Photo by Bethany Legg on Unsplash

À l’heure où la technologie permet un télétravail efficace, et où les salariés ne font plus carrière dans une unique entreprise mais y restent 2 ou 3 ans avant d’en changer, deux conclusions se tirent aisément.

L’innosclérose, mémoire de recherche, Amory Panné, 2017

La première est que le lieu de travail a changé de raison d’être. Il est passé d’un lieu essentiellement de labeur à un lieu de vie, à vocation sociale. C’est en effet pour cette raison que fleurissent open spaces et flex offices. Les Dunes de la Société Générale à Val de Fontenay en est l’exemple typique. Jusque dans leur architecture, les bureaux sont désormais pensés pour favoriser les interactions entre collègues. D’ailleurs, réfléchissons-y : sans cette dimension sociale, qu’est-ce qui, aujourd’hui, nous retiendrait d’être toujours en télétravail ? En un mot : rien.

La deuxième est que, dans un monde où tout va plus vite, où les carrières sont composées de multitudes d’expériences, et où vos collègues d’aujourd’hui ne sont plus ceux des années à venir, vous ne disposez plus de 5 ou 10 ans pour apprendre à les connaître, mais de quelques mois, voire de quelques semaines. L’intégration rapide des collaborateurs devient un enjeu crucial pour pouvoir au maximum tirer partie des affinités qui pourraient exister avant qu’il ne soit trop tard.

C’est dans ce contexte qu’est né OuiSpoon.

OuiSpoon, c’est à la fois un projet politique et un rêve humaniste. 😇

Un projet politique car nous voulons changer les façons de penser, les habitudes et certaines structures organisationnelles vieilles de plusieurs décennies qui ne laissent pas de place aux sensibilités dans l’entreprise.

La tâche est ardue car la résistance au changement est forte. Nous aurons des vents contraires. Des forces vives tenteront de nous stopper.

Nous le savons, et nous sommes prêts à y consacrer toute notre énergie, consciemment, car OuiSpoon poursuit aussi un rêve humaniste. Dans ce rêve, déjà partagé par des milliers d’utilisateurs, chacun s’épanouit au travail et y donne la meilleure version de lui-même.

De nombreuses études ont voulu montrer ce qui permettait de réaliser ce rêve. Le très réputé Dan Pink, scripteur de discours pour Al Gore et auteur de la Harvard Business Review, a repris ces études et en a tiré l’essence. Voici donc, d’après lui, le podium de ce qui motive et permet l’épanouissement des collaborateurs au travail :

1. Contribuer à un sens qui nous dépasse et nous guide au quotidien (Purpose)
2. Avoir le sentiment d’être bon et de continuer de progresser (Mastery)
3. Avoir un niveau d’autonomie aussi élevé que possible (Autonomy)

A ce podium s’ajoute un 4ème élément : toucher au moins son salaire minimum acceptable. Il ne s’agit pas d’être surpayé, car la motivation n’est pas proportionnelle aux sommes touchées. Il s’agit d’être payé à sa juste valeur, c’est-à-dire suffisamment pour que l’argent ne rentre plus dans l’équation. Si la sur-rémunération ne motive pas, la sous-rémunération, elle, frustre.

Dans notre rêve, justement, chacun a le sentiment de progresser. Chacun peut échanger librement avec ses collègues, apprendre d’eux, et contribuer en toute autonomie. En d’autres termes, chaque collaborateur est un sujet à part entière.

Pour le permettre, nous avons la conviction qu’il faut rendre plus poreuse la frontière entre vie professionnelle et vie privée, laisser place aux interstices et aux moments informels riches et porteurs de sens. Pourquoi ? La raison est simple, basique : mieux connaître ses collègues permet de mieux travailler ensemble.


L’organigramme de l’entreprise vu d’un oeil humoristique. crédit : intregrationtraining.co.uk

Si vous nous avez suivis jusqu’ici, vous l’avez désormais compris : la représentation de l’entreprise totalement rationnelle fonctionnant comme une mécanique bien huilée qui ne laisse pas de place aux émotions est dépassée. L’entreprise est un corps social dont les membres sont des hommes et des femmes dotés d’un cerveau… et d’un cœur. Alors, chères entreprises, attention à l’arrêt cardiaque ! Les entreprises qui ne le comprennent pas aujourd’hui se feront dépasser par celles qui l’ont intégré, inexorablement.

Comment donc rendre poreuse la frontière vie pro/perso ?

Notre plan de bataille est clair : donnons à chaque employé la possibilité de générer en toute autonomie des moments conviviaux avec ses collègues. En effet, par dessus tout, ce qui forge des amitiés et des affinités, ce sont les moments partagés ensemble, les uns avec les autres. Ainsi, Jean de la compta proposera d’aller courir et y retrouvera Camille de la com’, Dominique des RH, et Adrien des achats. Adrien, fan de jeux de société, proposera à son tour un jeu de plateau au déjeuner et y retrouvera des collègues venant de tous les services de son entreprise. Durant ces moments, chacun apprendra naturellement à (mieux) connaître l’autre : sa vie, ses passions, sa situation familiale, son rôle dans l’entreprise, son fonctionnement, ses objectifs…
Cela renforcera la cohésion de l’entreprise, et donnera du sens à la vie professionnelle de chacun — le fameux Purpose de Dan Pink. Jean saura qui travaille dans quel service, comment il y travaille, et pourquoi il travaille de cette manière. Il pourra aussi, à l’occasion, échanger des conseils, des bonnes pratiques, et progresser — le fameux Mastery de Dan Pink — en toute autonomie — dois-je faire le lien avec la dernière notion de Dan Pink ?

Belle vision, non ?

Cette vision nous a permis de convaincre de belles entreprises. EDF, Generali, Softbank Robotics, et dans un futur proche Groupama et Carrefour. Chez EDF, le pilote lancé à Nanterre a même déjà fait des bébés et se propage en ce moment même sur les sites Midi Pyrénées et Nancy-Maxéville !

Communauté d’ambassadeurs à Generali France dans les locaux de Saint-Denis.

Nous en avons profité pour apprendre à travailler avec une rigueur sans faille, convaincre les porteurs de projets, passer successivement par leur DSI, par le juridique, et par les achats.

Nous avons aussi appris, parfois à nos dépens, à faire des lancements. Nous le savons à présent : au même titre qu’il faut une vraie équipe projet pour lancer un nouveau CRM ou un nouvel ERP, il faut aussi un appui explicit de la direction, la désignation d’une équipe projet, et un vrai plan de communication pour lancer OuiSpoon et généraliser son utilisation. Malgré notre bel outil, un déficit de visibilité et de légitimité dans une entreprise tuerait l’expérience OuiSpoon dans l’œuf.

Mais nous allons faire encore mieux !

En effet, un des trois co-fondateurs de OuiSpoon, Amory Panné, est designer, diplômé d’ENSCI-Les Ateliers, et s’assure que le design soit au cœur de notre stratégie. Grâce à notre obsession pour l’UX (expérience utilisateur), nous avons pu identifier certains freins à l’adoption de OuiSpoon.

Au premier chef, les apparences. Certains n’osent tout simplement pas utiliser OuiSpoon car ils ont peur de passer pour des “glandeurs” (sic). Encore aujourd’hui, dans beaucoup d’entreprises, il faut montrer que l’on travaille, que l’on est un bon soldat, bref, que l’on trime. Aller voir ce qu’il se passe sur une plateforme d’activités entre collègues ne colle pas tout à fait à l’esprit, même si ces activités sont à l’heure du déjeuner ou le soir après les horaires de travail. Il en est encore malheureusement ainsi. Maudite résistance au changement !

Photo by rawpixel on Unsplash

Il faut donc lever ce frein de l’apparence, empêcher cette espèce de schizophrénie qui veut qu’on ait deux Soi : l’un totalement lisse et rationnel au bureau, et l’autre naturel en privé. Nous prônons l’authenticité des relations entre collègues, et nous nous plaçons au cœur de la vie en entreprise.

Ainsi, vous l’avez compris, la vie de l’entreprise n’est pas que rationnelle, corporate, et il faut y insuffler du personnel, du naturel. Mais la vie de l’entreprise n’est pas non plus seulement centrée autour d’activités extra professionnelles ! Or, pour l’instant, notre outil ne rassemble que des activités non corporate. Cela pourrait faire croire que nous participons d’une — excusez le néologisme — “disneylandisation” de l’entreprise. Comme explicité lors de l’Entrepreneurship Festival 2017 sur le futur du travail, organisé par l’institut Jean-Baptiste Say à ESCP Europe — dont Raphaël Maisonnier est diplômé, la “disneylandisation” de certaines entreprises est un travers à éviter. Soyons clairs : chez OuiSpoon, nous ne mangeons pas de ce pain là.

Pour être alignés avec nos valeurs et lever ce frein de l’apparence, nous travaillons à l’ajout de la dimension professionnelle à notre plateforme. Les collaborateurs pourront ainsi améliorer leur productivité, trouver des informations, et partager des bonnes pratiques sur OuiSpoon : ne pas y être serait dommage ! Nous y regrouperons toute la vie de l’entreprise en un unique endroit, dans ses dimensions professionnelle et extra-professionnelle.

Nous allons aussi tout mettre en œuvre pour faciliter davantage la création de lien et l’expression des collaborateurs, à mi-chemin entre un intranet et un réseau social d’entreprise :

  • 🗓️ Créer des rituels et les diffuser dans l’organisation — des moments récurrents qui en rythment la vie,
  • ✏️ Partager des nouvelles qui permettront de faire des annonces, conter des exploits, promouvoir des activités et événements, ou simplement partager des bonnes pratiques ou bien un article inspirant.
  • 👥 Créer des groupes au sein desquels les membres pourront échanger, créer des sondages, des activités, et partager des nouvelles. Ces groupes pourront être dédiés au travail (services, départements, équipes) ou non (les coureurs, les cuistots, les musiciens, les marseillais, etc.) !
  • 📌 Permettre aux utilisateurs de renseigner leurs compétences, mais aussi leurs intérêts personnels et hobbies, indiquer qui compose leurs équipes… et faciliter la création d’activités entre personnes aux intérêts et hobbies communs, le partage de leurs compétences, et la découverte de leurs passions !
Nouvelle version de OuiSpoon.

Vous l’aurez compris, chez OuiSpoon, nous sommes convaincus que les entreprises doivent proposer un territoire d’expression à leurs collaborateurs. On y retrouvera les joies, les plaisirs, les souvenirs, les passions… En somme, tout simplement l’histoire de votre entreprise, celle de tous vos collaborateurs. Elle est un actif trop souvent négligé mais Ô combien inestimable.

💻 🚀 Cette nouvelle version, qui sortira officiellement en janvier 2019, sera accessible en avant-première à maximum 10 entreprises sélectionnées dès septembre 2018. Le principe ? Nous aimons co-construire avec des acteurs engagés et pionniers. Ils nous aiderons à parfaire notre nouvelle version grâce aux retours d’un maximum de vrais utilisateurs. En échange, ils auront accès à notre service à un tarif extrêmement avantageux.

👋 Alors que vous soyez fondateur, dirigeant, office manager, Chief Happiness Officer (CHO), RH, community manager, ou quiconque voulant faire bouger les lignes au sein de son entreprise et adhérant à notre vision, vous êtes les bienvenus et vous pouvez nous contacter à️ ✏️ hello@ouispoon.fr ✉️ pour en savoir plus sur l’accès en avant-première et nous aider à faire de notre rêve humaniste une réalité — ou, à l’occasion, venir jouer au tarot 🃏avec l’équipe.

Au nom de l’équipe OuiSpoon,

Raphaël Maisonnier.

🤙Traditionnelle partie de Tarot post-digestion. #JeuDeFou #4Kings 🍀

OuiSpoon

La revue presse de OuiSpoon et bientôt des petits articles sur notre vision du #FutureOfWork

Unlisted

    Raphael Maisonnier

    Written by

    Cofounder & CEO @OuiSpoon | #QVT #HappyAtWork #Collaborative | #FieldHockey Player @ParisJeanBouin | @OL Fan | Love #sailing | #techenthusiast

    OuiSpoon

    OuiSpoon

    La revue presse de OuiSpoon et bientôt des petits articles sur notre vision du #FutureOfWork

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade