OpenClass EdTech #4 : à la rencontre du robot LEKA !

Comme tous les mois, nous accueillons au Centre de Recherches Interdisciplinaires dans le cadre du Master EdTech, un acteur de l’innovation en éducation pour une OpenClass ouverte à tous les curieux et passionnés qui veulent faire bouger le système et la façon dont on apprend, on enseigne, on partage, aujourd’hui à l’heure du numérique.

Ce mois-ci nous avons accueilli Ladislas de Toldi, fondateur et CEO de Leka, un petit robot ludique conçu pour aider à stimuler les enfants rencontrant des troubles du développement (autisme, trisomie, polyhandicap…). Leka vient en soutien des éducateurs et des parents qui croient au pouvoir du jeu pour faire progresser leurs enfants. Ce nouvel outil permet une prise en charge: plus facile, plus efficace et constante, grâce à un accompagnement quotidien de l’enfant et un suivi plus fluide et personnalisé.

Etudiant-entrepreneur

Ladislas c’est le parcours d’un étudiant-entrepreneur. L’embryon de LEKA a démarré qu’il était étudiant à l’Ecole de Biologie Industrielle de Cergy, poussé par un professeur de design qui propose à un petit groupe d’étudiants d’imaginer un jeu pour travailler les interactions avec les enfants autistes. Quelques mois plus tard, un cours d’innovation et création d’entreprise permet au petit groupe d’étudiants de retravailler sur le projet afin de tester le potentiel de cette idée sur le marché.

Pendant 6 mois, ils partent à la rencontre des professionnels du secteur et des potentiels utilisateurs (parents, éducateurs…). Ils découvrent avec effroi que la France a 30 à 40 ans de retard dans la prise en charge de l’autisme et que le numérique est pour le moment très loin d’être considéré comme une des aides possibles à cet handicap.

Suite à ces travaux, Ladislas décide d’effectuer son stage de fin d’études dans sa propre entreprise et se lance à 200% dans ce beau projet qui deviendra LEKA. Il expérimente, prototype, se forme seul à l’informatique, continue d’aller à la rencontre de ses utilisateurs… A la fin du stage, Marine Couteau, qui avait travaillé avec lui sur le projet dans le cadre de ces différents cours, le rejoint comme co-fondatrice. L’aventure LEKA est officiellement lancée.

“Aider les enfants exceptionnels à vivre une vie exceptionnelle”

“Les “enfants exceptionnels” sont des enfants dont les capacités motrices, intellectuelles ou cognitives différent de la norme en plus ou en moins” nous explique Ladislas.

Cette terminologie positive est mieux acceptée par les parents et reflète mieux la réalité. Ces enfants ont bien sûr des besoins éducatifs spécifiques qui doivent être adaptés à leurs capacités : on parle beaucoup de SEN “Special Education Needs”, un secteur qui se développe aujourd’hui énormément sur le marché de l’EdTech — en témoigne par exemple un espace dédié de plus en plus grand à chaque édition du Bett, cette grande messe de l’EdTech qui se tient tous les ans à Londres.

L’ambition de LEKA n’est pas de remplacer la prise en charge des enfants autistes mais de s’intégrer aux méthodes existantes, de venir en soutien des activités et de la thérapie. La robotique a permis de créer un objet intelligent et ludique via différentes simulations sensorielles, pour faire de LEKA un compagnon adaptable à chaque enfant pour l’aider à progresser.

En collaboration avec professionnels et parents, l’équipe développe 4 types d’applications qui visent à améliorer les interactions sociales, l’autonomie et la motivation, la motricité et le développement intellectuel des enfants. Dans le robot sont aussi directement intégrées des petites applications du quotidien telles que la veilleuse, le réveil, le timer… Enfin ces applications peuvent également servir à renforcer la communication et l’harmonie familiale : par exemple le robot peut illustrer en mouvements et en couleurs une histoire racontée par les parents, ce qui permet à toute la famille de se retrouver autour de cette petite bulle d’apaisement.

Et les données ?

Le robot en interaction constante avec l’enfant permet aussi de récolter tout un tas de données qui étaient pour le moment inaccessibles aux chercheurs, notamment sur ce qui se passe lorsque l’enfant est à la maison, en dehors des structures spécialisées.

Au quotidien, les données générées par le robot permettent aux éducateurs d’adapter la technologie et les applications en fonction des différents profils d’enfants, de leur degré de handicap et de leurs préférences, pour les garder toujours motivés et en éveil. Du côté des parents, elles permettent un meilleur suivi des progrès de l’enfant, très apprécié par les familles qui peuvent tout suivre sur un dashboard personnel.

Next steps et développement collaboratif

En un peu plus d’un an, près de 100 enfants ont joué et testé le petit robot dans une quinzaine de centres et associations partout en France. Déjà 50 robots ont été pré-commandés par des structures spécialisées et au moins 50 autres par des particuliers.

Aujourd’hui, l’équipe est composée de 8 personnes full time et le projet actuellement accéléré chez Agoranov a remporté de nombreux prix et soutiens ! Le secret du succès selon Ladislas ? Surtout ne pas avoir peur de parler de son projet, à tout le monde !

“Personne ne vous volera votre idée et les feedback sont la seule façon de faire vivre et grandir votre projet”, lance Ladislas à l’assemblée.

Le coup de génie de l’entreprise c’est aussi de fournir un SDK (developpment kit) afin que chacun (pour les plus geeks quand même!) puisse développer ses propres applications et les intégrer de façon ouverte sur le robot ! En Avril prochain, LEKA lancera les pré-commandes avec une campagne Indiegogo et ouvrira en parallèle un forum qui permettra à tous de voter pour de nouvelles applications et fonctionnalités à développer en fonction des besoins de la communauté.

Stay tuned !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Master EdTech’s story.