Comment financer son outplacement ?

L’outplacement bénéficie à un salarié licencié ou concerné par une rupture conventionnelle. En pratique, il se négocie en amont du départ sur proposition de l’entreprise ou à la demande du salarié. Dans la majorité des cas, il est individuel. Il peut être collectif lors d’un licenciement économique ou d’un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi).

De quoi s’agit-il exactement ? L’outplacement est une prestation de conseil et d’accompagnement à la mobilité professionnelle destinée à accompagner et aider l’ancien salarié vers le retour à l’emploi (voie salariale) ou la création/reprise d’une entreprise (entrepreneuriat ou repreneuriat). C’est un coaching de fond réalisé par un cabinet spécialisé en gestion de carrière, RH et/ou transition professionnelle (attention aux cabinets ne présentant pas ces facettes !) souvent composé d’ex ou actuels chasseurs de têtes, de consultant RH, etc.

Bien que longtemps réservé aux cadres et dirigeants, l’outplacement est aujourd’hui largement démocratisé. Le profil des accompagnés s’est élargit au fil du temps et c’est tant mieux ! Nous voyons par exemple arriver à nous aujourd’hui des assistant.es de direction, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Formidable accélérateur d’opportunités lorsqu’il est bien fait, c’est un vrai plus se replacer sur le marché de l’emploi, faire un vrai point sur sa carrière et, in fine, mieux se connaître.

Combien coûte un outplacement ? Pour un outplacement collectif, le tarif s’échelonne généralement entre 3000 et 5000 euros par bénéficiaire. En outplacement individuel, les coûts sont plus importants et souvent forfaitaires, allant de 6000 euros à 30 000 euros (selon la durée du coaching, la durée de la prestation et les services fournis).

Comment se passe le financement d’une telle prestation ?

La caractéristique de l’outplacement est d’être pris en charge par l’entreprise qui se sépare de son employé, ce qui est un énorme avantage ce dernier n’a pas à débourser quoique ce soit. Mais encore faut-il penser à la demander (côté salarié) ou à le proposer (côté employeur). Si certaines entreprises le proposent spontanément, toutes ne le font pas. Nous constatons en effet que les négociations lors du départ tournent bien souvent autour des indemnités de départ, de sorte que l’outplacement n’arrive pas sur le tapis. “L’outplacement m’a été proposé de dernière minute” nous indiquait Elodie, l’une de nos accompagnées en outplacement.

Notre conseil : en parler rapidement lors desdites négociations pour en faire un vrai sujet. Si le sujet n’est pas mis sur la table, vous risquez de vous priver d’une véritable aide et de devoir financer vous-même une prestation de coaching ultérieure une fois sorti de l’entreprise… Ce fut le cas de Thomas qui est arrivé chez nous après sa sortie et qui aurait pu bénéficier d’un outplacement financement par son entreprise : “on ne me l’a pas proposé et ne connaissant pas bien le principe de l’outplacement — j’en avais vaguement entendu parler- je suis passé à côté. J’ai donc financé moi-même un coaching avec Oser Rêver Sa Carrière”. Pour ne pas vous retrouver dans la même situation qu’Hervé : OSER ! Renseignez-vous sur l’outplacement et placez le sujet assez rapidement lors de vos échanges autour de votre départ.

Vous ❤ cet article ? N’hésitez pas à le partager !

Marina Bourgeois

Pour en savoir plus sur notre outplacement, cliquez ici.

Notre outplacement

--

--

Oser Rêver Sa Carrière accompagne les femmes et les hommes en questionnement professionnel afin de les aider à (re)trouver leur voie, (re)construire une carrière qui leur ressemble et passer à l'action.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store