Real Ventures
Published in

Real Ventures

L’avenir de l’écosystème technologique de Montréal s’annonce brillant

Avec des investissements substantiels en intelligence artificielle (IA) et un important soutien gouvernemental, tant structurel que financier, l’écosystème technologique de Montréal est en pleine ébullition. Nous avons rencontré nos investisseurs de Desjardins Capital et de la Caisse de dépôt et placement du Québec quant aux raisons qui les ont incités à soutenir notre stratégie de démarrage d’Orbite Montréal et qu’elle est leur vision d’avenir d’entrepreneuriat technologique québécois.

Quand j’observe l’écosystème actuel, j’identifie un autre type de joueurs — anges financiers, fonds de capital-risque, fonds institutionnels, sociétés privées. Les sociétés croient en la technologie et à l’investissement dans les startups.

Avec la présence plus soutenue des anges financiers et des sociétés, on a noté une plus grande activité tant dans l’acquisition de technologies qu’en investissement dans des startups à Montréal, au Québec ou au Canada.

Une nouvelle génération d’entrepreneurs perce le marché avec des projets réalistes, que ce soit des entrepreneurs qui font leurs premiers pas ou d’autres qui reviennent avec un nouveau souffle. Ils connaissent l’ambiance, ils savent ce qu’ils doivent faire. Certains entrepreneurs ont fait des erreurs dans le passé, mais ils ont appris et savent maintenant quoi faire pour réussir.

TB : Un autre problème vécu au Québec il y a dix ans était que si un entrepreneur avait l’occasion de vendre son entreprise pour 40 millions de dollars, il la vendait. Les fonds de capital-risque étaient si petits qu’ils favorisaient une sortie anticipée pour investir rapidement sur un autre fonds. Cet éternel cercle vicieux où les gens lançaient des entreprises dans le but de la revendre était notre quotidien : créer un fonds, puis un fonds plus important et au final, personne ne travaillait avec une vision à long terme.

Nous devons penser plus grand et ne surviendra qu’en adoptant une vision d’avenir et en investissant dans ces entreprises à long terme.

SC : Quand nous avons levé des fonds l’an dernier, John Stokes, un de nos associés, répétait que cela constituait la dixième année d’un cycle de 20 ans. Alors, quelle est la prochaine étape ? Connaissant ces lacunes du marché, que devrions-nous faire ?

Notre seule façon d’obtenir plus de succès est de fonder plus d’entreprises, d’avoir plus d’occasions de financement et de créer le « Google » de l’IA ou Google de l’IdO, mais si nous n’amenons pas assez de joueurs au bâton, nous ne pourrons pas réussir.

Il y a 25 ans, nous avions un avantage compétitif sur la scène internationale en matière de logiciels de télécommunications, mais celles-ci ont muté vers les technologies à fibres optiques et des semi-conducteurs intégrant la fibre optique, et nous n’avons affiché jusqu’ici aucun autre avantage compétitif dans le secteur des technologies.

Dans trois ans, plus de 5 000 travailleurs de l’IA se retrouveront dans deux pâtés de maisons à Montréal, et pour moi, ça représente une masse critique minimale.

Alors que les fonds de capital-risque arrivent à Montréal pour investir dans notre écosystème, un signe que nous allons développer de plus en plus d’entreprises d’ici qui voudront rester ici, même lorsqu’elles seront une source de création de liquidités. Elles voudront demeurer ici et fonder d’autres entreprises, donc si on souhaite obtenir un avantage compétitif mondial et pérenne, l’IA nous donne la possibilité d’y parvenir.

Des gens capables de gérer efficacement l’évolution de la technologie vivent chez nous, alors lancez l’IA dans ce contexte et, selon moi, nous assisterons au cours des dix prochaines années à une telle croissance technologique que nous profiterons d’être au bon endroit au bon moment.

SC : Un mot de la fin vous vient en tête ?

--

--

Enseignements pratiques de divers entrepreneurs et associés pour transformer une jeune entreprise en figure de proue sur la scène mondiale.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Real Ventures

Canada’s leading early-stage VC firm dedicated to serving entrepreneurs and nurturing the communities in which they thrive.