’app, vous pouvez corriger, modifier, et améliorer votre app !

Et .. refaire tester l’app corrigée ! Et oui, le test utilisateur ce n’est pas qu’une seule fois. Vous allez potentiellement en faire plusieurs pour vraiment valider votre parcours utilisateur.


Effectuer des tests utilisateurs vous aura coûté plusieurs heures de votre temps, mais cela vous fera gagner un temps précieux une fois votre application en ligne sur les stores. Exit le comportement qui consiste à télécharger l’app et à la supprimer 5 minutes après, et les commentaires négatifs “g rien compris, je dés1stalle”.

Le test utilisateur est une des étapes obligatoire de la réalisation d’une app mobile, et elle est toute aussi importante que le design, ou le développement.

Vous voulez faire tester votre app ou être testeur ? Rejoignez notre groupe Meetup et participez à notre événement mensuel !

Le prochain, c’est le 3 octobre !

On y passe un excellent moment, avec des startups, des testeurs, et les membres d’OMTS ! Bières, pizzas et bonbons sont de mise ;-)

>>> Les inscriptions se font sur Weezevent

Pour compléter

Axel, notre ux/ui designer a rédigé un guide pour créer un test utilisateur performant ! À lire de tout urgence !

Des questions ? Dites nous tout !

One More Thing Studio

Des conseils, des outils et des bons plans pour devenir meilleur en UX, Growth Hacking, Dév, Productivité…

Thanks to Axel Thorwirth, Jérôme Dumont, and Flora

Julie Poupat

Written by

Freelance content marketing & project management. http://www.juliepoupat.com

One More Thing Studio

Des conseils, des outils et des bons plans pour devenir meilleur en UX, Growth Hacking, Dév, Productivité…

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade