Se créer un compte Google

C’est une bonne idée, car il y a pleins de trucs sympas !

Pascal Kotté
Dec 18, 2018 · 9 min read

Dans le cadre des CoLearning et des entraides numériques, www.intergen.ch voici la fiche pour t’aider à te créer ton compte Google.

source ? sais pas, je l’ai googlé !

Car en utilisant un Android et un compte Google, tu donnes la totalité de tes contacts, et de ta vie, dans le Bigdata de Google.

Si tu estimes pouvoir le faire en toute confiance, fais-le ! Si tu doutes et te poses des questions, alors ne le fais pas, ou fais-le avec prudence et conscience, en sélectionnant précautionneusement ce que tu vas exposer.

Quelques réflexions, puis les indications pour faire !

Questionnement

Il est clair que de disposer d’une base dans le Cloud de Google, ou iCloud, ou Microsoft, avec tous ses contacts, synchronisés sur tous ses appareils, smartphones, tablettes et ordinateurs, c’est quand même bien pratique !

Surtout les photos, toutes sauvegardées toutes seules… C’est cool !

Mais toutes les données sont donc collectées aussi par Google (ou Apple, Microsoft, c’est idem), qui récupère ainsi toutes les informations saisies sur tes contacts. Ils sont sous gouvernance américaine, avec une obligation légale de respecter des trucs comme le ‘Patriot Act’, qui ouvre donc grand l’accès à toutes ces données aux malades de la NSA (salut les gars) et leurs potes de la CIA et du FBI. Normalement, de façon relativement bien sécurisé pour éviter de laisser les autres cybercriminels y accéder, à condition de faire cela correctement (double identification par exemple)…

Ils vont quand même pas utiliser mes photos ? Ben si, au cas où ta photo de vacance comprendrait un terroriste recherché, comme E. Snowden !

Maintenant, si tu ne veux pas leur donner ces infos, ni ton propre téléphone portable, il est temps de te poser la question suivante !

Est-ce qu’ils ne disposent pas déjà de toutes ces informations ?

Évite de mettre les codes d’entrées d’immeuble et de Wifi de tes proches, ou d’autres infos confidentielles, connues de toi seulement. Mais pour le reste, adresses, téléphones, emails, lignes directes et mobiles, Gogol connait déjà…

Sauf si ce téléphone est réellement confidentiel et à sécuriser. Si tu bosses pour un établissement juridique, militaire ou sanitaire sensible, et tu disposes d’une ligne privée cryptée et non associée à ta personne. Il va te falloir “expliquer” à tes correspondants, de ne jamais, jamais, mettre ce numéro, dans un moindre Smartphone, sauf avec un code “anonymisé” (C’est machin) sur la moindre fiche contact ! (Bon courage… Je te recommande un contrat NDA, avec une peine/sanction explicite de 100'000 CHF de dédommagement, si ce numéro est placé dans une fiche ‘contact’ explicitement associée à ta personne)

Tes données, exposées par les autres…

Utiliser Gmail, ou leur pendant chez Microsoft, Apple et d’autres, pose les 2 soucis suivants:

  • Idem la NSA et Gogol, accèdent librement à toutes tes correspondances. Donc à ta vie entière quoi ! Y compris sur les emails supprimés. Si la NSA demande de les garder 12 ans, ils seront faussement effacés après 30 jours.
  • En ligne et indexés 24x7, y compris avec les tonnes d’emails archivés au lieu d’être supprimés, c’est une dépense énergétique aberrante, plutôt qu’un client de messagerie sur ton propre PC, que tu éteins quand tu ne l’utilise plus, et ne consomme plus rien… Mais le disque et les données peuvent devenir perdus, sans sauvegardes adaptées.

Et c’est plus difficile pour la NSA d’y accéder… Si tu utilises un OS Linux uniquement. Si tu es sur un Mac ou sous Windows, ils accèdent à tes données.

Moi j’ai fais le choix d’utiliser Gmail pour le pro bono, et Microsoft pour le pro. Et je vais probablement passer sur du libre pour C2N…

Tu fais avec ta conscience ! En connaissance !

Gmail est le moindre mal, comparées aux informations transmises par ton Androïd, ou ton iPhone, c’est moins pire, mais pas beaucoup mieux…

  • Tes déplacements, tes activités sportives, ou abusives, tes habitudes de vie, tes sessions ebanking même, tout est tracé, historisé, enregistré…
  • Tes centres d’intérêts, tes navigations électroniques, surtout si tu utilises Google Chrome… J’utilise Firefox en mode anonyme à la place, si besoin.

Mais cela, c’est la partie visibilisée : Il y a bien plus… (Article en anglais) Dont le contenu, à multiples épisodes, ne parle pas uniquement de Google, mais du Marketing consumériste et manipulateur…

Mais grâce à cela, ils devinent aussi de mieux en mieux ce que tu recherches, ou veux retrouver que tu avais déjà trouvé… Alors efficacité ou confidentialité ? Confiance ? Ou pas ?

Je n’ai rien à cacher ! Heu tu es sûr ?…

Grâce au Bigdata, et au Cloud, Google peut savoir si c’est à cause du restaurant de la veille, si tu es malade, ou pas ! Fantastiquement terrifiant… Car ce n’est pas une ONG bienfaisante, mais une multi-nationale commerciale !

Tu choisis un compte google, quand même !

Voir les conditions de Google en annexe ci-dessous.

Tu n’es pas obligé de te créer un gmail, même si Google va insister. Dans la plupart des services nécessitant un compte Google (exemple Ad Grants), tu vas pouvoir utiliser ton email comme “clef” d’accès à un compte Google, sans gmail (mais tu peux aussi avec).

  • On va te demander de vérifier que l’email est valide, et de fournir un mobile… Et c’est une bonne idée de le donner ce mobile (obligatoire de toute façon), car il sécurise ton compte par une double identification. Tu peux prendre celui d’un proche (mais à tes côtés, maintenant!).
Evidemment, tu dois pouvoir lire le contenu de cet email, qui recevra un code à usage unique !
  • Ouvrir ton email et récupérer le code à saisir.

Ce code à usage unique n’a pas besoin d’être conservé. Ne le note pas.

  • Ensuite c’est à ton téléphone d’être validé via un SMS.

La bienvenue chez Google, leurs services te seront bientôt accessibles… Tu pourras customiser les infos collectées et les réduire, relativement explicitement, ils se sont améliorés grandement Google, de mon point de vue.

Il s’améliore pour permettre des choix “éclairés” selon les demandes de la Loi GDPR en l’occurrence (Loi sur la Protection des données, notre LPD suisse, au niveau Européen).

Et tu peux détruire et clôturer ton compte et tes données. Toutefois si la NSA a décidé de te surveiller, alors, ils ne feront que semblant de les détruire, très, très probablement. En tout cas, c’est que je ferai si j’étais une autorité de surveillance, efficace…:
https://myaccount.google.com/delete-services-or-account

Destruction ou affecter l’accès à une tierce personne, en cas de “décès” détecté par une inactivité programmable de 3 mois à 18 mois.

C’est une recommandation aussi valable pour des “jeunes” personnes et non uniquement des personnes “âgées” !

Tu te crois immortel ?

Les Termes & Conditions de Google !

Changent au 22 janvier 2019, avec une délocalisation US, vers une relocalisation EU. Car Dublin, est en Europe, même après le Brexit.

Il faut dire, que les conditions sont plus favorables pour les utilisateurs, avec la GDPR, mais sur le plan juridique, cela ne change pas grand chose. Ceci qui sera toutefois probablement la raison évoquée, mais la mouvance US peut aussi donner envie de se distancier. Le fait de passer par l’Irlande, aide surtout Google à faire des économies d’impôt très substantielles.

Alors autant renforcer une présence sur la nation “économique”, y’a pas que la Suisse d’abord !

Mais pour les résidents américains, et hors Europe, la juridiction reste aux états-unis, cela n’est que les résidents d’Islande, du Liechtenstein, en Norvège, en Suisse ou dans l’Union européenne qui bougent. Je pense que c’est une bonne chose, et pour éviter à Google à devoir faire le grand écart entre la GDPR et la législation américaine, juste pas compatibles les deux. Aux USA, seuls les citoyens américains ont des droits à la vie privée ! Constitutionnellement…

Nous allons prochainement publier des modifications apportées à nos Conditions d’utilisation, qui sont susceptibles d’affecter les services Google que vous utilisez. À compter du 22 janvier 2019, les services fournis dans le cadre de ces conditions seront proposés par Google Ireland Limited au lieu de Google LLC. Notez également que nous sommes en train d’apporter des modifications semblables aux conditions d’utilisation de Drive, de Play, de YouTube et du service payant de YouTube. Pour consulter ces nouvelles conditions, cliquez ici.

Parallèlement, nous mettons également à jour les Règles de confidentialité de Google afin de préciser que Google Ireland Limited sera responsable du traitement de vos informations et du respect des lois applicables en matière de vie privée. Ces modifications prendront effet si vous résidez en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, en Suisse ou dans l’Union européenne (sauf indication contraire dans un avis de confidentialité propre à un service). Pour consulter nos règles mises à jour, cliquez ici.

Ces modifications n’affectent en rien votre utilisation des services Google. Rien ne change non plus concernant vos paramètres de confidentialité, la manière dont vos données sont traitées, ni les raisons de leur traitement comme indiqué dans les règles de confidentialité de Google. Toutefois, si vous n’acceptez pas ces modifications de nos conditions d’utilisation et de nos règles de confidentialité, vous pouvez choisir de ne plus utiliser les services concernés.

Si vous utilisez Family Link pour gérer un compte Google pour les utilisateurs n’ayant pas atteint l’âge de consentement, veuillez prendre le temps de leur parler de ces modifications.

Vous pouvez consulter et gérer vos données dans Google Dashboard. De plus, vous avez la possibilité de modifier à tout moment les paramètres de confidentialité et de traitement de vos données dans votre compte Google.

Rien !

Mais n’oubliez pas:

Le Cloud n’existe pas !

C’est jute l’ordinateur de quelqu’un d’autre !

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous !

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.