Et toi, t’es dans le flow au boulot ?

Concept à l’origine défini en 1975 par Mihály Csíkszentmihályi, psychologue hongrois, le flow se caractérise par l’absorption totale d’une personne dans son occupation.

Tu sais, cet état où le temps passe à toute vitesse. Tu relèves la tête et il est déjà l’heure de passer à autre chose ! C’est ça le flow ou « l’expérience du flux » : être dedans, complètement « in » et connecté à ce que tu fais. Certains parlent d’ « expérience optimale ou extatique » ou encore de « néguentropie psychique » mais faisons simple : restons sur le flow.

Le psychologue hongrois le définit ainsi : « le flow est un état totalement centré sur la motivation. C’est une immersion totale, qui représente peut-être l’expérience suprême, en employant les émotions au service de la performance et de l’apprentissage. Dans le flow, les émotions ne sont pas seulement contenues et canalisées, mais en plus positives, stimulantes, et en coordination avec la tâche accomplie. Le trait distinctif du flow est un sentiment de joie spontané, voire d’extase pendant une activité ».

Ces expériences de flow, propices au bonheur, ont la particularité de développer les compétences réelles, d’améliorer l’estime de soi et d’être très efficaces contre le stress. Pendant le flow : zéro stress !

Cet état est-il souvent atteint au boulot ? Les personnes vivant une telle expérience en travaillant sont-elles moins stressées au travail ? Normalement, oui. Le flow peut donc potentiellement constituer un baromètre pertinent de notre satisfaction au travail.

Pour savoir si vous faites partie des veinards vivant l’expérience du flow en exerçant leur métier, vous devez avoir ressenti cumulativement plusieurs de ces critères scientifiquement établis:

1. Un sentiment de maîtrise/contrôle de l’activité : vous savez que l’activité est faisable, que vos compétences sont en adéquation, il n’y a ni anxiété ni ennui.

2. Une perception altérée du temps : vous avez le sentiment d’être hors du temps, votre concentration est totale sur le présent, vous ne voyez pas le temps passer.

3. Absence de préoccupation à votre sujet : vous n’avez pas de préoccupations à propos de vous-même. Vous avez un sentiment de sérénité et l’impression de sortir au-delà des limites de l’ego.

4. Un sentiment de bien-être : vous avez l’impression d’être en dehors de la réalité quotidienne.

Ces aspects peuvent être présents indépendamment les uns des autres, mais seule la combinaison de plusieurs d’entre eux permet de constituer une véritable expérience de flow.

Ce petit exercice est un bon moyen de prendre le pouls de vote intérêt pour votre boulot. Si vous ne vous souvenez d’aucune expérience de ce genre dans votre travail, c’est peut-être qu’il vous manque quelque chose, que vous subissez la situation ou que vous n’êtes pas encore à la bonne place. Et inversement, si ces expériences vous parlent car vous en vivez souvent ou ponctuellement, c’est sans doute que vous êtes en accord avec vous-même et donc à votre juste place.

alors, t’es dans le flow au boulot ?


Si cet article résonne en vous, n’hésitez pas à cliquer sur ❤ et à le partager.