on ne parle une langue que lorsqu’elle a été mise au service de l’esprit dans la construction d’un modèle, lorsqu’elle s’est fondue pour faire partie du fond qui constitue le répertoire auquel l’esprit a recours devant l’expérience, ou plutôt, pour fonder l’action requise au sein de celle-ci. tout le reste n’est que la mémorisation d’un code pour traduire sa langue maternelle.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.