Réseaux sociaux, pour le meilleur et le pire

Marketing dicte: “Tu dois être présent dans les réseaux sociaux !”

Pascal Kotté
Aug 31, 2018 · 11 min read

Voici mon Fil rouge pour utiliser les réseaux sociaux, pour les nuls. En ajoutant que vous n’êtes pas nuls, vous êtes ‘ignorants’, et cela peut se soigner ! Ou pas ! Cela dépendra de vos envies et motivations…

Mais d’abord, on discute du pourquoi dois-je être actif sur les réseaux sociaux ? Ensuite on verra comment y être !

Image source: evernes.com

Tu dois être présent sur les réseau sociaux, c’est un impératif de notre nouvelle humanité numérique…

Vraiment ?

Ton activité est-elle à lancer, déjà établie, en baisse ?

Si tu ne te poses pas la question: Pourquoi ? Ou si tu ne poses pas cette question à ceux qui te le recommande, et que la réponse est du genre !

  • C’est un MUST ! Il le faut !
  • Tu veux pas devenir obsolète ?
  • C’est dans l’air du temps… Il faut vivre avec son temps…
  • Il faut se développer et grandir ! Croître !
  • etc…

Alors, tu pars déjà très mal!

Tu souhaites donner une image de “modernité” à tes activités, ou bien tu n’as pas assez de clients/financeurs/suiveurs et tu as besoin d’étendre ton réseau pour faire connaître tes activités ? Tu as besoin de te faciliter la transmission d’information à ta communauté/tes clients/tes suiveurs ? Mais ont-ils tous un email ? Un compte Facebook ? Pitié, ne me parle pas de WhatsApp !

Le réseau social ne cible qu’une partie des personnes (50% ?), et ne doit donc pas être considéré comme le canal unique. Osez les médias papiers, radio...

Ne contribuez pas aux dictatures du numérique!

Non! Les personnes “amies” ou “inscrites” ne vont pas nécessairement voir passer la publication, et en fait, à cause de l’infobésité, cette tendance à l’accumulation de prospectus déchets numériques est en augmentation. Un courrier “papier” bien que plus coûteux, aura plus de chance d’être lu… C’est une fâcheuse tendance actuelle, de devoir faire de la répétition, et du multi-canal: Résistez, et ne le faîtes pas!

Réduire vos communications électroniques à un seul ‘post’ tous les 2 mois, avec des partages intermédiaires non “publiés” (sans publipostage newsletter), et uniquement quand des vraies occasions pertinentes de partages se présentent. Faire au besoin un résumé dans le bi-mensuel (Sauf invitation “event last minute”).

Lesquels?

Alors si je vous demande de lister les réseaux sociaux de votre connaissance?

  • Facebook
  • LinkedIn
  • … Il doit bien y en avoir une bonne dizaine d’autres, me rappelle plus…

Et Twitter? Ce n’est pas un réseau social ai-je déjà entendu!

Par Brian Solis and JESS3 — theconversationprism.com, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16290038

Mais si! Twitter c’est bien un réseau social, et le nombre de réseaux sociaux, dépasse les 1'000!

La sélection va donc nécessiter une analyse de votre métier, et de vos cibles.

Par exemple, si tu es photographe, Instagram est un MUST ! Si tu es vidéastes, pas sans YouTube, même si je préfère recommander ‘PeerTube

Je recommande vivement l’article de Stéphane Arrami: https://definitions-digital.com/blog/le-top-100-des-reseaux-sociaux-en-2018-partie-12

Bien plus complet que l’article Wikipedia :(

NB. Le fait de payer, comme sur LinkedIn, n’empêche tout de même pas de rester de la marchandise, en plus d’être devenu un client !

Et pour votre usage personnel, je vous recommande de vous inscrire ici, car c’est vraiment ‘libre’:

www.Diasporing.ch et d’y inviter vos vrais amis.

Avec Diaspora, c’est le réseau social “libre” et Peer-to-peer, (P2P, ce qui veut dire distribué. Ainsi, le POD (nœud) suisse Diasporing va s’inter-connecter avec les autres pour un total de près de 618'000 utilisateurs (sep 2018). Donc une goutte d’eau pour le moment !

Mais Diaspora a rejoint ‘the-federation’, avec 2'611'296 d’utilisateur, à ce jour:

Pour trouver un POD près de chez toi, mais tu peux aussi installer le tien:

Mais ce Diaspora, c’est uniquement pour votre usage, avec vos “amis”, pour le moment. On peut faire connaissance d’autres esprits éclairés, ou des illuminés...

Il y a aussi l’alternative libre à Twitter, qui est Mastodon: www.Tooting.ch

Dans un objectif marketing, il va falloir tout de même utiliser les plus usités, pour mieux se faire connaître ! Pour notre usage “de base” et minimaliste, nous allons prendre :

  1. Facebook
  2. LinkedIn
  3. Twitter
  4. Medium (même pas classé “réseau social”, alors que ses fonctionnalités de blog avancé et connecté en font un réseau social à part, avec plus de 200 Millions de visiteurs/jour, en déc 2018). cf. Medium

Ce dernier est surtout destiné à faciliter la rédaction d’une version longue, dont un résumé sera posté sur le site web, ou bien, sans site web, pour en “simuler un” directement sur une publication Medium. L’article sera aussi republié automatiquement sur Twitter, avec juste une case à cocher!

Comment?

  • Un compte personnel Facebook, et une page ‘business/marque/activité’, idem LinkedIn. (Rappel, les comptes ‘anonymes’ de personnes morales, ne sont pas autorisés, passible de bannissement…)
  • Un site web capable d’inviter les visiteurs à donner leur email pour recevoir la ‘newsletter’ ou mieux, à souscrire sans exposer son email (exemples: Publication sur Medium, Meetup…). Cela pourrait être une page Facebook/LinkedIn ou Google Business (mais proscrire les absurdités de types pages Local.ch ou similaires…).
  • Le site web DOIT permettre la création d’articles (blogs) ou news, afin d’assurer un refresh mensuel du site web. (Pas de changements réguliers sur le site, pas d’indexations fréquentes par les moteurs comme Gogol…). Le site web doit être en CC-BY et non © ! Enfin, au moins le Blog…
  • Un compte Twitter Corporate (personne morale), séparé de son compte twitter personnel, le cas échéant (sauf freelance/artisan sans marque):

Non, Twitter n’est pas une option, il ne faut que 10 minutes pour faire un compte, et ensuite, cela coûte 0 mn pour y publier tes machins…
C’est trop bête de s’en priver!!!

Le FIL ROUGE ci-dessous est une proposition “classique”, mais peut ne pas correspondre aux besoins, et je vous recommande de prendre un Conseiller Numérique avisé et expérimenté, et non vendeur ! (Nous ! www.ICT-a.ch).

Car entre groupes et pages, fermés, ouverts, et selon les réseaux sociaux, il existe de multiples combinaisons possibles. Nous partons d’une PME, ou Association, ou artisan/indépendant, ne souhaitant pas gérer une communauté, mais minimaliser les actions nécessaires pour assurer une “présence” de base sur les réseaux sociaux.

Une page Facebook corporate (pas de groupe), une page LinkedIn corporate (ou un groupe), un fil twitter (perso ou corporate), un blog connecté pour y rédiger des articles détaillés, un site web incluant une liste d’inscription et une notification par email (newsletter, compatible GDPR).

[Temps à investir] Ce fil rouge va prendre de 1 à 3 heures par occurrence, à répéter de 4 fois par mois, à une fois tous les 2 mois. (un par mois, c’est bien).

  1. Rédiger un article, un “post”, de préférence sur un outil qui assure un contrôle orthographique et grammatical (Libre Office ou WinWord, mais pas que) . Un truc utile, pertinent, et qui apporte quelque chose au lecteur!! Une invitation à découvrir ou rencontrer (events), organisé par soi-même ou fait par un tiers, mais que vous allez suivre (pour s’y croiser). Cela peut aussi être une simple republication d’un article ou un post existant, une sélection appropriée (curation), mais avec un petit commentaire pour expliquer cette sélection (en citant et informant l’auteur que l’on fait sa pub, et étendre votre réseau avec lui, si l’article est sous ©, bien souvent par ignorance, lui demander son autorisation pour reproduire, sinon en faire un résumé et inclure juste un lien. Ne faîtes pas la même erreur et publiez vos posts sous CC-BY ouvert à la rediffusion libre, avec obligation de mention de l’auteur).
    [Max 1h, 10 à 20 mn pour les speedy!].
  2. Faire un résumé de 1'000 à 3'000 caractères. [10–30mn] (Tu peux sauter cette étape si tu n’as pas de site web et utiliseras une publication Medium)
  3. Faire un résumé du résumé, 200 caractères. [10–20mn]
  4. Trouver et y inclure une de vos propres photos, une image libre (ou payée), ou une vidéo significative et pertinente. [10–20 mn]

Le plus dur est fait ! Reste 15 minutes pour publier…

  1. Poster l’article long sur un blog annexe (J’utilise Medium, qui automatise la republication programmée sur Twitter, j’évite les articles Facebook ou LinkedIn, mais ce sont des alternatives possibles), conclure avec une invitation à l’action (inscription sur la newsletter du site web pour recevoir résumés) [5–10 mn]
  2. Poster le résumé moyen sur le site web, avec un lien vers la version longue, et “publier” pour les souscripteurs de la newsletter associés au site web. (A ce stade, ne pas publiposter les articles secondaires (emailing), limiter cela aux plus importants, un résumé des 2 mois? [5–10mn]
  3. Copier/coller un résumé de ce résumé, mais avec un lien vers le site web: Via www.Kuku.io (une alternative plus simple et version freemium plus étendue que Hootsuite), et qui va poster sur LinkedIn et Facebook, aux bons endroits (d’autres sont possibles, se faire aider pour le mettre en place http://callme.kotte.net) [3mn]

C’est fini ! Enfin, presque…

Une fois la main dans l’engrenage…

Cela va varier selon les réseaux sociaux et l’année, et la source…

Sauf que maintenant, il faut suivre ces publications, et aller vérifier sur la page Facebook/LinkedIn s’il y a des messages à répondre, et des likes. Pour les messages Twitter, on peut activer les notifications par emails. Remercier les personnes qui ont fait les ‘like’ et leur proposer de devenir amis (si cela est pertinent, max 30'000 relation sur LinkedIn, et 5'000 initialement sur Facebook, mais cela a probablement été débloqué), et répondre aux commentaires, pas une fois par mois, mais dans les 48h… Donc, tous les jours, sans céder aux tentations de voir les statistiques, ni “Booster” avec une option payante, et surtout ne pas perdre du temps à regarder toutes les vidéos et les trucs partagés…

Bientôt des Bots animerons ces réseaux sociaux, boudés par les humains qui auront compris qu’il y a mieux à faire… Autres choses à faire de plus intelligent!! Mais des fois, il y a des trucs sympas… quand même…

Alternatives

C’est en fait un devoir civique! Essayer de promouvoir des supports diversifiés, classiques ou innovants, afin de ne pas soutenir plus encore la réduction des acteurs de la communication à l’ère numérique. L’ubérisation planétaire, liée à la capacité d’ubiquité de l’Internet, avait commencé déjà avec Google, et les GAFAM deviennent des outils “d’utilité publique” mais en restant privés, et privateurs.

Même plus besoin de “privatiser” pour se partager les gateaux des biens publics…

Si vous avez besoin d’acquérir rapidement des clients/prospects et qu’ils sont actifs sur le Net, en partant de pas grand chose ? Je crains que cela ne soit effectivement nécessaire... Mais évitez d’en abuser.

Venir vers moi pour discuter des alternatives plus libres, de partages d’activités et de rencontres, plus respectueuses des usagers, comme avec www.meetup.com, par exemple (nous rejoindre ici: http://LiN.tech4good.ch)

A se rencontrer avec plaisir pour en discuter, lors d’un de nos CoLearning? www.tech4good.ch

Ah ! Enfin des gens qui ont compris que Medium n’est pas un Blog “ordinaire” et que c’est d’abord un réseau Social, autour du partage d’idées, ou de thématiques ciblées: des flux d’intelligences.

PS. Les droits d’utilisation de ce support sont CC-BY-NC, ‘Non-Commercial’, mais cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas l’utiliser pour vos propres formations, ou autres activités rémunérées. Simplement, vous pouvez vous acquitter d’une contribution réduite au dixième du travail économisé, ou vingtième, ce qui vous semblera juste: http://iban.kotte.net avec la mention de l’url de l’article utilisé. Les contributions d’améliorations sont facilité en venant rejoindre l’association Quicklearn, pour éditer/compléter ces supports à plusieurs. http://callme.kotte.net

Les humains suivent le chemin de moindre résistance, et si tu lui demandes de faire une effort, pour te suivre, alors, il ne te suivra pas ! Sauf :

  • S’il a peur… Un grand classique!
  • S’il est amoureux de ton idée… Pas facile à déclencher!
  • Si tous les autres te suivent déjà… Effet panurge! C’est la mise en route qui est difficile, si tu n’obtiens pas les 15% de ta cible, tu feras flop…

Mais cela ne veut pas dire que tu ne dois pas tenter ta chance!

Voici les projets alternatifs, déjà morts :

  • Kohero né en 2018, mort en 2019!
  • Lemaneo né en 2012, mort en 2015!
  • possibl, cherchait repreneur! Pas trouvé…
  • TK non exhaustif…
  • Entnest — en Béta depuis des années. Le problème est simple, l’humain n’a pas les moyens d’aborder cette multitude de solutions, il n’a besoin que d’une seule app, et il a choisi Whatsapp… Ce qui est bien dommage! Cela deviendra peut-être le WeChat de demain… L’humain programmé et téléguidé!
  • TK…
  • Communecter une vraie solutions, de vraies alternatives. Mais il faut une communauté entière pour y entrer, pour ne pas s’y retrouver “seul!”.
  • Diaspora — membre d’un projet libriste, interconnectables (enfin!), TheFederation, vu ci-avant…
  • Tryngo.ch, une vraie très belle idée, qui envisage de passer open source.
  • Sic itur — J’ai testé et perdu 20 mn, compliqué, ne résistera pas, ou restera sur une niche très réduite…
  • https://www.alcove-19.com/ ? Ou Pas ? Bonnes chances…
  • TK…

Chez Cloudready, avec TransitionNetwork, on essaye de trouver comment tous les aider, à construire demain, ensemble…

Moi aussi, je rêve d’une prise de conscience, et de la réappropriation de toutes nos données, pour les libérer!

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous !

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.