JavaScript, des pages web aux logiciels

Eric Burel
Apr 23, 2019 · 4 min read

Les bases — Épisode 1

JavaScript, un langage pour dynamiser les pages web, mais pas que

Dans un monde hyper-connecté, le web est à la mode. Du point de vue des développeurs, cela signifie un gain d’intérêt massif pour le langage JavaScript, le seul langage universellement reconnu par les navigateurs web.

Selon la Developer Survey 2018 de Stack Overflow, 69.8% des 100 000 développeurs interrogés sont des développeurs JavaScript. Deux choses à retenir : il y a de l’avenir pour le JavaScript, et la compétition est rude.

Mais pourquoi un langage autrefois cantonné à animer des menus et ouvrir d’odieux popups est-il devenu le sujet de toutes les conversations ?

JS, roi des langages ?

Les révolutions Node et Angular

Deux révolutions sont venues bouleverser le petit monde du JavaScript ces 10 dernières années. La première, c’est Node.

Suite à la sortie du moteur V8 de Chrome, il est devenu possible d’exécuter du JavaScript à très grande vitesse. Et qui aime la vitesse, sinon les développeurs backend qui doivent créer des serveurs capables d’alimenter instantanément en données, fichiers et pages web des milliards d’internautes ?

C’est ainsi qu’en 2009 est né Node.js, un environnement d’exécution destiné à faire tourner du JavaScript non plus seulement dans le navigateur, mais sur n’importe quel serveur ou machine. Cela a attiré des développeurs autrefois peu familiers du JavaScript et a permis de faire connaître ce langage auprès de tous.

La deuxième révolution, c’est AngularJS, le framework frontend de Google. A une époque où les développeurs n’en pouvaient plus de lutter contre les éléments pour produire du code JavaScript de qualité, avec jQuery pour seul ami, Angular représentait une véritable lueur d’espoir.

Ce regain soudain d’intérêt pour le JavaScript a apporté un nombre incroyable d’innovations. Aujourd’hui, le frontend, c’est-à-dire l’interface graphique d’un site web, n’est plus une simple couche visuelle.

Vers des logiciels en JavaScript

Il est possible, sans serveur, de créer de véritables applications aussi puissants que des logiciels natifs. Et l’avantage des technologies web est de rendre ces applications accessibles partout dans le monde, sur ordinateur, mobile, tablette, casque de réalité virtuelle et autres Smart TV, dès lors que ces appareils disposent d’un navigateur web moderne.

D’où l’apparition de plus en plus de plateformes SaaS, Software as a Service, des quasi-logiciels disponibles gratuitement ou sur abonnement dans le navigateur.

La suite bureautique de Google est accessible partout dans le monde grâce au JavaScript

Le développement frontend produit désormais une grande partie de la valeur perçue par l’utilisateur et devient un véritable enjeu stratégique pour les entreprises.

Des full-stacks JavaScript grâce aux stacks full-JavaScript

Le JavaScript reste en priorité un langage frontend, mais pas que, bien au contraire. Les frameworks permettant de construire des applications et des sites web entièrement en JavaScript, backend y compris, foisonnent :

  • Node et ses frameworks (Express, Hapi, Koa, Micro…) pour des API et des serveurs rapides
  • Electron pour créer des logiciels entièrement en JS
  • Next/Nuxt pour créer rapidement des sites web React/Vue
  • Gastsby pour générer des sites statiques en React
  • Meteor, et plus récemment Vulcan.js, pour des applications temps réel isomorphiques
  • Et peut-être un jour, votre propre framework !

Bref, il y a tout ce dont un développeur peut rêver en JavaScript.

Alors, prêts pour l’aventure ? La publication PointJS vous propose un ensemble d’articles sur tous les sujets du JavaScript, des principes de base jusqu’aux dernières librairies à la mode. Et en français, s’il vous plaît.

pointJS

Du JS, en français, un point c’est tout.

pointJS

Du JS, en français, un point c’est tout. Une idée d’article ? Contactez-nous : pointjs@lbke.fr

Eric Burel

Written by

French entrepreneur and developer that loves JavaScript, GraphQL and Python— www.lbke.fr

pointJS

Du JS, en français, un point c’est tout. Une idée d’article ? Contactez-nous : pointjs@lbke.fr