Sabrina Maroc
Feb 18 · 5 min read

🇬🇧 Texte original en anglais de Gintare Matuzaite pour Amberoot, qui fut publié le 12 juillet 2018, puis traduit en français avec son aimable autorisation. Merci Gintare Matuzaite.

Trop peu de texte en français parle de cette révolution biotechnologique, qu’est la biofabrication. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir les tissus en mycelium MycoTEX, de la marque NEFFA déposée par Aniela Hoitink.

MycoTEX — Photos de NEFFA

NEFFA cultive MycoTEX, un tissu produit grâce au mycélium de champignon. Sa culture nécessite peu d’eau et d’espace, ce qui la rend d’autant plus intéressante pour une application textile. Par ailleurs, certains champignons sont capables de produire des composés anti-bactériens. Le tissu est 100 % biodégradable. L’idée est qu’à la fin de vie du vêtement, celui-ci sert d’aliment nutritif pour d’autre plantes.

MycoTEX élimine les étapes de filage, de tissage et de couture des vêtements, et par la même occasion leur coût, leur délais et l’énergie qu’ils nécessitaient. Au lieu de cela, le tissu est collé dans un moule et mis en forme. La fondatrice de NEFFA, Aniela Hoitink, a déjà utilisé les modules de mycélium pour créer une robe. Laissons-la nous en dire plus !

MycoTEX shopper avec lumière et NFC — Image NEFFA

Qu’est-ce que MycoTEX et comment le créez-vous?

MycoTEX se sont des tissus durables à partir du mycélium, les racines des champignons. En associant ce nouveau tissus à notre procédé de modelage BB, nous créons des vêtements qui s’adaptent parfaitement à votre corps, sans avoir besoin d’étape de coupe et de couture ! Notre chaîne d’approvisionnement plus courte élimine le besoin de produits chimiques et de pesticides. Nous réduisons la consommation d’eau de 99,5% et la production locale réduit le transport. Nous ne cultivons que ce dont nous avons besoin, et n’avons pas de déchets textiles pendant la phase de production. Et APRÈS avoir porter votre vêtement, vous pouvez simplement l’enfouir dans le sol et il se décomposera naturellement.

Image NEFFA

Pourquoi créez-vous la NEFFA ?

J’ai lancé le NEFFA en 2004, pour mieux exprimer ma créativité tout en me donnant l’opportunité de transformer mes idées originales en produits et concepts surprenants. Le nom NEFFA signifie “net effe anders” en néerlandais, qui veut faire les choses un peu différemment. Je crois que le caractère distinct et l’individualité des personnes et des matériaux sont les éléments qui font du monde un lieu de vie intéressant. Mon objectif est de développer le vêtement personnalisé parfait et je recherche les différents niveaux de personnalisation.

Projet Living skin avec du MycoTEX // Photos à gauche: Eva Broekema et à droite NEFFA

Quels autres projets dans le domaine du textile/mode durable vous passionnent (réalisés par vous ou par d’autres) ?

Les autres projets qui me passionnent sont par exemple Solar Fiber, (une fibre photovoltaïque flexible qui convertit l’énergie solaire en électricité) et bien sûr d’autres biomatériaux d’entreprises, comme Modern Meadow, Fruitleather, Algiknit ou Pinatex. Il existe de nombreuses ressources à partir desquelles nous pouvons créer des textiles

Comment voyez-vous l’avenir de la mode ?

L’avenir de la mode est de repenser la mode telle qu’elle est. Avec MycoTEX, nous construisons l’Entreprise de Mode du Futur. Nous estimons que la chaîne d’approvisionnement actuelle ne fonctionne plus. Le processus comporte trop d’étapes. Il n’est pas transparent et n’est pas durable. En examinant les innovations d’autres industries, nous combinons le meilleur de tous les secteurs pour développer des produits de mode innovants et durables.

MycoTEX Global Change Award 2018
Aniela Hoitink

Autre chose que vous aimeriez ajouter/dire ?

Pourquoi fabriquons-nous encore des vêtements qui durent 40 ans si nous ne les portons que pendant 1 ou 2 ans au maximum ?

Nous vivons dans un monde de fast fashion avec des vêtements jetables et la plupart des gens pensent que c’est un désastre. L’industrie travaille maintenant sur le recyclage et une mode circulaire. Et avec cela, elle essaie de changer le comportement de 7 milliards de personnes. Mais notre monde consumériste a commencé il y a des siècles déjà. L’expansion du commerce au XVIe siècle et la révolution industrielle au XIXe siècle, par exemple, l’ont accélérée. Changer notre comportement profondément enraciné est donc une tâche énorme.

Je pense que la Fast Fashion et les vêtements jetables représentent une opportunité incroyable. Nous avons toute une génération de gens qui s’attendent maintenant à posséder un vêtement pendant un an, peut-être deux, avant de s’en débarrasser et d’en acheter un nouveau. Avec le bon type de matériaux (du berceau au berceau), ils peuvent être conçus sur mesure pour répondre à ce cycle de vie. Nous avons besoin de solutions qui répondent à la réalité dans laquelle nous vivons. Notre solution est MycoTEX.


À bientôt pour de nouveaux articles, d’ici là: souriez 😄. Cela rend heureux.se.

😃 Pour me contacter: Linked In ou mon compte Twitter


Pour aller plus loin loin

Breaking new

[2018] Aniela Hoitink est lauréate du Global Change Award 2018 de la fondation H&M et remporte 150 000 € pour accélérer ses recherches et son développement.

Open BioFabrics

Partageons les savoirs et savoir-faire autour des biofabrics

Sabrina Maroc

Written by

Curieuse de savoir-faire ancestraux & émergents, avide d‘expérimentations, je 👐 mes réalisations, retours d’exp. & les pépites qui profilent la mode de demain

Open BioFabrics

Partageons les savoirs et savoir-faire autour des biofabrics

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade