Education et liberté numérique

Comment bypasser les besoins et l’UX!

Pascal Kotté
Mar 11 · 11 min read

Le cas Teams et Microsoft Education en Suisse romande…

Les GAFAM offrent des solutions gratuites, pour les écoles et centres de formation…

Et pourquoi?

Bon ce n’est pas compliqué à deviner, cela s’appelle : “Occuper le terrain en premier” en termes stratégiques…

Apple s’est bien débrouillé pour imposer ses équipements dans le monde éducatif en Suisse.

Et Microsoft, n’est pas en reste:

On ne va toutefois pas te faire cadeau des logiciels Microsoft Office installés sur ton ordinateur! (Mais bien moins cher)

On déploie alors l’artillerie lourde, lobbying politique? Et on gagne:

Sauf que les solutions “gratuites” proposées peuvent s’avérer “lourdes” à la mise en oeuvre.

Or tous les enseignants ne sont pas des “digital natifs” et encore moins des “experts numériques”. Il leur faut des solutions à la fois simples, utiles et éthiques (Par exemple, qui ne va pas exploiter leurs données personnelles où celles de leurs élèves, comme c’est actuellement le cas avec http://whatsapp.kotte.net)…

Alors on fait quoi?

Option 1: Délai, 2 à 3 ans…

On met en place ou on soutient des associations existantes, pour assurer un travail de fond pour explorer des solutions libres et des hébergements “éthiques” et “responsables”? Cela veut donc dire mettre à la disposition de ces associations des hébergements dans les data-centres cantonaux, des heures d’ingénieurs systèmes, d’intégrateurs et DEVOPS.

Mais en priorité et immédiatement

L’UX! UX= User eXperience: Deux UX designer expérimentés dans chaque langue, pour valider l’accessibilité, y compris par des handicapés, et des digital naïfs... Il faut donc fournir des heures d’enseignants, mandatés par leurs collègues pour explorer et sélectionner les solutions et briques numériques utiles pour leurs activités, et les tester avec les UX Designer.

Et en plus en profiter pour mettre en oeuvre un Open eID, libre.

Il est indispensable d’établir des collaborations avec les fondations et les associations d’informaticiens et/ou éthiciens numériques existants, ayant la compréhension numérique “non commerçante”, pour proposer des solutions.

On évite les consortiums associatifs d’organisations lucratives, qui n’ont de “non-profit” que leurs statuts, mais pas leurs intentions profondes, genre “Digital Switzerland”, qui pourtant semblent tellement écoutée par nos élus…

Mais surtout une sensibilisation au fait que l’objectif est celui exprimé dans le PER: https://www.plandetudes.ch/web/guest/mitic/

Développer la connaissance de soi sur les plans physique, intellectuel, affectif et social pour agir et opérer des choix personnels.Prendre conscience des diverses communautés et développer une attitude d’ouverture aux autres et sa responsabilité citoyenne.Prendre conscience de la complexité et des interdépendances et développer une attitude responsable et active en vue d’un développement durable.

Ce qui est assez différent d’un bête apprentissage limité à utiliser des outils numériques… La différence entre l’école de la liberté et celle des esclaves?

Option 2: On n’a pas le temps, on va intégrer un truc déjà intégré…

Comme on s’est déjà planté avec des trucs “lourds” (Educanet et Educanet2) et du coup, pas vraiment exploité (en fait, un grand désert numérique), tout en ayant payé cher pour l’avoir, on va finalement opter pour une solution “plus standard” et globalement déjà bien établie sur le marché… Microsoft Education, ils sont implantés partout dans le monde, plusieurs langues et tout, donc on ne peut pas se tromper, cette fois… Et ils sont en Suisse désormais, tout va bien, super pote avec Swisscom.

Surtout qu’en plus c’est “pratiquement” gratuit!

En fait, en renonçant aux logiciels bureautiques installés de MS-Office, pour se contenter des versions “en ligne” (web) c’est totalement gratuit, et avec un nombre illimité d’étudiants… C’est tentant!

Délai pour arriver à le rendre opérationnel, finalement? 2 à 3 ans? J’en entends parler depuis quoi 2019, ou 2018?… Rentrée 2021!

Microsoft 365 et Teams pour Education

Retour d’expérience avec l’ISEIG

On a activé les modules Education “gratuit” depuis début 2019. C’est avec Teams que les difficultés arrivent le plus. Or pour assurer les urgences Covid, Teams est le module pour faire des sessions de classes à distance…

Tu actives Teams et tu appliques la “politique livrée par Microsoft”, pour une école de formations continues et d’apprentissages, avec des adultes ou des ados avancés comme élèves, on a pris l’option “école supérieure”. Aïe, cela permet de créer librement des équipes et des canaux privés, et va mettre un bazar monstre dans une création de groupes totalement hors de contrôles, avec des noms parfois pas très explicites… Ingérable !

Pas grave, on va appliquer la politique préconfigurée et proposée par Microsoft pour une école primaire et secondaire (avec des enfants), et cela devrait permettre d’assurer un meilleur contrôle… Ah, non! Ils peuvent créer tranquillement et par défaut tous les groupes qu’ils veulent, avec des canaux privés, sans leurs enseignants. Bonjour “Minecraf-pirate” et “taper-toto” dans des espaces “hors de contrôle” par des adultes…

Il est vrai que les US, c’est le pays de la liberté, de pouvoir s’acheter une 22 long rifle à 12 ans… Mais pas de boire de la bière avant 21 ans…

Bon et bien il faut customiser l’installation pour “limiter” la création des équipes à un groupe déterminé. Et cela doit passer, par un script Powershell spécifique dans Azure, la grosse usine numérique (le Cloud Microsoft) qui héberge 365, qui inclus Teams…

Et non, ce n’est pas juste une option dans “Teams admin”!

C’est pas fini… SSO, c’est quoi?

Ensuite, tu veux connecter tes enseignants, qui ont un compte dans ton office 365, enfin Microsoft 365 maintenant, car cela dépasse le cadre “Office”… Tes enseignants, qui ont déjà un compte “Microsoft” dans ton organisation administrative, tu ne vas quand même pas leur demander de devoir se loguer avec un autre identifiant pour se connecter dans la partie école?

On a séparé la partie école avec les étudiants de la partie “administration”. Pour ceux qui suivent un peu des standards comme ISO 27011, cela se fait (on en donne des formations à l’ISEIG).

Alors Microsoft, vante et propose d’utiliser ses solutions Azure pour permettre d’avoir un seul compte pour accéder en toutes sécurités à multiples ressources. C’est cela le SSO: Single Sign On (une seule identification).

Oui, c’est prévu dans Teams: Tu peux “inviter” un compte “externe”.

Il faut aller modifier deux ou 3 options dans des coins un peu planqués sur M365 et Azure Active Directory, mais tu peux le faire!

Alors tu dois faire attention, quand tu fais une conférence (une session de classe à distance), pense à revenir dans le “tenant” (domaine) où tu l’as créé avant de l’ouvrir avec son “lien URL de 2 km”. Car sinon, si tu es vu “externe”, Teams ne sait plus qui tu es, tu passes alors en “salle d’attente”, de ta propre classe! Tu es alors content d’avoir gardé “whatsapp” (que c’est mal!) pour demander à tes élèves d’avoir l’amabilité de t’accepter dans ta propre classe!

Cela les fait bien rigoler, en général…

Mais en plus: Le prof “invité”, il ne peut pas non plus créer de classe, ni créer de canaux privés, ni inviter des élèves!

Oui il faudrait en fait intégrer tous les alias emails que l’on veut pouvoir rendre “propriétaires” de classes, dans le même “tenant” Teams (c’est à dire dans le même espace locatif, mélangé avec la partie administration, que les bonnes pratiquent recommandent de séparer…)

Et du coup, le canton de Fribourg, pour rendre “la chose” exploitable, ont créé un seul “tenant” avec moultes alias (domaines) associés, pour 65'000 comptes, avec toutes les écoles dans le même (mais en masquant les groupes, pour ne pas passer en mode panique devant la monstre liste). Et c’est une customisation développée spécifiquement pour lancer la création “contrôlée” et supervisée d’équipes (groupes) Teams…

On comprend mieux les 2 ans de préparations nécessaires…

Ou bien, on va devoir leur créer un second login, dans le 2nd “tenant”… Et adieu les beaux principes de SSO!

Et du coup, c’est encore plus compliqué pour les enseignants! Ennuis au carré…

Mais, si vous n’êtes pas “satisfait” de la solution comme elle est, et bien vous pouvez demander que Microsoft l’améliore… Alors l’équipe de support qui vient de vous confirmer que ce que vous souhaiteriez pouvoir faire n’est pas possible car pas prévu “By Design”, va vous transmettre un lien pour aller “exprimer” votre souhait… Via uservoice: microsoftteams.uservoice.com

Alors je te recommande comme moi, d’exiger à chaque fois, que le support Microsoft fasse cette opération à ta place, car toi, tu n’es pas rémunéré pour aider Microsoft à améliorer leurs produits. Demande-leur de le faire en anglais, ce sera plus efficient… Et de te transmettre le lien vers la fiche pour aller y voter en masse (et vérifier que cela a été fait!)…

Et pour voter, il faut t’identifier… Via ton email, un identifiant Facebook, ou Google…

Mais pas Microsoft!

Sans déconner Microsoft, c’est une blague?

J’ai l’impression de me retrouver dans la même situation que 10 ans en arrière, avec Symantec. Ils ont mal fini Symantec… Donc personne n’a songé à faire un “uservoice” avec des solutions Microsoft? C’était trop complexe? Ou de fournir à “uservoice” des développeurs pour leur coder l’interface “login Microsoft” même gratuitement? Tous les développeurs pas dispos, ils essayent de debugger Teams, M365 et Azure…?

Voici les premiers: Mais la liste va grandir, grandir…

Alors il y a des “améliorations” de conceptions, ou bugs en fait! Mais considérés “By Design” par Microsoft, et donc, il faut faire des “feature requests” pour les faire corriger! (Merci de rejoindre et souscrire)

Cela c’est pour que les profs invités puissent bosser!

Surtout quand ils ne sont qu’invités externes… En évitant de devoir leur créer un compte dans chaque école.

Integrate two tenants for education purpose. — Microsoft Teams UserVoice (Case #:24273817)

SSO (Single Sign On), cela fait plus de 20 ans qu'on en parle, mais avec Teams/365, il faut y renoncer? Et je semble être le premier à dénoncer cela? Pour palier à cela, un seul tenant a été créé pour gérer les 160 établissements scolaires sur Fribourg. Et des customisations pour masquer les autres classes, pour éviter une seule liste de milliers de classes... Une belle remise à plat de 40 ans d'histoire informatique!

Et si on planifiait un meeting? Pas en tant qu’invité!

Allow Guests to schedule Private and Channel meetings — Microsoft Teams UserVoice (Case #:24368218)

Solution alternative:
Vous pouvez bien, planifier une réunion depuis l'onglet "Calendrier" et seul les membre du canal privé recevront l'invitation et pourront participer
Dans l'application Teams, sélectionnez votre canal privé et cliquez sur les trois points (points de suspension) pour étendre le menu d'options. Cliquez sur "Obtenir une adresse e-mail"Lors de la planification d'une réunion depuis l'onglet "Calendrier", placez l'adresse du canal dans la liste des participants
Seuls les membres de la canal privé recevront l'invitation et / ou la verront dans leur vue de calendrier.

Et si le canal est privé, pas de planification de Meeting possible!

Support to host a meeting in a Private Channel — Microsoft Teams UserVoice (Case #:24368218)

Solution alternative:
Vous pouvez bien, planifier une réunion depuis l'onglet "Calendrier" et seul les membre du canal privé recevront l'invitation et pourront participer
Dans l'application Teams, sélectionnez votre canal privé et cliquez sur les trois points (points de suspension) pour étendre le menu d'options cliquez sur "Obtenir une adresse e-mail"Lors de la planification d'une réunion depuis l'onglet "Calendrier", placez l'adresse du canal dans la liste des participants
Seuls les membres du canal privé recevront l'invitation et / ou la verront dans leur vue de calendrier.
Cette option est maintenant en cours de révision, dans la page Microsoft Teams UserVoice et vous pouvez voter pour sa disponibilité via le lienSupport to host a meeting in a Private Channel – Microsoft Teams UserVoice

Je me retrouve en salle d’attente, de ma propre réunion?

Quand tu as “oublié” de revenir sur ton propre “tenant” (domaine) avant de lancer le lien de ta propre réunion (classe), tu te retrouves en salle d’attente de ta propre réunion!

TK id en attente… (Case #:24368429)

Ajouter un onglet avec un “form” dans un canal privé!

Quand tu es dans un canal Teams, tu peux créer un onglet “form” (questionnaire Microsoft), mais pas dans un canal privé? (Case #:24366980)

Au moment d'ajouter l'application, il y a une option More apps, si vous cliquez dessus, vous verrez Forms dans la liste des applications.

Modifier la description d’une classe (équipe)!

Et bien oui, seuls les administrateurs Teams du “Tenant” concerné pourront modifier la description d’un groupe une fois créé… Fallait pas se louper!

TK: Trouver le feature request, pas possible, je ne suis pas le premier à réclamer?

Et puis il y a les vraies propositions d’améliorations du produit (bon c’est un peu arbitraire, entre ce qui sera ici, ou vu comme un bug ou défaut, avant!)

Changes to Teams for distance teaching in a public school

Bon honnêtement, dans le truc demandé dessous, la grande partie est en fait disponible…

Par contre…

Planifier des co-animateurs ou autoriser la délégation de créer une réunion

En clair, actuellement, seul celui qui doit animer la “formation en distanciel” peut créer la réunion, et il en sera le seul “animateur propriétaire” et il devra “attendre” la séance pour déléguer des droits d’animations à un tiers, ou sinon, ouvrir les droits à tous… Mais tu ne peux pas créer une “séance” et en déléguer l’animation à un autre que “toi-même”!

J’ai classé ceci dans les améliorations souhaitables, mais franchement, je voulais mettre cela dans les “bugs notoires” ou défauts majeurs de conception!

TK.. à compléter

Conclusion

Chers élus, conseillers experts de nos nations et cantons, la prochaine fois, prenez l’option 1 et passer au moins en Open source, sinon au Libre, directement. Cela sera aussi compliqué, même budget, même énergie, mais au moins après, tu as un truc utile, exploitable, et dont tu gardes le contrôle…

Photo by Van Tay Media on Unsplash

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous !

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store