À notre école de programmation et de design, on réduit le taux de décrochage au secondaire, un octet à la fois!

English version here

En 2018, c’était la troisième année de suite qu’Osedea s’associait à l’école secondaire du quartier pour offrir, pendant huit semaines, une école de programmation et de design aux élèves. Les principaux objectifs de ce projet sont de stimuler l’intérêt des jeunes pour notre domaine, la programmation et la conception d’expérience utilisateur et d’interface utilisateur, de les encourager à faire des études postsecondaires dans une discipline technique et de peut-être même leur inspirer une carrière dans le monde des technologies!

Nous avons ressenti le besoin d’investir dans l’école secondaire de Saint-Henri, le quartier branché et en évolution constante dans lequel se trouvent nos bureaux, lorsque nous avons appris que son taux de décrochage était l’un des plus élevés de Montréal. On s’est dit que si on arrivait à montrer aux élèves tout le plaisir et la satisfaction qu’on ressent en apprenant la programmation et le design, on les encouragerait peut-être à rester à l’école.

Vu l’équipement et le matériel requis, en plus du temps consacré par nos développeurs et designers pour préparer et donner les cours, l’investissement que nous avons fait pour mettre au monde notre école n’est pas anodin (surtout pour une petite agence comme la nôtre). Cela dit, chaque fois que nous voyons à quel point les élèves sont motivés par ce qu’ils apprennent et fiers des projets qu’ils créent grâce à leurs efforts et à leur persévérance, nous nous rappelons à quel point il est gratifiant de donner de nouveaux outils à des jeunes en pleine croissance. De plus, le fait de contribuer même modestement à la diminution du taux de décrochage au secondaire est déjà en soi une victoire — sans parler de l’effet positif sur la société!

Comment ça fonctionne

Le concept est simple. Pendant huit semaines, les élèves viennent dans nos bureaux un soir par semaine. Notre équipe leur enseigne les rudiments de la programmation et de la conception d’expérience utilisateur et d’interface utilisateur pour le Web, les appareils mobiles et les chatbots. La séance commence dès la fin des cours et dure 90 minutes. Les élèves travaillent en équipe pour faire avancer leurs projets. Nous fournissons tout le matériel et les outils dont ils ont besoin, y compris les ordinateurs MacBook.

Né d’un partenariat avec l’école secondaire de notre quartier, ce programme fait partie d’un cours qui permet aux élèves de découvrir différentes carrières. Nous avons obtenu le soutien total des enseignants, qui nous ont invités à venir présenter notre programme aux élèves et ont fait les démarches nécessaires pour que des crédits soient accordés, histoire d’encourager les jeunes à participer.

Comme il s’agissait de la troisième année du programme, nous avons pu nous appuyer sur notre expérience passée pour faire quelques ajustements et le rendre aussi efficace et agréable que possible.

  • Nous avons raccourci les séances. À l’origine, il y avait deux séances de deux heures par semaine. Tout un défi pour des élèves de troisième secondaire, au temps de concentration limité! Nous avons donc changé le format en optant pour des séances plus courtes.
  • Nous avons intégré le design UX/UI au programme pour attirer un public plus vaste. En enseignant plus que seulement la programmation, nous présentons aux élèves d’autres genres de carrières techniques qu’ils n’auraient peut-être pas connues sinon.

Nous avons veillé à ce que les jeunes aient un objectif pour la fin de chaque séance. Robert Cooper, l’un de nos développeurs-enseignants, nous explique pourquoi il a décidé de procéder ainsi :

« Pendant le cours sur les chatbots, on a dit aux élèves qu’ils pourraient présenter leur travail au reste de la classe à la fin du cours. Ça les a vraiment motivés à trouver de bonnes solutions : on voyait qu’ils voulaient concevoir un robot fonctionnel avant la fin de la séance! »
  • Nous avons fait du début et de la fin de la session une célébration. Quand les élèves sont arrivés pour leur premier cours, on les a chaudement accueillis : il y avait de la musique et des trucs à grignoter. À la fin du programme, nous avons organisé une cérémonie, pendant laquelle chaque élève a été applaudi et a reçu un chandail d’Osedea et un certificat de participation.

Grâce à ces modifications, l’édition de cette année a été la plus réussie à ce jour. Nous avons commencé avec 18 élèves et, par la suite, avons maintenu une moyenne de 14 participants par cours.

La réaction des élèves a été extrêmement positive. On a reçu pas mal de commentaires comme ceux-ci :

« Je vais me donner à fond à l’école et, un jour, je vais travailler ici. »
« C’est vraiment cool de passer du temps dans vos bureaux. »

Nous étions très fiers d’assister à la naissance d’un sentiment d’accomplissement alors qu’ils commençaient à maîtriser ces nouvelles compétences.

Le formulaire de rétroaction d’un de nos élèves. Sa note générale d’appréciation du cours : 20 sur 10! Pas mal, non? :)
« Avec les bons outils en mains, ils ont été capables de laisser leur créativité s’exprimer. Ils étaient fiers de voir leurs idées prendre forme. » Lia Elbaz, enseignante chargée de l’expérience utilisateur et de l’interface utilisateur.

Trois raisons pour lesquelles nous sommes impatients d’accueillir des élèves à nouveau!

  • Ça encourage les jeunes à faire carrière dans des domaines techniques. Notre école de programmation et de design permet à des jeunes du secondaire de découvrir de quoi ont l’air les carrières dans les domaines techniques et les motive d’une manière amusante et stimulante à poursuivre leurs études. Nous estimons qu’environ la moitié des élèves qui suivent notre programme poursuivront leurs études au niveau postsecondaire dans un champ technique ou dans le domaine du multimédia. Nous étions également contents de voir que cette année, près de la moitié des participants étaient des filles!
  • Nous sommes heureux de collaborer avec l’école secondaire du quartier. L’équipe de direction nous a remerciés pour ce projet et notre implication positive dans l’avenir des élèves de l’école — et elle nous a donné son accord pour une quatrième année! Voici ce que Camille Gouin, directeur de l’école secondaire Saint-Henri, avait à dire au sujet de notre partenariat :
« Dès qu’on nous a présenté ce projet, nous savions que nous voulions collaborer avec l’équipe d’Osedea pour offrir cette expérience riche et unique à nos élèves. Ils ont adoré leur passage à l’école de programmation et de design! »
  • C’est l’occasion parfaite pour notre équipe de redonner à la société. Cette année, trois de nos concepteurs et deux de nos programmeurs ont participé vivement aux activités de l’école, c’est-à-dire planifier et donner différents cours ainsi qu’encadrer les élèves. Notre équipe de gestion s’est aussi impliquée en s’occupant des détails logistiques comme les collations, l’organisation des locaux, les ordinateurs et tout ce qui entourait la remise des certificats. N’oublions pas de mentionner que cette année, nous avons aussi bénéficié de l’aide de Sketch : l’équipe derrière l’application a offert une licence libre à tous nos participants. Traduction : ces derniers peuvent continuer d’utiliser l’appli, même après la fin du programme!

Nous attendons avec impatience la prochaine édition, en espérant à nouveau l’améliorer. Et si ce genre de formation pratique encourage quelques élèves à persévérer dans leurs études alors qu’ils avaient peut-être perdu intérêt, nous serons encore plus honorés!