Airbnb : vers l’introduction en bourse ?

Fondée en 2007 et lancée en 2008 par Brian Chesky et Joe Gebbia, basée à San Francisco, Airbnb est la plateforme payante de location et de réservation de logements en ligne la plus connue du marché. Airbnb fait partie des licornes les plus attendues sur les marchés boursiers. Son introduction en bourse a déjà été repoussée à plusieurs reprises, mais selon les annonces de Brian Chesky elle devrait avoir lieu en 2019.

Fondateurs

Présentation de Airbnb

Un soir de 2007, Brian Chesky alors à la tête d’une agence de design et son colocataire au chômage Joe Gebbia, apprennent que leur loyer va augmenter. Pour garder à tout prix leur appartement de San Francisco ils se mettent à chercher une solution. L’idée viendra lorsque lors d’une grande conférence qui avait lieu à San Francisco, tous les hôtels affichent complets. Ils créent alors airbedandbreakfast.com et proposent aux conférenciers ne trouvant pas de chambres pour la nuit de venir dormir chez eux sur un matelas gonflable avec un petit déjeuner offert. L’offre séduit trois personnes et cela leur rapportera 1 000$.

Brian Chesky appelle alors son ancien colocataire Nathan Blecharczyk pour les aider à monter un site internet attractif. Après avoir trouvé de l’argent par l’intermédiaire d’une vente de boites de céréales aux visages de Barack Obama et John McCain lors d’une convention démocrate, ils lancent enfin la plateforme. Les grands investisseurs américains s’intéressent à ce projet et Airbnb lèvera 120 millions de dollars en 4 ans.

Malgré beaucoup de problèmes, notamment légaux, Airbnb poursuit son développement fulgurant :

  • La plateforme a réussi à dégager son premier bénéfice annuel en 2017 selon Reuters, avec un chiffre d’affaires annuel de 2,5 milliards de dollars dont 1 milliard lors du dernier trimestre de l’année.
  • Airbnb est aujourd’hui basé dans 191 pays, près de 65 000 villes et compte plus de 3 millions d’offres sur la plateforme.
  • Plus de 12 millions de réservations ont été enregistrées pour l’année 2016.

Des problèmes légaux

Si le succès de Airbnb est sans appel, son chemin n’est quant à lui pas tranquille. En 2011, les dirigeants ont été pris au dépourvu lorsqu’un hôte découvrit son appartement saccagé lors d’une location. Ils n’avaient pas pensé à s’assurer contre ce genre de risques. Après cet épisode ils décident de travailler avec la compagnie d’assurance Lloyd’s qui couvre les hôtes à hauteur d’1 million de dollars maximum.

Beaucoup d’hôtels se plaignent de Airbnb en dénonçant une concurrence déloyale. Plusieurs abus ont été observés et les grandes villes ou les pays comme la France font désormais la guerre aux profiteurs du système. En France c’est la loi Elan qui prévoit déjà des amendes de 5 000 à 10 000 euros pour les hôtes qui n’enregistrent pas leur logement aux communes qui l’exigent ou à ceux qui ne transmettent pas le nombre de jours maximum de locations meublés qui est de 120. Le projet de budget 2019 prévoit des amendes allant jusqu’à 12 500€ pour les hors-la-loi.

A New York c’est le maire Bill de Blasio qui fait la guerre aux profiteurs. Il a instauré un arrêté qui oblige la société à fournir les noms de tous les hôtes et toutes les transactions qui sont effectuées via la plateforme. En cas de non-respect de cet arrêté une amende sera infligée à chaque logement concerné à hauteur de 1 500 dollars.

Les derniers chiffres publiés : l’IPO se rapproche ?

Lors de sa dernière levée de fonds en mars 2017, Airbnb a récolté près d’1 milliard de dollars valorisant à 31 milliards de dollars. Il y a une semaine Airbnb annonçait avoir réalisé un chiffre d’affaires d’un peu plus d’1 milliard de dollars pour le troisième trimestre 2018 (environ 881 millions d’euros), permettant à la société de rester rentable pour l’année 2018 et continuer sa progression après avoir dégagé ses premiers bénéfices l’année passée.

C’est notamment grâce à des marchés émergents que Airbnb a pu atteindre ce chiffre d’affaires. Des grandes villes telles que Pékin et Mexico ont notamment apporté beaucoup de clients. Les petites villes et la ruralité sont également des axes que la société souhaite développer dans les mois à venir. Airbnb ajoute également régulièrement sur sa plateforme des résidences de luxe. La stratégie de l’entreprise est de diversifier le plus possible ses offres pour attirer tous types de clients.

La société a annoncé qu’elle intégrerait bientôt un service de réservation de vols en ligne, ainsi que des guides de voyage et de restauration, ce qui complétera l’expérience de voyage et propulsera la société à de nouveaux niveaux.

Selon Morgan Stanley, Airbnb devrait enregistrer 140 millions de nuitées en 2018 dans les Etats-Unis, en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, et 150 millions en 2019. L’objectif à terme, serait d’enregistrer 1 milliard de voyageurs par an d’ici 2028.

L’entrée en bourse est toujours attendue en 2019, mais un point d’ombre reste encore à éclaircir puisque Airbnb n’a toujours pas recruté de nouveau Directeur Financier depuis le départ de Laurence Tosi en février 2018. Ce poste est essentiel pour une possible IPO. Hormis ce problème à régler, Airbnb a toutes les cartes en main pour réussir son IPO.

Retrouvez nos opérations sur www.pre-ipo.com