N’ayons plus peur d’être radicaux

Claire Bourrasset
May 2 · 5 min read

Planneuse stratégique depuis 5 ans au sein de l’agence de branding Pixelis, j’accompagne les marques, petites et grandes, à construire leur identité et leurs discours engagés, à parler de leur volonté d’impact social et environnemental, à sensibiliser les partis-prenantes à leurs actions et à l’importance d’agir tout court.

La semaine dernière, comme toute mon agence, je représentais fièrement Pixelis lors de la conférence Sustainable Brands Paris (événement construit de A à Z par nos soins). J’avais en particulier la mission spéciale de suivre le groupe des « jeunes » que nous avions baptisé les « Youth Hacktivators » : un groupe d’une quarantaine d’étudiants, ou professionnels tout juste diplômés, présents pour « disrupter l’événement », poser les questions qui dérangent aux représentants des marques, mais surtout porter la voie de la génération à venir dans cet événement réunissant la crème de la RSE et du marketing des plus grandes marques mondiales. J’avais donc le privilège d’assister aux coulisses et à l’évolution de ce groupe et vous livre ici ce que j’ai appris de ceux qui feront demain.

De l’urgence de revenir sur terre

Un groupe de jeunes, a priori, tout le monde regarde ça d’un œil bienveillant, parfois même un peu amusé. Ils sont sympas avec leurs tee-shirts bleus et leurs questions, mais soyons réalistes « ils ne comprennent pas vraiment nos enjeux ». Ça c’est peut-être ce que vous vous êtes dit, vous aussi, en lisant ces premières lignes.

Mais après quelques jours à leur côté, impossible de ne pas se poser la question : de quel côté est vraiment le manque de réalisme ? Dès le premier jour, le verdict du groupe est formel : « On entend trop de blabla au lieu des faits, on entend trop de rêves au lieu de preuves et, pire encore, votre optimisme et votre enthousiasme nous font peur car ils montrent que vous n’avez pas compris la gravité de la situation ».

Le message est simple, ils attendent un véritable retour au réel des entreprises, la fin des discours inspirants et le début de véritables actions concrètes à la hauteur des enjeux.

Marketeur et VP de tous bords entendez-les bien : vos clients de demain ne croiront que ce qu’ils voient.

Le pouvoir de la sincérité

En introduction j’ai dit que ma mission était de « suivre » ces jeunes. Je dis bien « suivre » car il n’est pas question de guider ou d’encadrer cette génération. Ils savent déjà. Ils savent ce qu’ils veulent dire et ils savent le dire. Ils savent aller parler au directeur marketing de cette marque qui les interroge sur ses pratiques, mais aussi monter sur scène en plénière pour poser la question que tout le monde se pose ou encore préparer en une soirée un pitch puissant capable de surpasser toutes les prises de parole travaillées pendant des mois par les autres professionnels de la conférence.

Ils ont pour eux le pouvoir de la communication, la force des mots. Un talent qui leur vient sans doute d’avoir grandi dans un monde de réseaux sociaux et de mise en scène, mais surtout d’avoir aligné leurs actions avec leurs pensées et leurs émotions. En bref d’oser incarner avec sincérité leurs convictions.

Une belle leçon une fois de plus pour nous et nos façons de traiter des sujets d’engagement. Qu’est-ce qui nous parle vraiment dans les causes que nous portons ? Et si nous reprenions le temps de nous reconnecter à nos peurs, à nos espoirs, à nos angoisses sincères quand on se lance sur un nouveau projet ? Peut-être n’y mettrions-nous pas la même énergie, la même intention.

Les Youth Hacktivators n’ont d’ailleurs cessé de le rappeler pendant ces trois jours « nous voulons voir vos vulnérabilités, nous sommes prêts à les accueillir et à vous aider à avancer. »

Ne plus avoir peur de la radicalité

Cette expérience a également représenté pour moi un véritable flashback. Il y a maintenant 7 ans, j’ai eu moi aussi l’opportunité de représenter le groupe des jeunes lors de la conférence internationale de Rio+20. Voir le groupe des Youth Hacktivators s’exprimer, m’a rappelé la vigueur de mon engagement de l’époque et l’énergie qui me portait, mais surtout la puissance que cela me donnait. Je me suis rendue compte que malgré moi, en 5 ans seulement, face à la complexité du quotidien et des sujets, face aux échéances et au nom du « réalisme », j’avais perdue de mon audace.

Pourtant si je ne retiens qu’une chose de cette expérience c’est qu’aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de radicalité. Il est temps d’arrêter d’en faire l’apanage de la jeunesse et de se la réapproprier, de cesser de la voir comme un danger ou une naïveté et de la voir enfin pour ce qu’elle est : la seule réponse possible. Face à l’ampleur des défis qui s’imposent déjà à nous (car oui le changement climatique, les migrations de masse, la disparition de la biodiversité ne sont plus des visions théoriques, mais bien des réalités extrêmement pratiques), nous avons besoin de solutions radicales… et collectives.

Le collectif évidemment comme la clé de voute de cette révolution. Car c’est grâce à la diversité de nos talents humains et techniques, de nos passions et de nos rêves que nous pourrons nous faire assez confiance pour faire le grand saut : réécrire notre business modèle, abandonner notre produit star, changer notre mission, changer notre culture d’entreprise et notre organisation en profondeur. Les compétences sont partout si on est prêt à les voir et surtout à les écouter. Annonceurs, agences, institutions et citoyens, voilà notre grand défi pour les années à venir : saurons-nous réapprendre à entendre l’autre dans son talent et à nous faire assez confiance pour oser tout changer ?

Car, qu’on se le dise, le risque aujourd’hui c’est d’éviter la radicalité plutôt que de l’envisager, c’est de se satisfaire de peu quand nous avons besoin de beaucoup.

Claire Bourrasset

PS : un grand merci à Enactus qui nous a aidé à recruter ces jeunes venus de toute la France et les a accompagnés durant ces trois jours ; et à L’équipe Pixelis pour ce bel événement qui ouvre la voie à bien des possibles…

Pixelis

Une agence de branding indépendante et certifiée B Corp, une agence créative au service de l'engagement des marques, une agence libre et ouverte.

Claire Bourrasset

Written by

Réinventer le monde grâce aux marques avec poésie, force et passion. #conspiratricepositive #strategicplanner #rêve #émotions

Pixelis

Pixelis

Une agence de branding indépendante et certifiée B Corp, une agence créative au service de l'engagement des marques, une agence libre et ouverte.