Un bon départ dans la vie

L’aide à la petite enfance est fondamentale pour accompagner les jeunes enfants dans les différentes étapes de leur vie.

Lorsqu’elles ont lieu pendant les premières années de vie d’un enfant, les actions de soutien à la petite enfance peuvent avoir une incidence positive sur tout le reste de son existence. En effet, les compétences cognitives, linguistiques et psychologiques que développent l’enfant au plus jeune âge jettent les bases de son avenir. Ainsi, au Belize, l’engagement du gouvernement dans le développement des services pour la petite enfance a-t-il permis de réaliser de remarquables progrès pour aider les jeunes enfants à bien grandir.


© UNICEF/UN038771/LeMoyne

Pour être pleinement efficaces, ces mesures doivent inclure les familles et les communautés. Alishia Gentle, âgée de trois ans (au centre), habite Belize City. Deux personnes s’occupent tout particulièrement d’elle : sa mère, Keisha Gentle (à droite) et l’une de ses tantes, Tracy Moody. Son frère Andrew, âgé de 17 ans (à gauche), lui accorde également beaucoup d’attention.

© UNICEF/UN038772/LeMoyne

Dans le village de San Felipe, dans la région de Tolède, Glenda Caal et sa famille participent au programme d’éducateurs itinérants destiné aux enfants âgés de 0 à 3 ans qui n’ont pas accès à une éducation préscolaire formelle. Madame Caal, qui porte ici sa fille Tyra, âgée de 2 ans, a aménagé un espace d’apprentissage préscolaire chez elle.

© UNICEF/UN035779/LeMoyne

En plus de leur apporter une stimulation précoce, l’éducation préscolaire, qu’elle soit formelle ou non, peut également améliorer les résultats scolaires des jeunes enfants. Orin, âgé de quatre ans, doit prendre le chemin de l’école primaire d’ici un mois. Aux côtés de son père, Marshall Mejia, il pose ici dans le centre d’éveil qui fut le sien, dans leur ville natale de Dangriga.

© UNICEF/UN038776/LeMoyne

Pour le bien-être de l’enfant, et à plus forte raison dans les premières années de sa vie, il est primordial qu’il tisse des relations d’écoute et d’amour avec l’adulte. Ici, Conzuelo Flores, dans le district de Cayo, offre un cadre bienveillant et stimulant à son arrière-petite-fille, Allizon Stefany Escobar, âgée de 4 ans, dont la mère travaille à temps plein.

© UNICEF/UN034618/LeMoyne

À Belize City, Stasha Sheppard travaille à temps plein et Alex Cain s’occupe de leur fille Aamree Bermudez, âgée de 5 ans, et de leur fils Desmond Cain, 1 an. L’existence de liens riches et forts entre les enfants et les personnes qui s’occupent d’eux ainsi que d’un environnement leur offrant des relations stables et aimantes sont également indispensables à leur bon développement.

© UNICEF/UN034394/LeMoyne

L’efficacité des actions dans le domaine de la petite enfance n’est plus à prouver. Sherlette Neal (à droite) élève sa fille Zyrah, âgée de 4 ans, dans un environnement protecteur et enrichissant à Belmopan.

« Zyrah apprend vite et adore participer à une multitude d’activités ! C’est parfois difficile de tenir le rythme, mais je me débrouille », confie-t-elle.

En savoir plus sur l’UNICEF et le développement de la petite enfance.