La soirée en 360: un projet pilote d’incubation à Radio-Canada

TL;DR
Problème: Comment permettre aux fans de La soirée est (encore) jeune d’assister aux captations de l’émission de radio diffusée en direct?

Solution: Créer une application de diffusion vidéo en direct et en 360 degrés intégrant des procédés d’interaction.

Démarche: Radio-Canada a fourni équipement, locaux, expertise et soutien, et pendant un an une équipe d’étudiants a développé une application.

Test en cours chez Roger. Crédit photo: Catherine Legault.

La genèse

Forte du succès de l’Accélérateur d’idées, un concours qui vise à financer les projet technologiques innovants des employés, l’équipe de Recherche et développement numérique de Radio-Canada étudie depuis un moment déjà les façons d’adapter le programme pour les équipes de solutions de la communauté universitaire.

Question: Comment Radio-Canada peut-elle accompagner et soutenir des équipes d’étudiants dans leurs travaux d’innovation technologique?

C’est ainsi qu’au mois d’août 2016, un groupe d’étudiants en génie logiciel à l’Université Concordia ont contacté Philippe Roberge, réalisateur de l’émission La soirée est (encore) jeune, avec en main un projet de fin d’année. Rapidement, le groupe s’est joint à l’équipe de R&D numérique de la société d’État pour évaluer la nature de la collaboration et le potentiel d’innovation.

Fan de l’émission, le groupe souhaitait concevoir une application de diffusion vidéo en direct et en 360 degrés, incluant un module interactif, un produit rare sur le marché, voirr inexistant.

«La soirée est (encore) jeune est victime de son succès : le bar Chez Roger n’a pas assez de place pour accueillir tous les fans de l’émission, ce qui cause beaucoup de frustration, explique Olivier Brochu-Dufour. Pour y assister, le processus est long. Les gens doivent s’y prendre à l’avance et aucune place ne leur ait garantie puisque les places s’envolent en l’espace de quelques minutes.»

Dans la foulée des discussions, il semblait clair que pour le groupe qu’un tel outil apportait une valeur ajoutée à l’émission, et pour la R&D numérique, qu’il s’agirait là d’une belle occasion pour créer un prototype innovant qui pourrait accélérer la mise sur pied d’un programme d’incubation universitaire à Radio-Canada

Le développement du prototype a donc été entrepris à l’automne 2016, et s’est conclu en juin 2017 après un an de travail.

L’équipe de l’Université Concordia: Wing Long Chung, Joseph Atallah, Rahul Malik, Ihcene Cheriet, Roberto Ruffolo-Benavides, Olivier Brochu-Dufour. Crédit photo: Christian Côté.

Le développement

Dès le départ, les étudiants ont été accueillis à Radio-Canada; un local leur a été prêté pour qu’ils puissent l’utiliser selon leurs besoins.

En échange du local, de l’expertise, de l’équipement et du soutien technique fournis par Radio-Canada, l’équipe s’est engagée à livrer, dans l’année, un prototype fonctionnel de sa solution.

Pour ce faire, les étudiants ont procédé par itérations de deux semaines en suivant la méthode « Agile ». En matière de technologies, l’équipe avait beaucoup à apprendre et a donc adopté une approche incrémentielle et progressive de l’application.

Voici la liste de l’équipement et des technologies utilisés pour le prototype :

  • 2 caméras Kodak SP360 4K

Cet équipement technologique fait partie de ce que Radio-Canada a fourni à l’équipe solution, ce qui a entre autres permis la création de ce prototype prêt à l’usage. Par ailleurs, l’équipe a pu avoir accès facilement au soutien technique le cas échéant, le bureau des techniciens étant situé tout près du local des étudiants. Enfin, le projet a eu recours aux services de Jérémie Boudreau, designer d’expérience utilisateur à Radio-Canada, afin de concevoir l’interface de l’application, et des leads développeurs Yanick Castonguay et Hamady Cissé.

En janvier 2017, l’application était prête à passer en mode test. Ainsi, elle a été expérimentée trois fois en conditions réelles, soit pendant la diffusion en direct de La soirée est (encore) jeune: une première fois lors de l’émission spéciale diffusée de la Nuit blanche, une deuxième fois au début de mai et une dernière fois à la mi-juin.

Ces tests ont permis de confirmer que le prototype était fonctionnel, de valider les correctifs à apporter à la qualité de la vidéo ainsi qu’à l’interface, de constater que l’intégration Twitter était superflue, puis d’évaluer la robustesse de l’application devant la quantité de connexions générées par l‘auditoire.

Contre toute attente, lors du deuxième test, le samedi 6 mai, on a vu une surcharge alors qu’une marée de mordus de La soirée est (encore) jeune se sont connectés en même temps (2370 connexions simultanées pour être précis). L’API YouTube qui gère les méta-données n’a pas fourni et la diffusion n’a pas pu démarrer pour quantité d’auditeurs qui se sont connectés après le début de la diffusion.

La déception était grande, en faisant foi le visage déconfit des étudiants. Une campagne de communications avait par ailleurs mis la barre haute auprès du public de l’émission. Ajoutons la présence d’une journaliste du Niemen Lab qui était sur place pour couvrir l’expérience, ce qui n’était pas pour enlever à la pression.

Heureusement, l’équipe a cerné les problèmes dans les jours suivants, et a pu régler les troubles de surcharge grâce à une plus large capacité de connection fournie par le service Firebase.

Plongez au coeur du développement de La soirée en 360 grâce au carnet de bord Snapchat de l’équipe :

Visionnez le carnet de bord Snapchat de l’équipe étudiante.

Les résultats

À l’heure actuelle, l’application permet de regarder l’émission La soirée est (encore) jeune de manière ponctuelle soit en format panoramique de 360 degrés, à regarder avec ou sans casque de réalité virtuelle. Elle permet aussi d’interagir avec la diffusion vidéo à l’aide d’emojis et de répondre à des sondages. Enfin, elle permet aux utilisateurs de modifier la qualité de la vidéo, et de visionner un tutoriel.

Le dimanche 11 juin, lors du dernier test en conditions réelles, ce sont près de 1 000 personnes qui ont utilisés l’application. De ce nombre, 792 ont démarré la diffusion en direct et 8 000 émojis ont été envoyés pendant l’émission. Notons que les problèmes de surcharge qui avait été observés lors du premier test officiel ont été résolus.

La durée moyenne d’écoute sur l’application 360 a été de 16 minutes. Pour une expérience 360, c’est particulièrement long, ce qui se révèle encourageant pour pousser l’expérience plus loin.

Parmi les commentaires reçus, certains utilisateurs s’interrogeaient à propos de la qualité de la vidéo, laquelle sera améliorée lors d’une mise à jour d’équipement des caméras.

En conclusion, La soirée en 360 a permis à tous les partis de faire différents apprentissages:

  • Radio-Canada peut créer des ponts de manière souple et efficace avec des équipes étudiantes travaillant sur des innovations technologiques;

De manière générale, les enseignements sont plutôt positifs et intéressants pour tout le monde, y compris pour les publics sensibles à la nouveauté technologique.

Test en cours chez Roger. Crédit photo: Catherine Legault.

Radio-Canada Lab

Promouvoir et démocratiser une culture de la créativité et…

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store