Atelier formation (animation):

Gouvernance partagée, vision et valeur

Définir sa raison d’être

Pascal Kotté
Dec 18, 2021 · 3 min read

C’est une formation, qui ne peut pas se faire en inter-entreprise. On pourrait organiser une formation pour apprendre à créer sa raison d’être, sa vision, ses valeurs, puis des objectifs… Mais pour faire une bonne formation, il faut qu’elle puisse “se vivre”. Alors du coup, cela je ne le fais qu’avec et dans une organisation: Entreprises, institution publique, association, fondation, activistes, collectifs…

On peut faire un atelier partiel sur une demi-journée, contribuer à un Weekend de motivation et de “team building” comme on dit maintenant, ou dédier une journée à une opération complète, d’éthique et de déontologie pour créer du sens collectivement, à ses propres activités, surtout en situations de crises, ou de remises en cause.

C’est le bon moment.

Mais en fait, si tu n’as pas une charte déontologique dans ton organisation, il n’est jamais trop tard pour bien faire, ce sera toujours le bon moment.

Ce qui n’est pas du tout une charte déontologique: Ce sont les “règles” affichées partout dans une entreprise, qui ont été établies par les fondateurs, qui définissent des “règles internes” de bonnes conduites. Elles reflètent les valeurs de leurs seuls auteurs, généralement les patrons de l’organisation.

Avoir le culot de prétendre “imposer” ses propres valeurs à un collectif, est soit de l’inconscience, soit une maladroite tentative de manipulations.

Les valeurs et la raison d’être d’une entreprise, à buts lucratifs ou pas, ne peuvent pas être imposées. Elles sont vivantes, portées par l’intelligence collective de toutes les consciences qui la compose, et même au-delà, à travers leurs partenaires, fournisseurs, clients… Il faut la revalider tous les 5 ans, à minima.

Un règlement interne peut être associé à un contrat de travail et conditionner un comportement, et même servir de base pour des sanctions.

Mais s’il est construit à partir d’une charte déontologique, établie par l’ensemble des membres du collectif, voir même, de la branche entière pour un métier par exemple. Alors, cela peut devenir un “serment”, les bases d’un réel et profond engagement, en plus de resserrer les rangs.

Mais il doit être porteur de sens, et de valeurs.

Photo by Sigmund on Unsplash

Et alors, il sera possible d’établir et construire des visions, puis d’établir des objectifs, pour progresser. http://callme.kotte.net

Par la suite, il est même possible de faire évoluer son organisation pour assurer une gouvernance partagée ou collaborative (ex. Holacracy). Au lieu de la limiter au rassemblement déontologique annuel, ou tous les 3 ans, 5 ans? Mais bon, mettre en place une charte éthique collective, c’est déjà un bon début.

Me contacter si intéressé par mettre en place une gouvernance horizontale dans son organisation.

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous !

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.