Comment être anonyme sur le Net ?

Une autre approche, plus simple et plus fiable !

Publier de façon anonyme sur l’Internet, est devenu très difficile pour des non experts techniques !

Ni nos dirigeants, ni nos multinationales, ne semblent avoir réellement envie de préserver notre vie privée !

Cela reste parfaitement possible de rejoindre le ‘Dark web’ et d’utiliser des réseaux et solutions tierces comme ‘Tor’ pour rester “invisibles”. Donc pour les cybercriminels, aucun soucis pour rester anonymes sur le Net !

Mais pour le ‘commun des mortels’ et un ‘simple utilisateur’ de l’Internet, que ce soit par un tracking de la part de nos GAFAM, ou bien par une surveillance massive, octroyée par nos gouvernants sous couvert d’apporter de la sécurité aux citoyens, qui n’ont de toute façon “rien à cacher” !

Seulement voilà

  • pour ceux qui dénoncent des abus, les alerteurs ;
  • pour apporter un témoignage personnel difficile et intime, afin d’aider les autres qui se retrouvent dans des situations similaires ;
  • pour publier une information dont la divulgation est illégale, selon le contrat de travail signé par le lanceur d’alerte. Surtout de la part d’une société qui bien souvent, place l’intérêt économique au-dessus de l’intérêt collectif ! Et dont les lois ne suivent pas toujours ni la logique, ni la déontologie humaine, mais des méandres de technicités juridiques souvent devenus absurdes ;
  • Pour partager une expérience “PRO” sans devenir un “Paria” vis à vis des employeurs potentiels ;
  • Pour témoigner contre des “méchants”, qui pourraient nous faire “du mal”, sans passer par du juridique, mais via des ‘brutes’;
  • Et pour d’autres raisons encore, parfois avouables…
Nous avons alors besoin de pouvoir “parler”,
en restant anonyme !

Et si vous croyez que la liberté de la presse, est une réalité établie :

Comment “publier” de façon anonyme ?

Notre proposition pour publier “Anonymement” sur ‘Quincamarre’ est simple. Nous utilisons le même principe utilisé par les “prestidigitateurs” de cette planète, qui ont remplacés la censure, devenue impossible avec le Net (quoique…), par l’infobésité, en noyant les informations importantes dans une masse bruyante d’informations futiles…

Comme par exemple le détournement des regards des més-actions de Trump, par une agitation de la “peur nucléaire” avec la Corée du Nord… Avec un rapide détournement vers le Venezuela, car on ne sait jamais, l’autre cinglé nord-Coréen pourrait bien tirer !

Le tiers, classique !

En passant par un journaliste, on peut faire savoir un truc, en demandant l’anonymat ! Certes, mais: La publication devient la propriété du journal et n’est plus libre de droits ! Et surtout, il faut que tes élucubrations l’intéressent ! (Une autre gouvernance spéculative, celle de l’audimat…)

Notre recette !

Constituer un groupe, de plus en plus nombreux, et partager tous avec le même identifiant ‘Google’, (ce qui est probablement interdit par les conditions générales) pour publier à plusieurs avec le même pseudo (Ou pas, on peut aussi publier sous son nom). Ainsi, impossible de certifier qui des membres a publié, d’autant plus difficilement que tous nos membres ne sont pas “visibles” ! Nous autorisons des membres à ne disposer d’aucun ‘compte social’, ou de ne pas rejoindre nos groupes “affichés”, en leur permettant d’utiliser le profil de “La Méduse”, afin de pouvoir s’exprimer en toute liberté et en tout anonymat. Nous autoriserions même des gens dont nous ne vérifierons pas l’identité… (Même pas peur!)

Comme le mentionne notre “impressum”, obligatoire en Suisse !

L’impressum (mention légale) est obligatoire pour un site web suisse, Alors voici: Raison sociale: “Quincamarre”; Adresse postale: Aucune; Statut légal: aucun; Téléphone: Pour quoi faire ? 
Directeurs de la publication et maîtres des fichiers : Ce site et les groupes associés sont co-gérés par tous ceux qui rejoindront le groupe Facebook, ou Google community, ou Medium éditeurs, et s’inscrirons sur cette liste Mailchimp auto-gérée, pour y rejoindre le 1er cercle.Comment accéder à la liste des membres de ce cercle ? Il faut y appartenir soi-même ! Cette liste disposera-t-elle des identités des personnes membres ? Même pas obligé, alias ou pseudo autorisés… Les membres publient eux-même signé par eux-même ou via “La méduse”. Tous les rédacteurs seront-ils dans nos fichiers ? Non !!!
Contact: info@quincamarre.ch (et on y répondra peut-être…)

Et bien, cet impressum est déjà très probablement illégal, et l’association www.CloudReady.ch, et surtout son président, qui fournie le support numérique et propose son identité pour masquer celle des membres de Quincamarre, prend quelques risques ! Mais le sigle du Canton de Vaud, où siège CloudReady mentionne:

“Liberté et Patrie”

Alors ? Chiche !

Le risque !

Évidemment, si l’un de nous publie des trucs “illégaux”, ou même simplement “critiquables”, cela peut faire “tâche” !

Mais en fait, on s’en fout !

De toutes façons, on peut republier, en notre nom, ou anonymement, un complément sur nos désaccords, rhétoriques, contre-avis, car ‘La Méduse’, c’est un être fictif, avec multiples personnalités, alors il peut très bien être en désaccord avec lui-même !

Et l’illégal ?

Il est clair que si ‘La méduse’ porte une accusation, ou des choses qui dérangent, vers un individu, ou une personne morale, et que cela entraîne une poursuite juridique:

Les autorités devront mettre en œuvre les moyens mis à disposition par un peuple docile, ayant accepté la mise en œuvre de l’auto-surveillance ! (Sur des services en ligne made in US, il faudra demander la collaboration de la NSA…, mais on peut aussi brouiller les pistes, même pour eux !)

Il y a quelques informaticiens dans le groupe, et des bons, bonnes chances aux autorités ! Le Cloud, c’est le Cloud ! On peut le rendre assez nébuleux ! Ce qui peut être dommage, car dans certains cas; Nous serions largement solidaires et collaboratifs avec ces mêmes autorités. Par exemple: Des images choquantes, ou des incitations à la haine ou la violence, seraient rapidement supprimées, et le mot de passe commun, rapidement modifié ! Mais pour le reste :

Si les personnes ou entités critiquées, préfèrent recourir à l’exercice de la contrainte, de la force, à celui de la plume dans des espaces numériques “libres” d’expressions (ex. Medium.com) où tout le monde à le droit de réponse ! Alors nous en ferions probablement un relais des plus audible possible, même si nous ne partagerions peut-être pas tous le même avis que le rédacteur. Nous serons très probablement tous solidaires de sa liberté d’expression, tout en y exprimant aussi nos éventuels désaccords !

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,
mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire »
Citation apocryphe et donc “PAS” de Voltaire (1770), en réalité issue de Evelyn Beatrice Hall (1906)…

Techniquement, comment on peut faire ?

Un Laptop commun, recyclé, dont de X, installé Linux, avec un browser en mode anonyme, depuis un cybercafé, et s’y retrouvant à plusieurs pour “publier” sous ‘La Méduse” ! Par exemple…

Ensuite, s’il faut entrer en “désobéissance civile” pour défendre nos libertés. Et bien on demandera à nos enfants Hackeurs de nous apprendre, afin de passer dans la “Résistance numérique”… Si les cyber-criminels peuvent le faire, nous aussi !

Mais nous avons confiance, cela ne sera pas nécessaire, après tout, nous sommes dans un des bastions de la ‘Démocratie’, la Suisse, ou en France, ou autre !…
Nous sommes en fait dans la ‘Toile’ mondiale.
Bienvenue à l’ère numérique, pour le meilleur et pour le pire ! Comme d’habitude !

Pour nous rejoindre et couvrir nos anonymes, merci de commenter ci-dessous cet article en demandant à rejoindre notre liste. L’intelligence collective, mais surtout la vraie Démocratie, nécessite de donner la voix à ceux qui n’ose pas s’exprimer !

http://join.QuincaMarre.ch