Méthode de maturation des idées

Rien de tel qu’une balade pour se maturer les idée

🇫🇷 ➡️️ 🇬🇧 Ideas Maturation Process

Prototypers invente et explore des concepts business et technologiques, par le biais d’articles, de prototypes et de lancements d’activités. La méthode de maturation des idées est un des concepts explorés.

Cet article est une ébauche de méthode qui sera affinée au fur et à mesure de nos autres explorations. C’est également le début d’un cheminement qui pourra transformer cette idée en produit. Extrêmement méta ;)

Arrêtez de réfléchir et agissez ?

Pourquoi les idées auraient-elles besoin d’une méthode de maturation ?

Il est bien connu qu’elles ne valent rien et que seule compte l’exécution ! Cette conception, issue de l’univers des startups, a le bénéfice d’inciter à l’action, mais elle introduit un risque de confusion entre rapidité et précipitation.

Que ce soit dans le contexte d’une startup, d’une grande entreprise, d’une association humanitaire, ou d’un atelier d’artiste, une nouvelle idée a besoin d’être renforcée pour ne pas être dénaturée par les biais naturels des organisations pour le chemin de moindre effort, l’inertie et la mode.

Une nouvelle idée est d’abord une question

“Si on faisait de la relation client en Réalité Virtuelle ?”. “Si on permettait aux étudiants d’Harvard de se connecter entre eux de manière sécurisée en se basant sur leur email @harvard.edu ?”. “Comment découvrir et faire connaître des Groupes Workplace Inter-Entreprise ?”. “Si on groupait nos explorations d’idées dans une méthode de maturation des idées ?”. Une nouvelle idée intervient quand notre expérience nous amène à envisager une nouvelle façon de tirer partie d’un contexte (technologie, société, ressources) pour parvenir à un résultat.

Une idée mature est une mission

La réponse à une question peut être immédiatement une startup. L’une des questions susnommées est à l’origine de Facebook. Le succès instantané du produit minimal que Mark Zuckerberg a pu lui-même développer et mettre en ligne en quelques semaines lui a donné les moyens et le temps d’affiner une vision et une mission remarquable.

Mais toutes les questions ne peuvent pas trouver de réponse immédiate et optimale dans un produit minimal. En tentant de répondre à la question “Si on faisait de la relation client en Réalité Virtuelle ?”, on découvre d’abord qu’il n’existe pas de technologie grand public pour projeter un humain en live dans un univers de Réalité Virtuelle (qui l’eût cru ?). Et que la Réalité Virtuelle souffre d’une faible récurrence d’usage à cause d’un panel offre de contenus trop réduit. En fonçant tête baissée, on risquerait de trouver une solution à ces problématique (ça serait pas mal), mais d’en rétrécir dramatiquement l’impact en ne l’appliquant qu’à la relation client (ça serait dommage, même si c’était la question initiale).

Encore un qui n’a pas appliqué la méthode de maturation des idées #LaPeurFaitVendre

Le but de la méthode de maturation en cours de mise au point par Prototypers est de définir un cheminement efficace de la question initiale à une mission qui équilibre de manière optimale faisabilité, viabilité (selon les ressources identifiées comme disponibles ou accessibles) et impact (selon les objectifs fixés) du projet.

Formellement, la mission présente le niveau de compréhension de l’écosystème “attaqué”, décrit la place et l’expérience du produit “cible” et prévoit les prochaines étapes à franchir.

Marche avec moi, chère idée.

Le cheminement de l’idée

L’inspiration

Avant la question, il y a l’inspiration. L’inspiration ne se situe pas tant dans les expériences vécues, les contenus consultés, les personnes rencontrées, que dans l’état d’esprit avec lequel on accueille cette matière première des idées. Nous tâcherons d’y revenir régulièrement en publiant des articles sur des choses qui nous inspirent, mais la base est certainement d’adopter une posture interrogative et critique face aux ressorts des produits et services qui nous sont “vendus”, de ne pas hésiter à penser des énormités que l’on n’oserait pas dire tout haut, et de suivre le fil de pensées apparemment absurdes.

On se met ainsi en situation d’imaginer des célébrités Snapchat rencontrant leurs millions de followers en Réalité Virtuelle. Absurde ? peut-être. Fun ? Sûrement. Possible ? Voyons voir.

La question

Vient ensuite la question, traitée plus haut, qui guide l’exploration mais ne doit pas restreindre la réflexion.

L’exploration de l’écosystème

L’exploration active de l’écosytème commence par sa définition. Quelles sont les plateformes technologiques de cet écosystème ? Quels sont les produits/services concurrents/partenaires ? Qui vend quoi ? Qui achète quoi ? Une quantité d’information conséquente est probablement accessible sur le web et les réseaux sociaux. La rencontre avec des experts et talents de tel ou tel secteur peut également être très bénéfique à cette phase d’exploration active. Le but est de se forger des convictions sur l’évolution d’un secteur et d’une technologie pour justifier le positionnement stratégique du projet. Cette exploration est aussi une source d’inspiration, qui pourra amener à ajuster la question initiale ou à identifier d’autres questions.

La modélisation

En parallèle de cette exploration s’engage le travail de modélisation. Les modèles sont des hypothèses de chaîne de valeur construites en combinant clients, fournisseurs, partenaires, produits, services, ressources et objectifs pour répondre à la question initiale. Le but de la modélisation est de tester des variations lourdes sans a priori puis d’affiner les pistes qui semblent pertinentes. Chaque modèle est l’ébauche d’une mission, et les différents modèles sont analysées selon :

  • La probabilité de réalisation des prévisions sur l’écosystème
  • La faisabilité et la viabilité (face à des hypothèses de ressources)
  • Le potentiel d’impact par rapport aux objectifs fixés

Avant d’aboutir à la mission “LiveHumanVR, la présence réinventée”, qui est une approche de mise en relation d’utilisateurs acteurs et spectateurs en Réalité Virtuelle, nous avons évalué les approches BtoC (service de mise en relation de marques avec leurs client en Réalité Virtuelle) et BtoB (service de conférences internes et commerciales innovantes). Ces approches ne sont pas forcément abandonnées à tout jamais, mais, à faisabilité égale, elle nous ont paru moins en phase avec l’évolution de l’écosystème et moins impactantes (quoique probablement plus viables sans ressources externes).

La mission

Un modèle positionnée dans un écosystème crédible, faisable, viable et présentant un potentiel d’impact conforme aux ambitions du porteur de projet peut être détaillé dans la rédaction d’une mission (traitée plus haut). Ce n’est pas le “meilleur” modèle qui devient une mission. Un cheminement de maturation peut aussi bien mener à plusieurs missions qu’à aucune mission.

Des prototypes comme outils de mesure

Le cheminement de maturation d’une idée pourra lever des questions auxquelles ne pourront répondre ni les contenus disponibles en ligne, ni les experts du secteur interrogés.

Des prototypes de formats variés peuvent alors être conçus pour apporter une réponse concrète à une question précise.

  • Modélisation économique permettant d’évaluer le potentiel d’une maquette selon différentes hypothèses
  • Maquette créative permettant d’approfondir l’angle narratif et visuel d’un produit
  • Développement minimum permettant d’évaluer la pertinence et faisabilité d’une idée technologique
  • Produit minimum en pré-lancement permettant d’évaluer l’attractivité d’une maquette créative pour une cible
  • Produit minimum viable permettant d’évaluer l’attractivité et le pouvoir fidélisation d’un produit pour une cible

L’idée LiveHumanVR est basée sur une projection 2D “low tech” que nous n’avons pas encore testée. Un développement minimum permettra de valider (ou d’invalider) cette clef de voûte de la mission.

Vous pouvez aider le cheminement de ce projet si…

Vous travaillez dans le conseil et/ou avez déjà approfondi la notion de maturation des idées dans diverses organisations, et pouvez nous apporter vos remarques et éclaircissements sur l’état de l’art et les besoins du marché.

Vous connaissez des livres, publications, outils de référence à nous recommander sur le sujet.

Vous avez une idée et souhaitez la faire cheminer avec nous pour tester notre méthode.

Commentez cet article, suivez nos publications et contactez-nous !

TLPL* : Quitte à explorer des idées, Prototypers explore l’idée d’une méthode de maturation des idées. Nous avons aujourd’hui une ébauche de méthode “Inspiration / Question / Exploration de l’écosystème / Modélisation / Mission”, avec la possibilité de mettre en place un prototype à chaque moment du cheminement pour répondre à une question précise.

*Trop Long, Pas Lu

Prototypers explore les technologies prometteuses et les secteurs d’activité en transformation pour dénicher de nouvelles idées et leur offrir attention, travail et ressources.